Accueil » Actualité » Unity reçoit un support natif du NVIDIA DLSS

Unity reçoit un support natif du NVIDIA DLSS

Après l’ajout du ray tracing en 2019, le moteur accueille le DLSS.

Après l’Unreal Engine 4, au tour du moteur Unity de bénéficier d’un support natif du DLSS (Deep Learning Super Sampling) de NVIDIA. Comme pour l’Unreal Engine, NVIDIA insiste sur une intégration simplifiée pour les développeurs.

Dans son communiqué, l’entreprise indique : « Les développeurs Unity pourront bientôt ajouter le DLSS de NVIDIA à leurs créations en quelques clics seulement. Avant la fin de l’année 2021, le NVIDIA DLSS sera supporté en natif par le High Definition Render Pipeline (HDRP) dans Unity 2021.2 ».

Un développeur loue la facilité d’intégration du DLSS 2.0 de NVIDIA sous Unreal Engine 4.26

De nouveaux kits de développement logiciel

Sur un article de blog consacré au sujet, la pertinence de ce support est expliquée ainsi : « Bien que le ray tracing produise des images beaucoup plus réalistes que la rastérisation, il nécessite également beaucoup plus de calculs, ce qui entraîne une baisse du framerate. La solution de NVIDIA consiste à faire du ray tracing avec moins de pixels grâce à l’IA des cœurs Tensor Core pour passer intelligemment à une résolution plus élevée, tout en augmentant considérablement le framerate. Nous avons construit un superordinateur pour entraîner le réseau neuronal profond DLSS hors ligne avec plus de 16 000 images de très haute qualité et de nombreux types de contenus. Une fois entraîné, le modèle peut être intégré dans la bibliothèque DLSS de base, dans le jeu lui-même ou même téléchargé par le pilote Game Ready de NVIDIA ». Notez qu’Unity prend en charge le ray tracing depuis 2019.

Par ailleurs, NVIDIA a profité de la GTC 2021 pour présenter plusieurs nouveaux kits de développement logiciel (SDK). Ils « aident les développeurs à créer de meilleurs jeux et à gagner un temps précieux […] Parmi les nouveautés, citons RTX Direct Illumination, qui permet d’ajouter facilement des millions de lumières dynamiques aux environnements, RTX Global Illumination, qui permet de calculer et d’ajouter des éclairages indirects et des rebonds réalistes, et NVIDIA Omniverse, une plate-forme de collaboration et de simulation accélérée par RTX pour les créateurs de contenu 3D, actuellement en bêta ouverte ».

Source : NVIDIA 1, 2