Accueil » Actualité » Le nombre de supercalculateurs AMD dans la liste TOP500 a plus que doublé en 6 mois

Le nombre de supercalculateurs AMD dans la liste TOP500 a plus que doublé en 6 mois

Ils sont passés de 21 à 49 entre novembre 2020 et juin 2021 ; de 10 à 49 entre juin 2020 et juin 2021.

Dans le cadre de l’édition 2021 de l’ISC (Internal Supercomputing Conference), AMD a mis en avant ses réalisations en matière d’informatique haute performance (HPC). L’entreprise se targue, légitimement, d’une « adoption croissante des processeurs AMD EPYC et des accélérateurs AMD Instinct » ; une adoption dont témoigne la liste Top500 des supercalculateurs les plus rapides au monde. En effet, AMD indique que le nombre de systèmes équipés de ses puces a doublé depuis le mois de novembre et que les processeurs EPYC sont désormais au cœur de la moitié des systèmes ayant récemment intégré le classement. Dans le haut du panier, les systèmes AMD occupent désormais trois places du top 10 (Perlmutter, à la 5e place ; Selene, à la 6e place ; le JUWELS Booster Module en 8e position).

Image 1 : Le nombre de supercalculateurs AMD dans la liste TOP500 a plus que doublé en 6 mois

L’entreprise communique les chiffres clés qui suivent. Comme mentionné ci-dessus, de novembre 2020 à juin 2021, le nombre de systèmes basés sur AMD a plus que doublé dans la liste TOP500, passant de 21 à 49 ; de juin 2020 à juin 2021, le nombre de systèmes AMD dans la liste TOP500 a été multiplié par 5, passant de 10 à 49 ; enfin, la liste annuelle intègre 58 nouvelles entrées, dont la moitié (29) sont équipées de solutions AMD.

AMD équipera le supercalculateur suédois Dardel

Les processeurs AMD EPYC 7003 Series sur une bonne dynamique

Les processeurs AMD EPYC 7003 Series lancés en mars dernier contribuent à ce succès. En témoigne une « étude menée par Intersect360 en 2020 quant au ressenti des utilisateurs de HPC [et qui] a démontré que, parmi les participants, 78 % avaient une impression favorable sur les processeurs EPYC, en hausse face aux 36 % de 2016 ».

AMD propose un petit tour d’horizon des supercalculateurs équipés de processeurs AMD EPYC 7003. Nous avons laissé les descriptions faites par la société.

« Le supercalculateur EuroHPC Atos BullSequana XH2000 de Bulgarie, alimenté par des processeurs AMD EPYC pour le développement scientifique en bio-informatique, pharmacie, intelligence artificielle, météorologie et plus encore.

Le système Cambridge Service for Data Driven Discovery (CSD3) au sein de l’Université de Cambridge, qui intègre des serveurs Dell EMC PowerEdge XE8545 avec des processeurs AMD EPYC de troisième génération.

Le supercalculateur COSMA8 de l’Université de Durham qui s’appuie sur des serveurs Dell EMC PowerEdge C6525 avec processeurs AMD EPYC de deuxième et troisième génération.

Le supercalculateur Microsoft Azure pour le Met Office britannique qui intègre des processeurs AMD EPYC de troisième génération et des processeurs AMD EPYC de nouvelle génération dans un supercalculateur HPE Cray EX, qui offrira des performances attendues jusqu’à 60 pétaflops et des capacités de calcul avancées pour la recherche météorologique et climatique.

Le supercalculateur du National Center for Atmospheric Research, avec en son coeur des processeurs AMD EPYC de troisième génération et le supercalculateur HPE Cray EX, qui soutiennent la recherche avancée et la compréhension des géosciences.

Le supercalculateur Perlmutter du National Energy Research Scientific Computing Center (NERSC) et du Lawrence Berkeley National Laboratory, comprenant des nœuds intégrant les processeurs AMD EPYC de troisième génération dans un supercalculateur HPE Cray EX, capable de fournir quatre fois la puissance de calcul actuellement disponible au NERSC.

Le supercalculateur du Singapore National Supercomputing Center, construit par HPE et renfermant des processeurs AMD EPYC de troisième génération. Il devrait avoir une performance théorique maximale de 10 pétaflops. »

Forrest Norrod, Vice-président Directeur et Directeur général de la Division Centres de données et solutions embarquées chez AMD, déclare : « L’informatique haute performance est essentielle pour relever les défis les plus importants du monde. Avec notre famille de processeurs AMD EPYC et nos accélérateurs Instinct, AMD continue d’être un partenaire de choix pour le HPC. Nous nous engageons à offrir les performances et les capacités nécessaires pour faire avancer les découvertes scientifiques, briser la barrière de l’ère exaflopique et continuer à stimuler l’innovation. »

Mises à jour du support logiciel AMD ROCm

Par ailleurs, AMD a évoqué les mises à jour de sa plateforme logicielle ouverte ROCm. « La plateforme logicielle ouverte ROCm continue de gagner les faveurs de l’industrie avec une liste croissante d’applications, de bibliothèques tierces et de frameworks prenant en charge les accélérateurs AMD. La communauté HPC a adopté HIP comme modèle de programmation hétérogène, que les développeurs utilisent dans l’écriture ou l’adaptation de leur code pour l’accélération sur les GPU AMD et notamment Gromacs, TensorFlow et GridTools. »

Image 2 : Le nombre de supercalculateurs AMD dans la liste TOP500 a plus que doublé en 6 mois

« En outre, PyTorch pour ROCm est maintenant disponible comme un package Python installable qui propose toutes les fonctions pour l’entrainement en précision mixte et large-scale utilisant AMD MIOpen et les bibliothèques RCCL. Cette innovation offre une nouvelle option aux data scientists, chercheurs, étudiants et autres membres de la communauté pour démarrer avec PyTorch accéléré à l’aide des GPU AMD. Plus récemment, CuPy, une bibliothèque open source avec Python, a étendu sa prise en charge des GPU traditionnels avec l’arrivée de la version 9.0 qui offre désormais la prise en charge de la pile ROCm pour le calcul accéléré par GPU. »

Enfin, l’entreprise a présenté l’AMD Instinct Education and Research (AIER) « sa nouvelle initiative conçue pour aider les scientifiques, les chercheurs et les universitaires à accélérer les performances de leur code avec les accélérateurs AMD Instinct. Basée sur les attentes des membres, l’initiative AIER offre un accès à distance aux technologies AMD Instinct, au centre d’apprentissage AMD ROCm comprenant le logiciel et l’assistance ROCm, ainsi qu’un accès à des conseils techniques sur les solutions logicielles et matérielles AMD. En plus des partenaires locaux, les partenaires globaux d’AIER incluent Dell Technologies, Gigabyte, Hewlett Packard Enterprise et Supermicro. »

Source : Communiqué de presse AMD