Accueil » Actualité » Attention, Windows 11 bride les performances des processeurs AMD

Attention, Windows 11 bride les performances des processeurs AMD

AMD renseigne jusqu’à 15 % de performances en moins dans certains jeux.

Mise à jour : AMD nous a fait parvenir le communiqué suivant : « AMD sait que certains utilisateurs ayant installé la version initiale de Windows 11 sur les systèmes équipés de processeurs AMD compatibles pourront / seront susceptibles de noter un impact sur les performances de certaines de leurs applications. AMD et Microsoft ont identifié deux problèmes sur lesquels les deux sociétés travaillent étroitement pour proposer les mises à jour correctives adaptées comme détaillé ici« .

Décidément, Windows 11 ne semble guère apprécier les processeurs AMD. Non content de bouder les Ryzen 1xxx, le nouveau système d’exploitation de Microsoft bride les performances des processeurs Ryzen de l’entreprise : la baisse serait de 10-15 % en jeu. Ce désagrément a été directement documenté par AMD.

Image 1 : Attention, Windows 11 bride les performances des processeurs AMD

AMD liste deux problèmes principaux. Le premier est une augmentation de la latence « mesurée et fonctionnelle » du cache L3 d’environ 3X. En pratique, cela se matérialise par un impact sur les performances de 3 à 5 % dans certaines applications et de 10 à 15 % dans les jeux, notamment ceux estampillés e-sport. Le second est une mauvaise gestion de l’UEFI CPPC2 (cœurs préférentiels). Concrètement, cette fonctionnalité gérée par l’OS distingue les deux meilleurs cœurs d’un processeur, ceux aptes à supporter les fréquences les plus élevées, et répartit les charges de travail sur les différents cœurs en conséquence. Selon AMD, ce souci peut réduire les performances sur les « applications sensibles aux performances d’un ou de quelques threads » ; il serait surtout impactant pour les processeurs à plus de 8 cœurs et 65 W de TDP.

Les AMD Ryzen Threadripper 5000 reportés à 2022 ?

Des correctifs prévus avant la fin du mois

Heureusement, dans les deux cas, AMD indique qu’une mise à jour logicielle peut résoudre le problème ; des correctifs arriveront dans le courant du mois d’octobre. La société ne précise pas l’origine de ces dysfonctionnements. Comme mentionné ci-dessus, ils concernent tous les processeurs d’AMD officiellement compatibles Windows 11 ; autrement dit ceux sous architectures Zen+, Zen 2 et Zen 3 (Ryzen 2000, Ryzen 3000, Ryzen 4000 et Ryzen 5000). Selon nos confrères de Tom’s Hardware US, des processeurs AMD EPYC destinés aux centres de données et quelques puces Athlon seraient également affectés.

Naturellement, si votre PC embarque un processeur AMD et que vous n’avez pas encore effectué la mise à jour vers Windows 11, nous ne pouvons que vous conseiller de patienter.