vfbqywzzwqfdwese
Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Test SSD : 145 modèles comparés

Test SSD : 145 modèles comparés
Par , Florian Charpentier

À tout seigneur, tout honneur ! Après avoir passé 145 SSD au crible de 58 tests tirés de 6 benchmarks différents, nous vous proposons ce comparatif un peu revisité. D'accès plus simple et plus clair, il sera régulièrement mis à jour grâce aux tests que nous effectuons chaque mois.

Bien que nous ayons testé des SSD allant de 40 Go à 1 024 Go, nous séparons les résultats de ce comparatif en deux catégories : 256 Go et moins, et Plus de 256 Go d'autre part, chacune ne correspondant pas au même usage ni au même budget.

Dans cette mise à jour de février 2015, nous avons ajouté plusieurs modèles dans nos tests : les Samsung 850 EVO (en versions 120 Go, 250 Go, 500 Go et 1 To) ainsi que les Corsair Neutron XT 480 Go et 960 Go.

Tableau récapitulatif des meilleurs SSD de notre comparatif

Un rêve devenu réalité

Longtemps, nous n'avons connu que les disques durs, magnétiques. Parfois, nous rêvions bien à une autre technologie plus rapide, mais les avancées des chercheurs étant sans cesse repoussées, nous avions fini par nous résigner à la stagnation des temps d'accès et remerciions Western Digital pour son Raptor à 10 000 tr/min. Puis les SSD sont arrivés. Leur première apparition dans nos colonnes date de mars 2006. À l'époque, Samsung venait de dévoiler un prototype de 32 Go au format 1,8 pouce. Nous étions séduits par les vitesses annoncées (57 Mo/s en lecture pour un modèle dédié aux ultraportables !) mais réservés sur la fiabilité (inconnue), et sans réellement prendre conscience que l'essentiel côté performances était ailleurs. Surtout, le prix rendait ce premier SSD totalement inaccessible : près de 1000 €, soit 30 € le gigaoctet.

7 ans plus tard, les SSD s'affichent à moins de 50 centimes le gigaoctet, on peut trouver un modèle de 1 To pour moins de 400 €. Grâce à cette baisse, on retrouve des disques SSD un peu partout, de la grosse configuration de gamer au netbook premier prix en passant par les ultraportables et les Ultrabook. Le marché regorge de références au point qu'il est bien difficile de faire un choix. Pourtant, sous les jolis noms commerciaux et les superlatifs des étiquettes, les SSD se ressemblent énormément.

Samsung, Plextor, Crucial, Micron, KingSpec, OCZ, Corsair, Angelbird, Intel, ADATA, Patrio, Memoright, Silicon Power, Comay, Mach Xtreme, RunCore, OWC, Kingmax, Zalman, Kingston, SanDisk, Transcend, Apacer, ExtreMemory, Renice, Integral, Western Digital... il est presque plus difficile de trouver une marque qui n'ait pas de SSD à son catalogue que l'inverse. Nous les avons pourtant tous testés afin d'être sûrs de n'en laisser passer aucun.

Un mot sur le PCI-Express

Étant donné que certains lecteurs ont posé la question, un mot sur les SSD en PCI-Express. Pour le moment, notre base de tests ne comprend qu'un seul modèle PCI-Express, le Samsung XP 941. Il est très rapide, essentiellement parce qu'il n'est pas limité par l'interface SATA (600 Mo/s) mais peut atteindre 2 Go/s en théorie (4 lignes PCI-Express 2.0). C'est pour le moment le seul de notre comparatif, et il est en format M.2 : quelques cartes mères récentes proposent un connecteur compatible et il existe des adaptateurs PCI-Express. Attention, il est assez rare de pouvoir démarrer directement sur ce modèle, il faut un UEFI adapté.

Pour information, nous avons décidé de ne proposer dans nos graphiques que les SSD de constructeurs disponibles à la vente en France, mais la totalité des résultats est disponible dans nos charts.

