Accueil » Actualité » La pénurie de composants perdurera jusqu’en 2024 selon Pat Gelsinger

La pénurie de composants perdurera jusqu’en 2024 selon Pat Gelsinger

La raison : le manque de scanners lithographiques EUV et DUV.

Pat Gelsinger, PDG d’Intel, s’attend à ce que la pénurie de composants perdure jusqu’en 2024. Dans une interview télévisée accordée à TechCheck de CNBC, il explique que la raison est désormais liée à la disponibilité limitée des principaux outils de fabrication. Logiquement, cette faible disponibilité constituerait un obstacle à l’augmentation des capacités de production nécessaire pour répondre à une demande toujours très élevée.

Image 1 : La pénurie de composants perdurera jusqu'en 2024 selon Pat Gelsinger

Voici ses propos : “C’est en partie la raison pour laquelle nous pensons que la pénurie globale de semi-conducteurs va maintenant se prolonger jusqu’en 2024 plutôt qu’en 2023 selon nos précédentes estimations, simplement parce que les pénuries ont maintenant touché les équipements et qu’il sera plus difficile de construire de nouvelles lignes de production”.

La Chine développe ses propres machines pour graver en 28 nm DUV

ASML ne peut honorer toutes ses commandes

Ce constat corrobore les déclarations de Peter Wennink, directeur général d’ASML. Il y a une dizaine de jours, celui-ci annonçait que l’entreprise, plus grand fabricant mondial de scanners lithographiques, ne serait pas en mesure de satisfaire plus de 60 % des commandes en scanners DUV cette année.

En 2021, ASML a livré 286 scanners, soit 50 unités de plus qu’en 2020. C’était une augmentation de 18 %, mais il en faudrait plutôt une de 50 % pour répondre à la demande. Cette année, l’entreprise hollandaise prévoit de remettre presque 300 scanners (55 scanners EUV et 240 scanners DUV environ). Rien pour que les scanners DUV, la firme a un carnet de commandes de 500 unités ; à ce rythme, les délais sont donc d’au moins deux ans. ASML s’efforce d’améliorer sa capacité de production et espère pouvoir livrer 90 systèmes EUV / 600 systèmes DUV par an d’ici 2025.

La Fab 34 d’Intel située en Irlande a reçu sa première machine EUV

L’avantage structurel d’Intel

Pour en revenir à Intel, Pat Gelsinger affiche logiquement un certain optimisme. Il estime que grâce à sa branche Foundry, l’entreprise qu’il dirige a nettement plus d’atouts que des sociétés fabless comme AMD ou NVIDIA.

Dans une interview publiée dans les colonnes de Bloomberg, le PDG déclare : “Nous avons le sentiment d’être mieux positionnés que la plupart des autres entreprise. La combinaison de notre capacité interne ainsi que notre effet de levier sur les fonderies font que nous sommes tout simplement mieux positionnés, et cela fait partie de l’avantage structurel d’Intel.”

Intel inaugure une salle blanche de 25 000 m² dans son usine DX1 située dans l’Oregon

En début d’année, Intel a validé un investissement de 20 milliards de dollars alloué à la construction de deux nouvelles usines en Ohio. Celles-ci seront opérationnelles en 2025. La société a également annoncé une enveloppe de plusieurs dizaines de milliards de dollars pour l’Europe ; ce budget servira notamment à l’édification d’une Mega Fab en Allemagne.

Sources : CNBC, Bloomberg, Tom’s Hardware US