Accueil » Comparatif » Guide d’achat : quel boîtier choisir pour son PC ?

Guide d’achat : quel boîtier choisir pour son PC ?

1 : Introduction, notre sélection de boîtiers PC 3 : Crucial : refroidissement et alimentation 4 : Les boîtiers insolites

Élémentaire : formats et montage

Cartes mères : attention aux formats

Alors que de nombreux utilisateurs ne jurent plus aujourd’hui que par leur ordinateur portable, il existe toujours une multitude de formats différents pour un PC dit « de bureau ». Ces formats découlent évidemment de celui de la carte-mère, pièce maîtresse de toute configuration. Depuis de nombreuses années, plusieurs form-factor, comme disent les anglophones, se partagent le marché. Le plus connu et celui qui domine encore largement les débats est sans conteste l’ATX. Comme tous les autres, il se définit par sa taille : les carte-mères mesurent alors 305×244 mm. À partir de là, découle le nombre de cartes d’extension qu’il sera possible d’ajouter à sa configuration, en l’occurrence jusqu’à 7 pour les mieux dotées des cartes-mères ATX.

Image 1 : Guide d'achat : quel boîtier choisir pour son PC ?

De gauche à droite, les formats de carte-mère les plus courants sur le marché : E-ATX, ATX, Micro-ATX et Mini-ITX.

Notez que du format de la carte-mère découlent d’autres caractéristiques telles que le nombre de ports USB, de connecteurs SATA ou d’emplacements pour les barrettes mémoires. Des caractéristiques liées à la place dont disposent les fabricants de cartes-mères. Ces derniers ont popularisé d’autres formats afin de satisfaire les exigences diverses des utilisateurs. L’un des plus anciens est le Micro-ATX qui, comme son nom l’indique, vient réduire sensiblement les dimensions. On passe à des cartes-mères carrées de 244×244 mm. Forcément, on perd en évolutivité avec, par exemple, un maximum de 5 cartes d’extension. À l’inverse, il existe des cartes encore plus grandes que l’ATX. XL-ATX (345×265 mm) et E-ATX (305×330 mm) se partagent les faveurs de certains constructeurs. Aujourd’hui, seul le second se rencontre encore de manière régulière, notamment sur les cartes-mères les plus couteuses de chez Asus ou EVGA.

Image 2 : Guide d'achat : quel boîtier choisir pour son PC ?


Encore plus imposantes, les cartes-mères dites HPTX et SSI EEB ne seront pas traitées dans notre dossier : il s’agit de modèles destinés aux serveurs et qui ne concernent donc pas directement notre guide. En revanche, sachez que certains des boîtiers les plus imposants sont à même de stocker de telles cartes. En revanche, à l’autre extrémité du spectre, on trouve depuis quelques temps des cartes encore plus compactes que le Micro-ATX. Popularisé par VIA, le Mini-ITX ne mesure plus que 170×170 mm, mais il faut alors faire avec certaines contraintes : les barrettes sont souvent au format So-DIMM (pour portables) et un seul emplacement PCI-Express est alors disponible. Reste que ce dernier est bien souvent compatible PCI-E 3.0 et peut donc accommoder n’importe quelle carte graphique !

Image 3 : Guide d'achat : quel boîtier choisir pour son PC ?

Il n’en sera en revanche pas de même sur le dernier format que nous avons décidé de retenir pour ce guide. Imaginé par Intel, le NUC est minuscule avec seulement 102×102 mm. Si un large choix de cartes-mères est proposé, il faut cette fois accepter d’assez nombreuses restrictions. Du côté du micro-processeur – fabriqués par Intel – rien à signaler, mais il faut se contenter d’un seul port PCI-Express et encore, il est au format Mini PCI-E. Même chose pour le SATA, un seul port est disponible, et même la mémoire nécessite un format spécifique, déclinaison du So-DIMM déjà évoqué. Précisons toutefois que le format NUC ne se destine pas directement à l’assemblage pour particuliers. De fait, certaines des restrictions citées précédemment portent moins à conséquences.

À RETENIR

Montage et démontage

Vous avez décidé quelle carte-mère vous allez acheter et vous avez donc une idée plus précise du boîtier de vos rêves ? Il ne faut cependant pas se limiter à la seule question du format retenu. Opter pour un boîtier bien conçu peut vous rendre de fiers services, et ce, même si vous avez décidé de confier le montage de la configuration à un ami ou à un assembleur. Pour ces derniers, un boîtier intelligemment pensé sera appréciable : on perd alors moins de temps et on risque moins de se couper en essayant de brancher tel élément ou de faire passer tel câble à tel endroit. Il faut cependant voir à plus long terme. Votre configuration est faite pour durer et vous aurez peut-être à la modifier pour changer de carte graphique ou ajouter de la mémoire. Il se peut aussi qu’un composant tombe en panne.

Image 4 : Guide d'achat : quel boîtier choisir pour son PC ?

Peu importe le cas de figure, il convient donc de penser maintenance autant que confort de montage au moment d’acheter un boîtier. De ce point de vue, de nombreux boîtiers compacts font pâle figure, mais l’achat d’un modèle de grande taille n’est pas une assurance tout risque. Ainsi, certaines de ces grandes tours disposent d’arêtes trop saillantes synonymes de coupures faciles. Malgré leur volume important d’autres boîtiers ne sont pas suffisamment ouverts pour être vraiment pratiques. Avant de passer à la caisse, il est donc important de vérifier que l’espace intérieur est accessible. Aujourd’hui, la question de l’outillage est moins importante dans la mesure où la majorité des boîtiers repose sur des vis à main pour fixer les composants, mais cela mérite malgré tout d’être vérifié.

De nombreux autres éléments peuvent être vérifiés en fonction des contraintes de chacun, mais le fait que les deux parois latérales puissent être aisément retirées a son importance. De même que la possibilité d’escamoter certains éléments intérieurs du boîtier. Nous reviendrons ultérieurement sur ce dernier point que l’on rattache à la modularité. Dans le même ordre d’idée, nous évoquerons plusieurs points de conception dans la partie suivante de notre guide, celle consacrée au refroidissement et aux nuisances sonores.

Sommaire :

  1. Introduction, notre sélection de boîtiers PC
  2. Élémentaire : formats et montage
  3. Crucial : refroidissement et alimentation
  4. Les boîtiers insolites