Vous trouverez ci-dessous nos précédents articles sur les SSD/disques durs :


Sur le forum :

Haut de gamme : le meilleur

Le SSD en détail

Un vent de fraîcheur a accompagné la sortie du Samsung 850 Pro : pour une fois, nous avons un SSD avec une nouvelle mémoire flash (de la mémoire V-NAND) et un contrôleur plus rapide, le MEX (déjà vu sur les 840 EVO). À l'heure où chaque constructeur y va de son propre SSD en piochant parmi des composants accessibles à tout le monde nous avons donc enfin du neuf ! Succédant au 840 Pro, un SSD qui a été salué pour l'homogénéité de ses performances, sa faible consommation et son tarif agressif, le 850 Pro est le SSD le plus rapide du moment.

Alors que le 830 est basé sur un contrôleur baptisé MCZ par Samsung et basé sur une architecture ARM9 triple-coeur fonctionnant à 220 MHz et que les SSD 840 partagent une évolution du contrôleur MDX, le Samsung 850 Pro passe sur un contrôleur MEX. On passe concrètement à 3 coeurs ARM Cortex-R4 cadencés à 400 MHz afin de pouvoir gérer notamment le cryptage AES-256, une fonctionnalité autrefois réservée aux SSD professionnels.

Côté flash, le 850 Pro embarque de la mémoire V-NAND (alias NAND 3D), un concept que nous détaillons dans notre dossier. Sans entrer dans les détails, cette mémoire permet d'augmenter les performances et la densité de la mémoire, et elle était déjà utilisée dans quelques modèles professionnels.

Haut de gamme : le meilleur rapport qualité/prix

Le SSD en détail

Aux côtés du contrôleur Marvell 88SS9189, on trouve 512 Mo de mémoire cache ainsi que 16 pouces de 128 Gbits (32 Go) de mémoire flash MLC – réparties sur les deux faces du PCB - gravées en 16 nm par Micron. Une série de condensateurs permettent de terminer les tâches d’écriture en cas de coupure de courant. L’endurance du MX100 atteint 72 To, soit 65 Go par jour pendant trois ans.

Les Samsung 850 Pro et Crucial MX100 à l'épreuve des tests

Comme nous le verrons plus loin, le Samsung 850 Pro domine la plupart des benchmarks, seul le Samsung XP 941 et son interface PCI-Express peuvent le dépasser.

Le Crucial MX100 existe en plusieurs capacités : 128 Go, 256 Go et 512 Go. Le modèle 512 Go affiche clairement les meilleures performances. La version 128 Go avec sa mémoire flash gravée en 20 nm est quant à elle à éviter.

Milieu de gamme : le meilleur

Le SSD en détail

Un vent de fraîcheur a accompagné la sortie du Samsung 850 Pro : pour une fois, nous avons un SSD avec une nouvelle mémoire flash (de la mémoire VNAND)et un contrôleur plus rapide, le MEX (déjà vu sur les 840 EVO). À l'heure où chaque constructeur y va de son propre SSD en piochant parmi des composants accessibles à tout le monde nous avons donc enfin du neuf ! Succédant au 840 Pro, un SSD qui a été salué pour l'homogénéité de ses performances, sa faible consommation et son tarif agressif, le 850 Pro est le SSD le plus rapide du moment.

Alors que le 830 est basé sur un contrôleur baptisé MCZ par Samsung et basé sur une architecture ARM9 triple-coeur fonctionnant à 220 MHz et les SSD 840 partagent une évolution du contrôleur MDX, le Samsung 850 Pro passe sur un contrôleur MEX. On passe concrètement à 3 coeurs ARM Cortex-R4 cadencés à 400 MHz afin de pouvoir gérer notamment le cryptage AES-256, une fonctionnalité autrefois réservée aux SSD professionnels.

Côté flash, le 850 Pro embarque de la mémoire V-NAND (alias NAND 3D), un concept que nous détaillons dans notre dossier. Sans entrer dans les détails, cette mémoire permet d'augmenter les performances et la densité de la mémoire, et elle était déjà utilisée dans quelques modèles professionnels.

