Accueil » Comparatif » Guide d’achat : quel boîtier choisir pour son PC ?

Guide d’achat : quel boîtier choisir pour son PC ?

1 : Introduction, notre sélection de boîtiers PC 2 : Élémentaire : formats et montage 3 : Crucial : refroidissement et alimentation

Les boîtiers insolites

Opter pour de l’insolite ?

Bien souvent, un boîtier PC est perçu comme une brique ou un parallélépipède rectangle uniformément noir. Dans les faits, certains constructeurs disposent à leur catalogue de modèles plus designs, plus audacieux ou simplement plus étranges. Parmi ces modèles qui sortent de l’ordinaire, on peut citer les boîtiers-bureaux imaginés par le Taiwanais Lian-Li. La série des DK se présente donc sous la forme de véritables bureaux que l’on peut utiliser comme tels. Seule différence : dans leurs entrailles, tout ce qu’il faut pour installer une carte-mère et connecter les composants classiques d’un PC traditionnel. Vous vous en doutez, ce n’est pas l’espace qui manque pour le montage et le refroidissement est optimal. En revanche, on repassera pour la portabilité de la machine !

Sur la gauche, le Tri-Stellar conçu par DeepCool et sur la droite, le Lian-Li Odyssey PC-Y6 :

Image 1 : Guide d'achat : quel boîtier choisir pour son PC ?
Image 2 : Guide d'achat : quel boîtier choisir pour son PC ?


Image 3 : Guide d'achat : quel boîtier choisir pour son PC ?

À chaque fois en quantités limitées, Lian-Li diffuse également des boîtiers arborant des formes singulières. Par le passé, il a notamment commercialisé un boîtier Mini-ITX en forme de train et, à l’heure actuelle, son Odyssey PC-Y6 prend l’apparence d’un yacht. Signé DeepCool, le Tri-Stellar arbore un design en forme d’étoile qui se distingue lui aussi de la concurrence, mais il est très difficile à trouver en France. Dans un registre différent et beaucoup plus simple à dénicher, le Thermaltake Core P5 et sa structure ouverte mérite sans doute d’être cité dans ce paragraphe. Il en va de même pour les constructions les plus étranges signées In-Win. Ainsi, le H-Tower (en photo ci-contre) et son ouverture automatisée n’ont aucun équivalent que l’on parle de fonctionnalités… ou de prix d’ailleurs (plus de 2000 euros).

De manière générale, nous avons toutefois tendance à déconseiller ces constructions spécifiques. Très couteuses, elles sont souvent liées à une architecture précise et ne se révèlent que rarement pérennes. Une exception toutefois : les tables de bench. Il s’agit de supports destinés aux fanatiques de tests en tout genre. Le maître-mot est accessibilité afin que les composants puissent être modifiés en un claquement de doigts. De fait, la carcasse est réduite à sa plus simple expression et on se demande encore si on peut vraiment parler de boîtier.

À RETENIR

Sommaire :

  1. Introduction, notre sélection de boîtiers PC
  2. Élémentaire : formats et montage
  3. Crucial : refroidissement et alimentation
  4. Les boîtiers insolites