Accueil » Actualité » Hier, Samsung a ‘omis’ de présenter son SoC Exynos avec GPU RDNA 2

Hier, Samsung a ‘omis’ de présenter son SoC Exynos avec GPU RDNA 2

Pourtant, le 30 décembre dernier, l’entreprise annonçait que la « récréation était terminée » et nous donnait rendez-vous le 11 janvier.

Le SoC Samsung Exynos avec GPU AMD RDNA 2 fait couler pas mal d’encre depuis plusieurs mois. L’entreprise coréenne l’avait déjà mentionné lors du CES 2021, il y a environ un an donc ; en juin, au Computex, Lisa Su glissait également quelques mots à son sujet ; certains s’attendaient même à le voir officialisé au cours de l’été, attente non comblée. Finalement, en fin d’année, le 30 décembre exactement, Samsung annonçait dans un Tweet que l’Exynos armé d’un GPU RDNA 2 serait présenté le 11 janvier. Pourtant, l’entreprise n’a dévoilé aucune puce de ce genre hier. Sans prévenir, elle a même supprimé ce teaser ainsi que le site web dédié à cet événement « Playtime is over ».

Image 1 : Hier, Samsung a 'omis' de présenter son SoC Exynos avec GPU RDNA 2
Image 2 : Hier, Samsung a 'omis' de présenter son SoC Exynos avec GPU RDNA 2
Image 3 : Hier, Samsung a 'omis' de présenter son SoC Exynos avec GPU RDNA 2

Rapidement, des rumeurs ont circulé, stipulant que ce SoC Samsung muni d’un processeur graphique RDNA 2 ne répondait pas aux espoirs placés en lui. Parmi les causes avancées par Ice Universe, une source d’ordinaire fiable, une fréquence de seulement 1,3 GHz, bien loin des 1,9 GHz escompté. Les équipes de Samsung mettraient tout en œuvre pour atteindre au moins une fréquence de 1,5 GHz, histoire de limiter la casse si vous nous pardonnez l’expression. En cause, un nœud de gravure en 4 nm, tandis que le GPU était initialement conçu pour du 5/7 nm. Quoi qu’il en soit, toujours selon les ragots, l’Exynos 2200 offrirait des performances inférieures à celles de concurrents comme le MediaTek Dimensity 9000 ou le Snapdragon 8 Gen 1 de Qualcomm.

Samsung confirme la prise en charge du ray tracing par l’Exynos 2200

Nouveau rendez-vous : le 8 février

Samsung a pour sa part essayé de clarifier la situation auprès de Business Korea. La firme a indiqué qu’elle « prévoyait de dévoiler le nouveau processeur au moment du lancement d’un nouveau smartphone Samsung [le Samsung Galaxy S22 a priori] ». Par ailleurs, Samsung certifie qu’il « n’y a aucun problème de production ni de performances ».

Ce retournement de situation en quelques jours est quand même peu courant. En outre, Samsung se garde bien de donner un motif légitime. Bref, nous en apprendrons certainement davantage le 8 février prochain à l’occasion du Galaxy Unpacked 2022, évènement au cours duquel l’entreprise coréenne doit présenter sa série Galaxy S22.

Sources : Ice Universe, Business Korea, VideoCardz