Attention, si le Samsung 850 Pro de 256 Go est très rapide, la version 128 Go est nettement en retrait : elle utilise visiblement une mémoire flash différente, ce qui limite les performances dans certains cas, même si cette version reste tout de même très performante.

Milieu de gamme : le meilleur rapport qualité/prix

Le Samsung 850 Pro et l'OCZ Arc 100 à l'épreuve des tests

Comme nous le verrons plus loin, le Samsung 850 Pro domine la plupart des benchmarks, seul le Samsung XP 941 et son interface PCI-Express peuvent le dépasser.

SSD en barrette : les gagnants

Depuis quelques années, les SSD en barrettes gagnent du terrain. La raison principale est que le format 2,5 pouces classique n'est pas réellement adapté aux SSD : il est juste pratique parce que les disques durs l'utilisent depuis des dizaines d'années. Mais quand des ordinateurs portables ont été pensés pour utiliser uniquement des SSD, d'autres formats physiques sont apparus.

mSATA, M.2 ou formats propriétaires

Si quelques constructeurs continuent à utiliser des formats propriétaires, Apple en tête, les SSD en barrette ont tout de même été standardisés. Le mSATA est le premier : il s'agit d'une barrette physiquement identique au Mini Card (PCI-Express pour portables), mais qui contient un SSD SATA. A l'origine, c'est le format utilisé (en PATA) par Asus et son Eee PC. Les SSD mSATA peuvent atteindre 1 To et l'interface elle-même peut atteindre 600 Mo/s (le SATA 6 gigabits/s). Les SSD mSATA sont courants dans les ordinateurs portables et dans les ordinateurs compacts.

Le format M.2, plus récent, a été pensé directement pour les SSD : les barrettes sont plus fines, et plusieurs variantes sont proposées. On a d'abord différentes tailles de barrettes : de 40 mm de long à 80 mm de long en passant par 60 mm de long (2240, 2260 et 2280). Ensuite, on a deux interfaces : soit du SATA (jusqu'à 6 gigabits/s), soit du PCI-Express (jusqu'à 4 lignes). Dans le premier cas, on est limité à 600 Mo/s, dans le second à 4 Go/s (4 lignes PCI-Express 3.0), même si les SSD dépassent rarement deux ou quatre lignes PCI-Express 2.0 (1 ou 2 Go/s). Le M.2 devrait s'imposer dans les ordinateurs portables et les ordinateurs compacts, mais aussi sur les cartes mères classiques, en attendant le SATA Express.

Le meilleur M.2

Dans notre comparatif, le meilleur modèle M.2 est aussi le seul : le Samsung XP 941. Basé sur la même plateforme que les 840 Pro, il est nettement plus rapide parce que l'interface PCI-Express ne le limite pas. Il peut atteindre plus de 1,4 Go/s dans certains cas. Il est difficile à trouver, mais pour mettre à jour un ordinateur équipé d'un M.2 PCI-Express, c'est le meilleur choix. Il permet aussi d'entrevoir les performances des futurs SSD SATA Express.

Le meilleur mSATA

Encore Samsung ? Oui, encore Samsung. Avec le 840 EVO mSATA, la société propose un modèle d'une capacité de 1 To et des performances aussi bonnes que la version classique. Pour mettre à jour un ordinateur portable, c'est le meilleur choix.

Le Samsung XP 941 à l'épreuve des tests

Le XP 941 est le SSD qui offre les débits les plus élevés, avec une interface qui ne limite pas à un peu moins de 600 Mo/s. Dans les autres tests, il est très bon, mais est dépassé... par le Samsung 850 Pro qui a une mémoire plus rapide et un contrôleur plus moderne.

Protocole de test

Les tests sur l'ensemble des 139 SSD testés l'ont été sur l'unique machine suivante.

