Accueil » Actualité » Le GPU GA102 des RTX 3090 et RTX 3080 étudié via une photographie infrarouge

Le GPU GA102 des RTX 3090 et RTX 3080 étudié via une photographie infrarouge

Avec sa surface de 628 mm², il y a matière à observer !

Si vous souhaitez découvrir à quoi ressemble un GPU GA102 capturé par infrarouge, les quelques photographies ci-dessous devraient satisfaire votre curiosité. On les doit à Fritzchens Fritz.

Image 1 : Le GPU GA102 des RTX 3090 et RTX 3080 étudié via une photographie infrarouge
Image 2 : Le GPU GA102 des RTX 3090 et RTX 3080 étudié via une photographie infrarouge

Pour rappel, le GPU GA102 équipe les cartes graphiques GeForce RTX 3080 et GeForce RTX 3090 de NVIDIA. On pourrait également le retrouver dans une RTX 3080 Ti, supposée arriver bientôt. Le GPU GA102, gravé en 8 nm par Samsung, a une surface de 628 mm² ; il est ainsi nettement plus massif que le GPU GA104 de la RTX 3070, dont la surface n’excède pas 392 mm². En ce qui concerne le nombre de transistors, le GA102 en possède 28,3 milliards.

82 SM activés sur 84 pour la RTX 3090

Afin de rendre les clichés réalisés par Fritzchens Fritz plus compréhensibles à des regards non-initiés, le dénommé Locuza a pris l’initiative de peinturer les différentes zones. Sept lignes GPC (Graphics Processing Clusters) parcourent le GPU. Chacune contient 12 SM (Streaming Multiprocessors).

Image 3 : Le GPU GA102 des RTX 3090 et RTX 3080 étudié via une photographie infrarouge
Image 4 : Le GPU GA102 des RTX 3090 et RTX 3080 étudié via une photographie infrarouge

Au total, il y a donc 84 SM. Chaque SM renferme 128 cœurs CUDA, quatre cœurs Tensor et un cœur RT. Au maximum, un GPU GA102 propose ainsi 10 752 cœurs CUDA, 336 cœurs Tensor et 84 cœurs RT. Il ne manque que 2 SM à la RTX 3090 pour exploiter pleinement le GPU : avec ses 82 SM, elle embarque 10 496 cœurs CUDA, 328 cœurs Tensor et 82 cœurs RT. Avec 68 SM, la RTX 3080 se contente pour sa part de 8 704 cœurs CUDA, 272 cœurs Tensort et 68 cœurs RT.

La RTX 3070 mobile proche de la RTX 2080 Super dans un benchmark

Les 84 SM pour la RTX 3090 Ti ?

Pour les fabricants, décliner un même GPU dans plusieurs références permet de minimiser les pertes. En fonction de la qualité d’une pièce, cette dernière atterrit dans une RTX 3090 ou dans une RTX 3080. AMD a la même stratégie avec ses Radeon RX 6900, RX 6800 XT et RX 6800, puisque celles-ci s’arment toutes d’un GPU Navi 21.

Certains estiment que NVIDIA n’a pas activé tous les SM sur la RTX 3090 en prévision d’une éventuelle RTX 3090 Ti. De notre côté, nous avons un peu de mal à imaginer une RTX 3090 Ti avec seulement 2 SM supplémentaires, soit 256 cœurs CUDA. Surtout qu’en matière de VRAM, la RTX 3090 est déjà bien garnie avec ses 24 Go de GDDR6X ; par conséquent, une RTX 3090 Ti aurait aussi du mal à se démarquer sur cet aspect.

Nous pensons plutôt qu’en activant « seulement » 82 SM sur 84 pour sa RTX 3090, NVIDIA s’est accordé une petite marge de sécurité : un léger défaut de fabrication est toléré, ce qui ne serait pas le cas d’un GPU exploité à 100 % de ses capacités ; n’auraient été éligibles que des GPU « parfaits ». Déjà que l’offre est loin de satisfaire la demande, on vous laisse imaginer la situation s’il y avait eu cette contrainte supplémentaire…

Source : Tom’s Hardware US