Test RedMagic 9 Pro : tout dans ce puissant smartphone est pensé pour les gamers

Le RedMagic 9 Pro fait partie des quelques smartphones gaming à utiliser une puce Snapdragon 8 Gen 3. Performant, celui-ci possède d’autres atouts pour séduire les joueurs, comme son écran OLED ou ses gâchettes tactiles. Verdict ?

Sommaire
RedMagic 9 Pro - screen
©Tom’s Hardware

Les premiers smartphones réellement orientés gaming ont vu le jour il y a quelques années déjà, et la concurrence est depuis devenue de plus en plus féroce. Le RedMagic 9 Pro qui nous intéresse aujourd’hui est un descendant plein de promesses de cette lignée de smartphones Android pour joueurs.

Doté de composants mobiles parmi les plus puissants à ce jour, dont un processeur Qualcomm Snapdragon 8 Gen 3, ce modèle bénéficie également d’une flopée de raffinements pensés pour les gamers. Reste tout de même à savoir si ce RedMagic 9 Pro est à la hauteur de ses prétentions et s’il se montrera capable d’affronter le ROG Phone 8 sur son propre terrain, malgré un prix plus “raisonnable” que ce dernier.

⚙️RedMagic 9 Pro : les caractéristiques techniques

RedMagic 9 Pro Game Space reglages
©Tom’s Hardware

Le constructeur propose trois versions de son RedMagic 9 Pro, pour convenir à toutes les envies (et surtout toutes les bourses). Si la base des différentes versions reste la même, nous avons droit à un modèle “d’entrée de gamme” avec 12 Go de mémoire LPDDR5 et 256 Go d’espace de stockage (UFS 4.0), et un modèle haut de gamme avec 16 Go de LPDDR5 et 512 Go d’espace de stockage.

Cette deuxième version est à son tour décliné en deux variantes, avec un dos blanc (Snowfall) ou noir (Cyclone), agrémenté dans les deux cas de motifs électroniques. La version de base (Sleet) doit quant à elle se contenter d’un dos noir tout en sobriété. Le modèle le plus abordable est proposé à 649 euros sur le site du constructeur, tandis qu’il faudra rajouter 150 euros pour acquérir l’une des deux versions haut de gamme, soit un tarif conseillé de 799 euros, bien inférieur à celui d’un ROG Phone 8.

RedMagic-9-Pro-dos
©Tom’s Hardware

Le reste des caractéristiques techniques est identique, quelle que soit la version du RedMagic 9 Pro :

  • Processeur Qualcomm Snapdragon 8 Gen 3
  • Écran OLED 6,8 pouces, 1116×2480 pixels (Full HD+), 120 Hz, HDR10+, 1600nits, Gorilla Glass 5
  • Capteur grand-angle 50 mégapixels, OIS
  • Capteur ultra grand-angle 50 mégapixels
  • Capteur frontal 16 mégapixels, sous l’écran
  • Vidéo 4K @ 60 FPS, 8K @ 30 FPS, mode ralenti en Full HD @ 240 FPS ou 720p @ 960 FPS
  • Batterie 6500mAh, recharge 80W (Qualcomm Quick Charge 5)
  • USB 3.0 Type-C, prise casque 3,5 mm, Wi-Fi 7, Bluetooth 5.3
  • Dimensions  : 164 x 76 x 9 mm
  • Poids : 229 grammes
  • Lecteur d’empreintes digitales sous l’écran, reconnaissance faciale, gâchettes tactiles, ventilateur 22000 rpm avec effets lumineux RGB
  • Android 14, RedMagic OS 9.0

📱Le design du RedMagic 9 Pro est pensé pour jouer

Le RedMagic 9 Pro laisse de côté les courbes adoptées par certains modèles mainstream et profite plutôt d’un design anguleux et assez agressif, destiné à séduire les joueurs. Avec des dimensions de 164 x 76 x 9 mm, ce smartphone n’est en outre pas particulièrement fin ; il pourra même tenir seul sur sa tranche… Avec son design “carré” et son épaisseur, l’ergonomie générale est agréable et plutôt bien adaptée au jeu.