Configuration de test
ComposantDétails
CPUIntel Core i5-2500K (32 nm, Sandy Bridge, D2)
4C/4T, 3.3 GHz, 4x 256 KB L2 Cache, 6 MB L3 Cache
HD Graphics 3000, 95 W TDP, 3.7 GHz max. Turbo
Carte mère
(Sockel 1155)
Gigabyte Z68X-UD3H-B3
Revision: 0.2
Chipset: Intel Z68
BIOS: F3
RAM2x 2 Go DDR3-1333
Corsair TR3X6G1600C8D
SSD pour le système
Intel X25-M G1
80 Go, Firmware 0701, SATA 3 Gbits/s
ContrôleurIntel PCH Z68 SATA/600 
AlimentationSeasonic X-760 760W
SS-760KM PFC actif F3
Benchmarks
Logiciels synthétiques et pratiques
AS-SSD, iPeak

PCMark 7 1.0.4
Performances en entrées/sorties (I/O)       
IOMeter 2006.07.27

Fileserver-Benchmark

Webserver-Benchmark

Database-Benchmark

Workstation-Benchmark

Streaming Reads

Streaming Writes

4K Random Reads

4K Random Writes
OS et drivers
PiloteDétails
Système d'exploitation
Windows 7 x64 Ultimate SP1
Intel Inf
Intel Rapid Storage 

A quoi correspondent ces benchmarks ?

IOMeter

IOMeter est un outil synthétique très puissant car il permet de définir avec une flexibilité quasi-totale le type de charge à soumettre à un disque dur ou un SSD. Que ce soit le type d'accès (séquentiel, aléatoire, ou toute combinaison spécifique des deux), en lecture ou en écriture, la taille des fichiers testés, la partie du disque que l'on veut tester, le nombre d'accès simultanés, tous ces paramètres permettent de l'utiliser pour effectuer des tâches allant d'un simple test de temps d'accès en lecture aux débits aléatoires 4 Ko en écriture.

PCMark 7

PCMark 7, développé par Futuremark, est un benchmark générateur de scores hautement reproductibles. Si son usage premier reste de tester l'ensemble d'une configuration, nous en avons ici extrait certains tests pratiques tirés de sa suite de tests stockage (voir les détails dans chaque page).

iPeak

Acronyme d'Intel's Performance Evaluation and Analysis Kit, nous avons utilisé ce petit logiciel afin d'enregistrer et isoler les traces d'accès au sous-système de stockage lors de l'exécution de certains jeux et logiciels pratiques.

AS-SSD

Petit logiciel développé spécifiquement pour les SSD, nous avons utilisé AS-SSD pour son test de copie de fichiers.

  • A noter que l'ensemble des résultats de nos tests et des SSD testés sont accessibles via nos charts.

Station de travail / serveur de données, copie de fichiers et importation d'images

En mode station de travail, IOMeter accède à des fichiers de 8 ko avec 80 % de lectures, 20 % d'écritures, et sur 80 % de données aléatoires et 20 % de données séquentielles.

Petite surprise ici avec le bon résultat atteint par l'Intel 525 180 Go au format mSATA. Les 850 Pro, 845 Pro et EVO de Samsung occupent de leur côté les premières places, deux modèles de Toshiba parvenant quand même à se glisser entre eux.

Le benchmark serveur web lit des fichiers répartis de façon 100 % aléatoire et compris entre 4 ko et 1 Mo. Et il est clair que Samsung a porté une attention toute particulière à cet exercice puisque les 19 premières places sont occupées par des SSD coréens. Le XP 941 et son interface PCI-Express est devant tout le monde, et de loin.

Opération sollicitant les SSD à la fois en lecture et écriture de manière séquentielle, mais sur des fichiers assez petits (quelques centaines de ko à quelques Mo), le test de copie « programmes » via AS-SSD sacre les modèles de Samsung (encore) et le modèle XP 941 et son interface PCI-Express reste devant, grâce à la latence.

Le test PCMark7 consiste de son côté à importer des images dans Windows Photo Gallery. Il est très favorable aux modèles Samsung, soit parce que la bande passante globale est plus élevée (cas du XP 941) soit parce que la mémoire cache à base de mémoire SLC est efficace (pour les 850 EVO).

