Accueil » Actualité » Revue de tests : Netgear ReadyNAS RN102, comparatif CPU

Revue de tests : Netgear ReadyNAS RN102, comparatif CPU

Image 1 : Revue de tests : Netgear ReadyNAS RN102, comparatif CPUNotre confrère 59 Hardware s’est récemment penché sur le NAS ReadyNAS RN102 du constructeur Netgear, un modèle pouvant accueillir deux disques durs SATA au format 3,5 pouces.

Fonctionnant avec un système d’exploitation propriétaire (ReadyNAS OS v6), le RN102 embarque un processeur Marvell Armada 370 cadencé à 1.2 GHz et 512 Mo de mémoire vive. On trouve bien entendu un contrôleur Ethernet Gigabit, mais également deux ports USB 3.0, un port USB 2.0 et un connecteur eSATA. Verdict ?

“Le NAS Netgear RN102 est un équipement de stockage réseau capable d’accueillir un maximum de deux disques durs soit une capacité pouvant atteindre à ce jour 8To et qui devrait être poussée à 12To une fois que les unités de stockage de 6To seront présents sur le marché.”

De leur côté, nos confrères du Comptoir du Hardware viennent de publier un comparatif de processeurs regroupant 28 modèles de chez AMD et Intel…

“En juin 2006, Intel abandonnait sa tant décriée microarchitecture Netburst pour lancer Core, renonçant dès lors à la course à la fréquence au profit de l’efficacité pour un résultat que l’on connait : jamais le fondeur n’a depuis cédé le trône des performances, puisque par la suite Nehalem, Sandy Bridge et Haswell n’ont jamais été véritablement inquiétés par les microarchitectures AMD K10, Bulldozer et Piledriver dans leurs diverses déclinaisons, obligeant le concepteur de Sunnyvale à se cantonner à l’entrée et milieu de gamme. Reste ses APU, croisement d’un CPU avec un GPU plus performant que les poussifs IGP intégrés aux cartes mères d’antan, las, plombées par de nombreux retards, les différentes révisions n’ont jamais pu profiter de ce concept visionnaire puisqu’Intel fut là aussi le premier à dégainer avec des performances graphiques certes en retrait, mais ayant une efficacité CPU et énergétique toute autre. Bref, il est temps de faire le point sur tout cela à l’aide de notre nouveau protocole de test !”