Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Test SSD : 113 modèles comparés

Test SSD : 113 modèles comparés
Par , Florian Charpentier

À tout seigneur, tout honneur ! Après avoir passé 113 SSD au crible de 58 tests tirés de 6 benchmarks différents, nous vous proposons ce comparatif un peu revisité. D'accès plus simple et plus clair grâce à un nouveau tableau de synthèse, il sera régulièrement mis à jour grâce aux tests que nous effectuons chaque mois.

Bien que nous ayons testé des SSD allant de 40 Go à 1 000 Go, nous séparons les résultats de ce comparatif en deux catégories : 256 Go et moins, et Plus de 256 Go d'autre part, chacune ne correspondant pas au même usage ni au même budget.

Dans cette mise à jour de mai 2014, nous avons ajouté plusieurs modèles dans nos tests : l'Intel 730, un SSD « overclocké », le Crucial M550 (dans sa version 512 Go), le Transcend 340 de 256 Go, dans sa version classique et sa version mSATA et enfin le Toshiba HG6 de 256 Go. certaines de nos recommandations ont aussi été modifiées, les SSD de Toshiba étant enfin disponible en masse en France.

Un rêve devenu réalité

Longtemps, nous n'avons connu que les disques durs, magnétiques. Parfois, nous rêvions bien à une autre technologie plus rapide, mais les avancées des chercheurs étant sans cesse repoussées, nous avions fini par nous résigner à la stagnation des temps d'accès et remerciions Western Digital pour son Raptor à 10 000 tr/min. Puis les SSD sont arrivés. Leur première apparition dans nos colonnes date de mars 2006. À l'époque, Samsung venait de dévoiler un prototype de 32 Go au format 1,8 pouce. Nous étions séduits par les vitesses annoncées (57 Mo/s en lecture pour un modèle dédié aux ultraportables !) mais réservés sur la fiabilité (inconnue), et sans réellement prendre conscience que l'essentiel côté performances était ailleurs. Surtout, le prix rendait ce premier SSD totalement inaccessible : près de 1000 €, soit 30 € le gigaoctet.

7 ans plus tard, les SSD s'affichent à moins de 50 centimes le gigaoctet, on peut trouver un modèle de 1 To pour moins de 400 €. Grâce à cette baisse, on retrouve des disques SSD un peu partout, de la grosse configuration de gamer au netbook premier prix en passant par les ultraportables et les Ultrabook. Le marché regorge de références au point qu'il est bien difficile de faire un choix. Pourtant, sous les jolis noms commerciaux et les superlatifs des étiquettes, les SSD se ressemblent énormément.

Samsung, Plextor, Crucial, Micron, KingSpec, OCZ, Corsair, Angelbird, Intel, ADATA, Patrio, Memoright, Silicon Power, Comay, Mach Xtreme, RunCore, OWC, Kingmax, Zalman, Kingston, SanDisk, Transcend, Apacer, ExtreMemory, Renice, Integral, Western Digital... il est presque plus difficile de trouver une marque qui n'ait pas de SSD à son catalogue que l'inverse. Nous les avons pourtant tous testés afin d'être sûrs de n'en laisser passer aucun.

Un mot sur le PCI-Express

Étant donné que certains lecteurs ont posé la question, un mot sur les SSD en PCI-Express. Pour le moment, notre base de tests ne comprend que des SSD SATA, soit en format 2,5 pouces classique, soit en format mSATA. Les SSD qui utilisent l'interface PCI-Express, qui permet d'atteindre des débits théoriques très élevés, ne sont pas encore très courants : les rares modèles disponibles sont soit des SSD SATA placés sur une carte fille qui se connecte en PCI-Express (avec éventuellement plusieurs SSD en RAID), soit des modèles réservés aux OEM (Apple et Sony, notamment). Les SSD en format SATA-Express ou en M.2 (dans sa variante PCI-Express) sont encore rares et nécessitent des ordinateurs adaptés, ce qui explique leur absence.

Pour information, nous avons décidé de ne proposer dans nos graphiques que les SSD de constructeurs disponibles à la vente en France, mais la totalité des résultats est disponible dans nos charts.

Vous trouverez ci-dessous nos précédents articles sur les SSD/disques durs :


Sur le forum :

Il y a 0 commentaire.
Donnez votre avis