Protocole de test SSD : Performances applicatives, jeux

Cette première trace iPeak consiste au lancement de nombreuses applications, de 3ds Max à Winzip en passant par Lame, iTunes, Photoshop, Cinebench et After Effects. Samsung propose les meilleurs SSD avec les 850 Pro, assez largement devant les Intel 510, Samsung 840 pro et Plextor M5 Pro. Derrière le Top 10, on observe un plateau qui concerne plus de 20 modèles.

PCMark 7 mesure ici en Mo/s la vitesse de chargement d'applications. Les 850 Pro prennent la tête, devant le XP 941 : le contrôleur plus rapide et la nouvelle mémoire sont plus efficaces que la bande passante pure.

Nous avons ici utilisé iPeak pour reproduire l'usage qui est fait du SSD sous les jeux Crysis 2, Starcraft II, Civilisation V, F1 2010, Battlefield Bad Company 2 et Left 4 Dead 2. Personne n'approche le XP 941 et sa bande passante très élevée, et les 850 Pro sont devant le Toshiba HG6, qui reste rapide.

PCMark 7 affiche une hiérarchie tout à fait différente, mais il est à noter que les performances sont ici nettement plus resserrées entre les différents protagonistes. Les 850 Pro sont les plus rapides, mais aucun SSD n'est vraiment plus rapide qu'un autre, les performances sont très proches, quel que soit le modèle.

Lectures et écritures

Les résultats montrent d'une part que la plupart des SSD atteignent sans peine la vitesse maximum autorisée par le bus SATA 6 Gbit/s (autour de 540 Mo/s) et d'autre part que Plextor sont les champions de la lecture séquentielle, avec l'Intel 730 et son contrôleur overclocké. Le XP 941 et son interface PCI-Express (2 Go/s en théorie) est intouchable.

Même principe, mais en écriture cette fois. Les contrôleurs Marvell sont toujours à la fête (Plextor, Crucial et même le Vertex 4, qui utilise un Marvell au firmware personnalisé par OCZ), mais les Samsung 850 Pro sont au même niveau. Les modèles en SandForce sont en retrait ici, car IOMeter utilise des données majoritairement incompressibles. La limite sur les SSD actuels, en écriture, est aux environs de 480 Mo/s, sauf sur le XP 941 et son interface PCI-Express.

Commençons par les débits en lecture sur des données aléatoires. Le Samsung 850 Pro domine la concurrence, même si ses challengers... sont des modèles Samsung. Globalement, en lecture, Samsung domine la concurrence.

En écriture, les performances chutent et sont bien étagées. Le Top 3 est formé par les Corsair Neutron GTX et Neutron (bravo à Link A Media) et les Samsung 850 Pro. Derrière, on retrouve l'Intel 525, les OCZ Vector et Vertex 4 et le Crucial M500, mais leurs performances sont un vrai cran en dessous. Le troisième palier est formé par les SSD en SandForce, environ trois fois plus lents que le Neutron GTX !

Consommation, rendement énergétique

Les graphiques de cette page ne vous intéresseront que si vous cherchez un SSD pour votre PC portable. Dans un PC de bureau, la consommation des SSD, quels qu'ils soient, reste négligeable face à celle du reste de la configuration. Attention, certains SSD ne sont pas dans les tableaux (comme le XP 941 de Samsung) parce qu'il est compliqué de mesurer la consommation d'un SSD PCI-Express sur une machine de bureau.

Au contraire dans un PC portable, on se focalisera sur la consommation au repos, état dans lequel le SSD passe généralement la quasi-totalité de son temps. Sur ce critère, les OCZ Vertex 4 sont disqualifiés (le modèle 256 Go a planté lors de ce test, mais aurait logiquement consommé au moins autant que le 128 Go), tout comme les Corsair Neutron. Au contraire, les Samsung 840 Pro, 840, le Plextor M5 Pro et même le Crucial M500 se distinguent en restant sous les 0,2 W. Contrairement aux disques durs, une forte capacité n'implique pas nécessairement une grande consommation. L'Intel 730 consomme énormément, à cause de son contrôleur overclocké. On peut noter que le Samsung 850 Pro de 1 To consomme nettement plus que les autres.