RedMagic-9-Pro-capteur
©Tom’s Hardware

A l’arrière, le smartphone présente une surface totalement plane, sans protubérance regroupant la partie optique du smartphone comme on peut le voir sur des modèles concurrents. Les différents objectifs et capteurs sont en effet totalement intégrés à la coque, ce qui permet au passage au RedMagic 9 Pro de pouvoir être posé parfaitement à plat. Le modèle “Cyclone” qui sert de support à ce test bénéficie en outre de motifs futuristes et d’une coque transparente, pour un rendu global plutôt agréable.

RedMagic-9-Pro-tranche
©Tom’s Hardware

Le RedMagic 9 Pro propose quelques caractéristiques entièrement dédiées au gaming, telles que des gâchettes tactiles situées sur la tranche du smartphone ou un mini-ventilateur intégré sous le module photo, le tout agrémenté de RGB (indispensable pour les joueurs, il parait). Fonctionnant à une vitesse pouvant atteindre un maximum de 22000 tours par minute, ce dernier ne s’active qu’en jeu ou avec des applications gourmandes. Il est toutefois également possible de le désactiver manuellement, de manière logicielle.

RedMagic-9-Pro-ventilateur
©Tom’s Hardware

Silencieux mais pas non plus inaudible (on remarque de suite quand il se met à tourner), ce mini ventilateur est à double tranchant : il améliore la dissipation thermique et donc les performances en permettant au SoC de maintenir une fréquence de fonctionnement élevée plus longtemps, mais on pourra aussi s’interroger sur les conséquences sur la durée de vie du smartphone, un système de refroidissement actif étant forcément plus sensible à la poussière.

📲Une interface gaming complète

Un autre élément a clairement été pensé pour les joueurs : un bouton rouge coulissant placé lui aussi sur la tranche offre la possibilité d’activer le mode “gaming” et d’ouvrir et refermer en un éclair l’application Game Space.

RedMagic-9-Pro-game-space
©Tom’s Hardware

Cette interface permet entre autres d’adapter le mode de fonctionnement énergétique et le niveau de performances du processeur et de la partie graphique, ceci individuellement pour chaque jeu. L’application se charge d’ailleurs elle-même de détecter et lister les jeux installés sur le smartphone, mais on pourra aussi rajouter manuellement d’autres titres et applications en cas de besoin.

RedMagic-9-Pro-game-options
©Tom’s Hardware

Une surcouche logicielle est disponible en effectuant en cours de partie un double balayage depuis les bords latéraux de l’écran. Celle-ci permet de personnaliser la sensibilité et le taux de rafraichissement de l’écran tactile, et offre quelques autres réglages intéressants comme le réglage du volume et de la luminosité, l’affichage des fréquences CPU et GPU, la sélection du mode de fonctionnement énergétique, l’enregistrement vidéo de séquences de jeu ou encore l’assignation de macros aux boutons tactiles. Cette interface se montre au final surprenamment utile et convaincra probablement chaque joueur.

🖥️Un écran OLED 120Hz de bonne qualité

RedMagic-9-Pro-oled
©Tom’s Hardware

Que serait un smartphone gaming sans un écran à la hauteur de ses prétentions ? En l’occurrence, le RedMagic 9 Pro est doté d’une dalle AMOLED de 6,8 pouces de diagonale, capable d’afficher une définition Full HD+ de 1116×2480 pixels. L’écran est également compatible HDR10+ et supporte une fréquence maximale de rafraichissement de 120 Hz (des réglages à 60 Hz et 90 Hz sont également possibles). En pratique, ces caractéristiques représentent toutefois le minimum exigible d’un smartphone dédié aux jeux vidéo. Un revêtement Gorilla Glass 5 se charge de son côté de protéger des rayures et agressions physiques.

Notons également qu’un mode automatique permet -théoriquement- d’ajuster ce taux de rafraichissement en fonction de l’application, mais nos tests de cette fonctionnalité se sont révélés assez peu concluants, le RedMagic 9 Pro ayant une fâcheuse tendance à rester bloqué sur une fréquence de 120 Hz, quelle que soit l’application en cours d’utilisation.

