Accueil » Actualité » Intel dévoile officiellement ses processeurs Comet Lake-S

Intel dévoile officiellement ses processeurs Comet Lake-S

Voici donc toutes les informations à retenir sur cette 10e génération de processeurs de bureau.

On s’y attendant et comme prévu, Intel vient de dévoiler officiellement sa famille de processeurs de bureau Core de 10e génération, les Comet Lake-S. Bon, hier, plusieurs diapositives avaient déjà fuité, dévoilant toute la gamme, les prix et les principales innovations. Rappelons que ces puces prennent placent sur des cartes mères série 400 et utilisent un socket LGA1200. Elles sont gravées en 14 nm++. L’IPC est similaire aux processeurs Skylake, mais Intel a apporté d’autres améliorations, notamment des fréquences plus élevées et la généralisation de l’Hyper Threading.

La gamme va du Core i9-10900K armé de dix cœurs / vingt threads qui atteint une fréquence maximale de 5,3 GHz, au petit Celeron G5900 muni de deux cœurs / deux threads. On retrouve bien sûr plusieurs Core i9, Core i7, Core i5 et Core i3, dotés respectivement de 10 cœurs / 20 threads, 8 cœurs / 16 threads, 6 cœurs / 12 threads et 4 cœurs / 8 threads. Le suffixe K désigne les processeurs déverrouillés pour l’overclocking, et le suffixe F, ceux dépourvus d’iGPU. En parlant d’iGPU justement, c’est l’habituel UHD 630 basé sur la Gen 9.5. Enfin, pour le TDP, celui des modèles K est de 125W. Sinon, la valeur de référence est 65W.

La hiérarchie des caches reste inchangée par rapport aux générations précédentes, avec 32 Ko de cache L1I et L1D, 256 Ko de cache L2 dédié par cœur et 20 Mo de cache L3 partagé.

Tiger Lake-U : le Core i7-1185G7 monterait à 4,7 GHz

Les principales nouveautés

Outre l’extension de l’Hyper Threading aux Core i5, Core i3 et au Pentium Gold, les principales nouveautés concernent les algorithmes de fréquences, au nombre de trois.

Le Turbo Boost 2.0 est la technologie de boost la plus élémentaire, disponible sur tous les Core i9, Core i7, Core i5 et Core i3.

Le Turbo Boost Max 3.0, hérité des Core X HEDT, débarque pour les Core i9 et Core i7. Il améliore légèrement la fréquence du Turbo Boost 2.0 et introduit également deux « cœurs privilégiés ». Concrètement, le système est capable de reconnaître les deux meilleurs cœurs physiques afin de les faire monter plus haut en fréquence. Surtout, il oriente autant que possible la charge de travail sur ces deux cœurs.

On termine avec le Thermal Velocity Boost, lui aussi réservé à certains Core i9 et Core i7. Cette technologie permet d’augmenter encore les fréquences par rapport au Turbo Boost Max 3.0, mais uniquement sur des laps de temps très courts et dans des conditions particulières. Ainsi, il faut que les températures du CPU soient inférieures à 70°C pour les PC fixes, et inférieures à 65°C pour les PC portables.

Par ailleurs, ces processeurs Comet Lake-S autorisent l’activation de l’Hyper Threading pour chaque cœur et non plus seulement à l’ensemble du processeur.

En ce qui concerne les améliorations physiques, citons notamment un épaississement de l’IHS en cuivre sans altération de la hauteur totale. Intel est en effet parvenu à réduire le silicium de 800 µm à 500 µm ainsi que le substrat en fibre de verre.

Ces processeurs seront disponibles à l’achat à partir de mai / juin.

Les chipsets : Z490, B460 et H410

La sortie des ses processeurs Comet Lake-S s’accompagne de plusieurs chipset, les Z490, B460 et H410. En l’état, seules les cartes mères en Z490 sont connues. Ce chipset, avec socket LGA1200, offre 24 lignes PCI-Express 3.0. Combinées aux 16 lignes du processeur, cela donne 40 lignes en tout pour l’ensemble de la plate-forme. Le chipset Z490 intègre notamment un contrôleur AHCI/RAID, six ports SATA 6 Gbps, un contrôleur de quatre ports USB 3.2 gen 2, jusqu’à douze ports USB 3. 2 ports Gen 1 (5 Gbps), jusqu’à trois emplacements M.2 NVMe. Enfin, pour la connectique, il s’appuie sur une carte WLAN Intel AX201 (802.11ax Wi-Fi + Bluetooth 5).