Passons ensuite à la consommation en lecture vidéo continue, un exercice classique qui s'apparente à de la lecture séquentielle. Ici le film Big buck bunny, préalablement copié sur le SSD, est lu via VLC. Le classement est plus resserré et la hiérarchie est bouleversée. Dans cet exercice, il faut prendre en compte une chose : les SSD modernes, qui ont une grande capacité, sont désavantagés. Les modèles plus anciens sont plus efficaces en partie parce que les puces de petite capacité consomment moins. Aucun SSD récent n'est d'ailleurs à la fête dans ce test.

Tous les SSD testés classés par marque

Corsair

Corsair Force GS 240 Go, Corsair Force GT 120 Go, Corsair Force Series 3 120 Go, Corsair Neutron 240 Go, Corsair Neutron GTX 240 Go, Corsair Neutron XT 480 Go, Corsair Neutron XT 960 Go, Corsair Force LX 256 Go.

CRUCIAL

Crucial M500 960 Go, Crucial m4 256 Go, Crucial C300 64 Go, Crucial C300 256 Go, Crucial M225 256 Go, Crucial M550 512 Go.

INTEL

Intel SSD 525 180 Go (mSATA), Intel SSD 320 600 Go, Intel SSD 330 180 Go, Intel SSD 510 250 Go, Intel SSD 520 240 Go, Intel X25-M G2 160 Go, Intel X25-V 40 Go, Intel 730 240 Go.

KINGSTON

Kingston HyperX 3K 240 Go, Kingston SSDNow V300 120 Go, Kingston HyperX 256 Go, Kingston SSDNow mS200 240 Go.

OCZ

OCZ Vector 256 Go, OCZ Agility 3 240 Go, OCZ Vertex 2 100 Go, OCZ Vertex 2E 120 Go, OCZ Vertex 3 240 Go, OCZ Vertex 4 128 Go, OCZ Vertex 4 256 Go, OCZ Vertex 120 Go.

OWC

OWC Mercury Electra 240 Go, OWC-Mercury-Extreme-Pro 240 Go.

PLEXTOR

Plextor PX-128M5M 128 Go (mSATA), Plextor M2 128 Go, Plextor M2 256 Go, Plextor M2 Pro 128 Go, Plextor M5 Pro 128 Go, Plextor M5 Pro 256 Go, Plextor M5S 128 Go, Plextor M3 Pro 128 Go, Plextor M6 Pro 256 Go, Plextor M6S 256 Go.

SAMSUNG

Samsung 830 256 Go, Samsung 830 512 Go, Samsung 840 120 Go, Samsung 840 250 Go, Samsung 840 EVO 120, Samsung 840 EVO 250 Go, Samsung 840 EVO 500 Go, Samsung 840 EVO 750 Go, Samsung 840 EVO 1 To, Samsung 840 Pro 128 Go, Samsung 840 Pro 256 Go, Samsung 840 Pro 512 Go, Samsung SSD 470 128 Go, Samsung SSD 470 256 Go, Samsung SSD 470 64 Go, Samsung 840 EVO 120 Go mSATA, Samsung 840 EVO 250 Go mSATA, Samsung 840 EVO 1000 Go mSATA, Samsung PM810 64 Go, Samsung 850 EVO 120 Go, Samsung 850 EVO 250 Go, Samsung 850 EVO 500 Go, Samsung 850 EVO 1 To, Samsung 850 Pro 128 Go, Samsung 850 Pro 256 Go, Samsung 850 Pro 512 Go, Samsung 850 Pro 1024 Go, Samsung XP 941 256 Go.

SANDISK

Sandisk Ultra Plus 256 Go, SanDisk Extreme SSD 120 Go, SanDisk Extreme II 240 Go, SanDisk Extreme Pro 480 Go.

TOSHIBA

Toshiba HG6 256 Go.

Il y a 0 commentaire.
Cette page n'accepte plus de commentaires