RedMagic-9-Pro-oled-2
©Tom’s Hardware

Le constructeur annonce généreusement une luminosité maximale de 1600nits pour une précision des couleurs (△E) inférieur à 1. Nos propres tests indiquent plutôt une luminosité maximale réelle comprise entre 608nits et 638nits suivant le type de mire affichée, pour une température moyenne des couleurs plutôt satisfaisante (6307K en mode soft, 6965K en mode Image colorée).

Le △E moyen est en revanche bien moins alléchant au premier abord : en mode Image colorée et Couleurs normales, il atteint respectivement 5,7 et 4,7, des valeurs trop élevées pour profiter d’une colorimétrie fidèle à la réalité. Fort heureusement, le mode Soft abaisse le △E moyen à 2,5 : à ce niveau, l’affichage devient bien plus réaliste.

RedMagic-9-Pro-options
©Tom’s Hardware

Restitution audio : une légère ombre au tableau

Le constructeur indique que le RedMagic 9 Pro offre “un son haute fidélité certifié par dts:X ultra” grâce à deux haut-parleurs et “5 unités sonores magnétiques“. En pratique le rendu audio est puissant, peut-être même un peu trop : à plein volume, le son apparait légèrement saturé, avec des aigus un peu sous-représentés et couverts. La spatialisation sonore, centrée sur l’utilisateur devant l’écran du smartphone, est en revanche plutôt bien gérée par le smartphone et sa puce Qualcomm.

👍RedMagic 9 Pro : des performances parfaites pour jouer

Qualcomm indique que le Snapdragon 8 Gen 3 qui équipe ce RedMagic 9 Pro affiche des performances en hausse de 30% pour le CPU et de 25% côté GPU, tout en contenant sa consommation à un niveau raisonnable. Le cœur Cortex-X4 très haute performance de ce SoC est ici cadencé à 3,3 GHz au maximum, tandis que les 5 cœurs Cortex-A720 à hautes performances tournent jusqu’à 3 GHz. Les deux cœurs Cortex-A520 efficients sont quant à eux cadencés à une fréquence pouvant atteindre 2,3 GHz.

Le RedMagic 9 Pro est capable de faire tourner tous les jeux mobiles actuels avec les réglages graphiques au maximum. Impossible de réellement mesurer ses capacités réelles : le smartphone atteint dans tous les cas la limite de 60 ou 120 FPS intégrée aux jeux. Le framerate reste d’ailleurs stable dans le temps grâce au ventilateur empêchant le SoC de surchauffer. Nous nous sommes donc rabattus sur les classiques 3D Mark et PC Mark pour mesurer les performances de ce RedMagic 9 Pro.

RedMagic-9-Pro-benchs
©Tom’s Hardware

Le RedMagic 9 Pro atteint 20873 points dans le test PC Mark Work 3.0, soit environ 30% de plus que les smartphones basés sur un Snapdragon 8 Gen 2 ; promesse tenue de ce côté donc. Le smartphone atteint par ailleurs 5220 points dans le test 3D Mark Wild Life Extreme. Ici aussi, la progression par rapport à la génération précédente est d’environ 30%. Enfin les 8692 points dans le test Solar Bay affichés par ce RedMagic 9 Pro le placent à la hauteur du ROG Phone 8 Pro d’Asus.

📸Une partie photo acceptable mais perfectible

Même si ce n’est pas son atout majeur, la partie photo de ce RedMagic 9 Pro se montre tout de même intéressante. On trouve ainsi un capteur principal Samsung GN5 de 50 MPixels avec un objectif grand angle (f/1.9) bénéficiant d’un système de stabilisation optique, et un autre capteur Samsung JN1 ultra grand angle (f/2.2) de 50 Mpixels lui aussi.

Un troisième capteur de 2 Mpixels (f/2.4) est de son côté dédié au mode macro. Ce dernier apparait toutefois presque anecdotique, les clichés en question étant à peine meilleurs que ceux pris en zoom 2x avec le capteur principal.

En pratique, les photos capturées par ce RedMagic 9 Pro sont de bonne qualité, bien que légèrement ternes. En conditions difficiles, le résultat est plus aléatoire : les clichés sont généralement satisfaisants, mais la gestion du contraste peut parfois laisser à désirer, surtout en contre-jour. Le mode nuit permet quant à lui d’améliorer la qualité des photos lorsque les conditions lumineuses sont trop dégradées. Globalement, la qualité de ce type de clichés pris avec le capteur principal ou l’ultra grand angle est satisfaisante.

