Accueil » Actualité » AMD fête les 5 ans de l’architecture Zen et dévoile sa feuille de route pour 2022

AMD fête les 5 ans de l’architecture Zen et dévoile sa feuille de route pour 2022

L’entreprise confirme que des Ryzen profitant de la technologie 3D V-cache arriveront au cours du premier semestre 2022.

L’architecture Zen d’AMD souffle ses cinq bougies. Pour célébrer cet anniversaire, l’entreprise dirigée par Lisa Su propose l’interview vidéo ci-dessous qui retrace les développements et innovations de ces dernières années. En outre, la société a glissé quelques indications sur ses futurs plans. Dans son communiqué de presse, AMD confirme notamment que sa « technologie 3D V-cache, qui offre un gain de performance de 15 % en moyenne dans les jeux vidéo, arrive sur la gamme Ryzen sur plateforme AM4 au premier semestre 2022 ».

La firme annonce aussi que la plateforme AM5 « est en bonne voie pour 2022 avec notamment une connectivité de dernière génération, incluant la DDR5, le PCIe Gen 5, de nouveaux standards I/O et la compatibilité avec les solutions AM4 de refroidissement ». Par ailleurs, le communiqué nous apprend « qu’AMD travaille actuellement sur des accélérateurs à fonction fixe pour l’annulation de bruits et les algorithmes d’apprentissage machine pour téléconférences ; sur de nouveaux états d’alimentation et de multiples profils de gestion de l’énergie intégrés au firmware afin de maximiser l’efficacité énergétique des ordinateurs portables ».

Ryzen Zen 4 : vers une gestion plus fine des températures et de la consommation

Des Ryzen 1000 aux Ryzen 5000

Bien sûr, nous ne manquerons pas de reparler de ces produits et avancées dans les semaines à venir. En attendant, l’heure étant à la fête d’anniversaire, retraçons brièvement l’historique de la microarchitecture Zen, par le prisme de la gamme desktop grand public.

La première génération Ryzen a succédé à Bulldozer. En France, les processeurs Zen ont fait leurs débuts en 2017, avec notamment les Ryzen 1800X, 1700X ou encore 1700. Ces puces bénéficient d’une gravure en 14 nm et se destinaient alors à des cartes mères série 300 (B350 et X370). Quelques mois plus tard, en avril 2018, AMD dégainait des processeurs Zen+, synonyme de gravure en 12 nm. Ces Ryzen 2000 étaient escortés par les chipsets série 400. En juillet 2019, les processeurs Ryzen 3000, sous microarchitecture Zen 2, ont marqué les esprits : gravure en 7 nm, prise en charge du PCIe 4.0, cartes mères B550 et X570. Enfin, après une série Ryzen 3000 XT Matisse Refresh, l’ère est aux Ryzen 5000 depuis novembre 2020 : toujours gravés en 7 nm mais sous microarchitecture Zen 3.

La suite prendra donc la forme d’une gamme de puces toujours sous Zen 3 mais dopées en cache L3 grâce à la technologie 3D V-cache évoquée en début d’article. Enfin, sans doute en fin d’année, on peut espérer voir débarquer des Ryzen sous architecture Zen 4, possiblement synonyme de gravure en 5 nm. En revanche, si le passage à une nouvelle finesse de gravure semble se matérialiser par une hausse du nombre maximal de cœurs pour les processeurs EPYC Genoa (96 cœurs / 192 threads), il n’est pas garanti que les Ryzen grand public profitent d’emblée du même traitement.

Sources : CP AMD, AMD