Accueil » Actualité » L’iGPU des Ryzen 7000 permet-il de jouer ?

L’iGPU des Ryzen 7000 permet-il de jouer ?

La réponse est sans appel : non. Il offre à peine la moitié des performances de l’iGPU Rocket Lake à 32 EU sur GTA V par exemple.

Les Ryzen 7000 ont la particularité d’intégrer un iGPU composé de deux unités de calcul RDNA 2 capables de monter à 2,2 GHz. Cette solution graphique, intégrée dans l’IOD, propose des fonctionnalités d’encodage / décodage pour plusieurs codecs récents et délivre une puissance théorique de 0,563 TFLOPS. Nos confrères de Tom’s Hardware US ont pu mettre cet iGPU à l’épreuve à la suite de la publication des pilotes Adrenalin 22.9.2, les premiers à le prendre en charge. Vous allez le constater, le recours à cette solution graphique intégrée doit se limiter à la navigation et à la lecture de vidéos ; les performances dans les jeux nous ramènent en effet quelques années en arrière.

Image 1 : L’iGPU des Ryzen 7000 permet-il de jouer ?
© Tom’s Hardware US
Image 2 : L’iGPU des Ryzen 7000 permet-il de jouer ?
© Tom’s Hardware US

Aaron Klotz a mis à l’épreuve l’iGPU du Ryzen 9 7950X, testé ici, dans trois jeux : Grand Theft Auto V, Shadow of the Tomb Raider, Strange Brigade, en 720 et en 1080p. Ses prestations sont comparées à celles de nombreuses autres solutions intégrées, du Core i5-1600K au Core i5-11400 en passant par plusieurs générations d’APU Ryzen. À chaque fois, l’iGPU RDNA 2 des Ryzen 7000 se situe tout en bas de classement, avec un nombre d’images par seconde assez éloigné de ses rivaux et, dans l’absolu, extrêmement faible. Clairement, si l’iGPU d’un APU Ryzen 3 3200G ou d’un Core i5-11600K peut servir de roue de secours à un drogué de GTA V en lui permettant de jouer au titre de Rockstar à plus de 60 IPS de moyenne en 720p / Low, ce n’est pas le cas de celui du Ryzen 9 7950X : il plafonne à 22,5 IPS en moyenne.

Image 3 : L’iGPU des Ryzen 7000 permet-il de jouer ?
© Tom’s Hardware US

Un Ryzen 9 7950X overclocké et watercoolé enchaîne les records

Seulement deux cœurs GPU

Il n’y a bien sûr rien d’anormal à tout ceci. Sans doute pour un prosaïque contrainte d’espace, l’iGPU des quatre Ryzen 7000 officialisés n’a, comme rapporté en début d’article, que deux unités de calcul RDNA 2 à sa disposition. Pour la comparaison, les Ryzen 2000G et 3000G proposent jusqu’à 11 unités de calcul Vega (jusqu’à 8 pour les Ryzen 4000G et 5000G). Les seules autres processeurs commercialisés bénéficiant d’un iGPU RDNA 2 sont les Ryzen 6000 Rembrant pour PC portables, et là encore, le nombre de cœurs GPU bien supérieur : entre 6 et 12. Bref, il n’était peut-être pas nécessaire de le rappeler pour la majorité d’entre vous, mais au cas où : l’iGPU des Ryzen 7000 ne sert qu’aux fonctionnalités d’affichage de base et/ou en cas de dépannage.

Source : Tom’s Hardware US