L’absence de téléobjectif impose d’utiliser le zoom numérique pour se rapprocher du sujet photographié. Sans surprise, ce dernier offre un bon résultat tant que l’on reste sur un grossissement raisonnable, mais montre ses limites à partir d’un facteur de 3x. Bien que disponibles, les grossissements 5x et 10x sont en pratique peu utilisables, les clichés obtenus étant trop flous et altérés, lisses et sans détails.

Le capteur principal permet également de réaliser des portraits, avec un résultat très intéressant même si la gestion du contraste pourra ici aussi parfois se montrer capricieuse. L’effet bokeh est bien géré, le sujet étant détouré sans problème.

Enfin, les plus attentifs sont probablement déjà en train de se poser une question fondamentale : où est passé le capteur photo frontal que l’on trouve d’habitude en haut de l’écran d’un smartphone ?

Le RedMagic 9 Pro en embarque bel et bien un, situé… sous la dalle OLED, comme l’est d’ailleurs depuis longtemps l’indispensable lecteur d’empreintes digitales. Si cela permet de présenter un écran complet à l’utilisateur, sans encoche, les selfies pris par le capteur de 16 Mpixels et son objectif ouvrant à f/2.0 auront en contrepartie tendance à être un peu terne, eux aussi. La qualité reste tout de même suffisante pour passer des appels vidéo.

🔋Une autonomie intéressante pour un smartphone gaming

La batterie du RedMagic 9 Pro se compose en réalité de deux cellules de 3250 mAh chacune, soit un total de 6500 mAh. Cela permet au smartphone d’afficher une autonomie de 9 heures et 24 minutes dans le test PC Mark Modern Office avec un taux de rafraichissement automatique. Forcer le mode 120 Hz ne semble pas faire varier sensiblement le résultat, ce qui semble confirmer que le mode Automatique a tendance à rester trop souvent bloqué sur 120 Hz. A 60 Hz, l’autonomie s’élève à 12 heures et 27 minutes ; un bon résultat, même si légèrement en retrait de certains modèles concurrents.

Le RedMagic 9 Pro sait par ailleurs plutôt bien gérer sa réserve d’énergie lors des sessions de jeu ou de streaming : une heure de Fortnite ou PUBG en mode “hautes performances” ne consomme ainsi que 20% de la batterie, contre 8% pour deux heures de visionnage sur Netflix.

Côté charge enfin, le constructeur indique que le chargeur USB Type-C de 80 watts livré avec le smartphone peut assurer une recharge complète en 35 minutes seulement. Les tests réels montrent plutôt que la recharge totale du RedMagic 9 Pro prend une dizaine de minutes de plus, soit 45 minutes en tout ; c’est dans tous les cas très rapide.

🎯RedMagic 9 Pro : notre verdict

RedMagic-9-Pro-game-space
8/10

RedMagic 9 Pro (Transparent – 16Go + 512Go)

Un smartphone gaming qui se concentre sur l'essentiel

  • REDMAGIC 9 Pro 120Hz Smartphone…
    899€
  • 899€
    Voir l’offre
On aime
  • Les performances
  • Le design
  • L'interface gaming complète et son bouton dédié
  • Les gâchettes tactiles
  • L'écran OLED bien calibré
  • L'absence d'encoche pour la caméra frontale
  • La recharge rapide
  • La connectivité
  • Le prix pour un vrai smartphone gaming
On n’aime pas
  • Les photos globalement trop ternes
  • Le module macro pas vraiment utile
  • La partie audio perfectible
Verdict :

Des performances élevées et un écran de qualité : c’est globalement ce que l’on demande à un smartphone gaming, et il faut dire que le RedMagic 9 Pro excelle sur ces deux points. Affiché à un tarif plus intéressant que la concurrence, on lui excusera donc sans difficulté la partie photo légèrement en retrait ou la restitution audio imparfaite. Les quelques rares bugs logiciels devraient quant à eux être probablement résolus par une future mise à jour du système. De manière générale, ce RedMagic 9 Pro conviendra donc parfaitement aux joueurs nomades habitués à l’écosystème Android.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !