Accueil » Test » Test Intel Core i9-13900K et i5-13600K : Raptor Lake, le nouveau chouchou des joueurs ?

Test Intel Core i9-13900K et i5-13600K : Raptor Lake, le nouveau chouchou des joueurs ?

Présentés fin septembre, les processeurs Raptor Lake d’Intel sont désormais officiellement disponibles sur le marché. C’est donc l’occasion de découvrir ce que ces CPU ont réellement dans le ventre, et si les annonces d’Intel au sujet des performances de ses processeurs Core Gen13 sont justifiées.

Intel Core i9-13900K
©Galaxie Media

La première vague de processeurs Core Gen13 lancés par Intel se compose de six références, les autres modèles étant attendus dans les semaines ou les mois à venir. Plus exactement, trois processeurs Raptor Lake sont initialement disponibles, à savoir les Core i9-13900K, Core i7-13700K et Core i5-13600K. Ils sont accompagnés de versions KF dont la seule originalité réside dans l’absence de partie graphique intégrée. Mis à part ce point et une différence de quelques dizaines d’euros, les modèles KF sont donc identiques aux versions K.

 Core i5-13600KCore i5-13600KFCore i7-13700KCore i7-13700KFCore i9-13900KCore i9-13900KF
GravureIntel 7
(10 nm)
Intel 7
(10 nm)
Intel 7
(10 nm)
Coeurs14 (6P+8E)16 (8P+8E)24 (8P+16E)
Threads202432
Cache L220 Mo24 Mo32 Mo
Cache L324 Mo30 Mo36 Mo
Fréquence
base/max
P-Core
3,5 GHz
5,1 GHz
3,4 GHz
5,4 GHz
3,0 GHz
5,8 GHz
Fréquence
base/max
E-Core
2,6 GHz
3,9 GHz
2,5 GHz
4,2 GHz
2,2 GHz
4,3 GHz
TDP de base (PL1)125 W125 W125 W
Maximum Turbo Power (PL2)181 W253 W253 W
Circuit graphiqueIntel UHD Graphics 770N/AIntel UHD Graphics 770N/AIntel UHD Graphics 770N/A
Tarif319 $294 $409 $384 $589 $564 $

Nous nous somme déjà précédemment penchés sur l’architecture Raptor Lake d’Intel, sur ses nouveautés et sur ses améliorations par rapport à Alder Lake. Globalement, ces processeurs de treizième génération offrent une augmentation de la fréquence des P-Cores (jusqu’à 5,8 GHz contre 5,2 GHz au maximum sur le Core i9-12900K), un plus grand nombre d’E-Cores (et donc de threads simultanés, jusqu’à 32 sur le Core i9-13900K), jusqu’à deux fois plus de cache L2 et un cache L3 plus large, le support de la mémoire DDR5 jusqu’à 5600 MT/s, ou encore une plus grande marge d’overclocking (théoriquement).

Intel Core i9-13900K
©Galaxie Media
Intel Core i9-13900K
©Galaxie Media

Guide d’achat processeurs : AMD Ryzen ou Intel Core, quel CPU acheter ?

Une meilleure gestion de l’énergie pour des fréquences en hausse

L’optimisation du procédé de gravure Intel 7 (10 nm) pour Raptor Lake n’explique toutefois pas à elle-seule toutes ces améliorations ; les ingénieurs d’Intel ont également apporté quelques modifications architecturales aux Core Gen13, en particulier au niveau de la gestion de l’énergie, par rapport aux Core de génération précédente.

La technologie Intel Mobile Voltage Positioning, déjà utilisée par les précédentes générations de processeurs chez le fondeur, permet d’ajuster dynamiquement la tension du processeur (VCC) en fonction de son activité afin de réduire la puissance consommée. L’objectif est d’obtenir une fréquence plus élevée pour une consommation électrique donnée, ou une consommation plus faible pour une fréquence d’horloge donnée.

Image 1 : Test Intel Core i9-13900K et i5-13600K : Raptor Lake, le nouveau chouchou des joueurs ?
©Intel

La nouvelle itération IMPV9.1 introduite avec Alder Lake S n’est pas une véritable révolution par rapport à l’IMPV9 de Rocket Lake S, mais c’est une version importante qui apporte de nombreuses améliorations dont profite Raptor Lake. On trouve par exemple deux tables VID avec une résolution de 5 mV et 10 mV, la prise en charge de valeurs supérieures à 255 ampères pour Iout ou encore des ajustements des compteurs et capteurs internes.

Les processeurs mythiques de l’histoire de l’overclocking

Le fonctionnement de la limitation de puissance PL4, complémentaire aux limites PL1 (le TDP de base du processeur) et PL2 (équivalent au Maximum Turbo Power), est également modifié : auparavant proactif, il devient réactif grâce au système de sécurité Fast PROCHOT# qui surveille le circuit de contrôle thermique interne. En pratique, le signal en question s’active par défaut dans les 2 μs après le dépassement du seuil (PL4_Safe), le processeur réagissant 1 µs plus tard. Cette vitesse de réaction élevée permet in fine au processeur d’adapter plus efficacement et plus rapidement sa fréquence selon la charge de travail.

Intel Core Raptor Lake : les performances en jeu

Trêve de bla-bla théorique : intéressons-nous désormais aux performances en jeu de ces nouveaux processeurs destinés à concurrencer les tous nouveaux Ryzen 7000 Series d’AMD et leur architecture Zen 4. Comme c’est le cas régulièrement, les tests ont été réalisés en partenariat avec nos confrères de chez Igor’s Lab. Les nouveaux Core i9-13900K et Core i5-13600K ont été opposés aux deux dernières générations de processeurs de gamme équivalente d’AMD et d’Intel, du Ryzen 7 5800X au Ryzen 9 7950X et du Core i5-12400 au Core i9-12900K.

Le panel de jeux utilisés pour mesurer les performances de ces cartes comprend 6 titres : Anno 1800, Far Cry 6, Shadow of the Tomb Raider, A Total War Saga: Troy, Wolfenstein: Youngblood, et Watch Dogs Legion. La majorité de ces titres utilisent l’API DirectX 12, à l’exception de Troy (DirectX 11) et Wolfenstein (Vulkan). Tous les jeux ont été testés en 720p, Full HD et QHD afin d’être le moins limités possible par la carte graphique, l’objectif étant avant tout de mesurer les performances CPU.

Petite histoire des processeurs Intel, du 8086 à Alder Lake

La plateforme commune de test utilisée pour mesurer les performances de ces Raptor Lake regroupe une Radeon RX 6950XT Gaming X Trio OC de chez MSI, une alim Be Quiet! Dark Power Pro 12 1500 watts, deux SSD MSI Spatium M480 de 2 To, un banc de test Cooler Master, un écran LG OLED55 G19LA et un système de refroidissement Alphacool personnalisé. Les processeurs Intel profitent d’une carte mère MSI MEG Z690 Ace, tandis que les modèles d’AMD sont installés sur une MEG X570 Godlike pour les modèles AM4 ou sur une MEG X670E Ace pour les CPU en socket AM5. 32 Go de mémoire Corsair DOMINATOR RGB DDR5-6000 (CL30) sont utilisés sur les plateformes compatibles, les Ryzen 5000 Series étant quant à eux limités à de la Corsair DOMINATOR RGB DDR4-3600 (CL14). Le tout fonctionne bien entendu sous Windows 11 Pro 22H2 à jour avec les pilotes les plus récents.

Performances et consommation en 720p

Les tests en 720p sont bien entendu ici uniquement pour artificiellement mettre en avant les différences entre les processeurs ; il est en effet très peu probable que notre Radeon RX 6950 XT représente ici un quelconque goulot d’étranglement. De toute façon, qui jouerait vraiment dans une telle définition avec de tels composants ?

Image 2 : Test Intel Core i9-13900K et i5-13600K : Raptor Lake, le nouveau chouchou des joueurs ?

En faisant la moyenne des jeux de notre panel en 720p, le nouveau Core i9-13900K se place en tête, devant le Ryzen 9 7950X (+4.4%), suivis par le Ryzen 7 7700X et le Ryzen 7 5800X3D, son énorme cache étant particulièrement utile ici. La différence entre le Core i9-13900K et le 12900K atteint environ 11%.

Le Core i5-12600K vient se placer entre le Core i7-12700K et le Core i9-12900K, modèle pour rappel le plus puissant de la gamme précédente. Il se descend toutefois au niveau du Core i5-12600K dans les scènes les plus lourdes. En moyenne, le Core i5-13600K se montre 10% plus rapide que le 12600K.

Image 3 : Test Intel Core i9-13900K et i5-13600K : Raptor Lake, le nouveau chouchou des joueurs ?
Image 4 : Test Intel Core i9-13900K et i5-13600K : Raptor Lake, le nouveau chouchou des joueurs ?

Si le Ryzen 9 7950X est le plus énergivore de notre panel, le Core i9-13900K n’est pas loin derrière avec une consommation moyenne en légère hausse par rapport au 12900K. Mais ses performances un peu plus élevées lui permettent d’afficher un meilleur ratio watts/FPS que son concurrent, et donc une meilleure efficacité énergétique. Le Core i5-13600K consomme quant à lui sensiblement plus que le Core i5-12600K pour une différence de performances de “seulement” 10%, d’où un ratio watts/FPS en hausse et donc une efficacité énergétique en baisse.

Performances et consommation en 1080p (FHD)

Passons aux tests en Full HD, une définition déjà plus commune dans le milieu du gaming, mais que ne risque pas de faire peur à une Radeon RX 6950XT bien accompagnée.

Image 5 : Test Intel Core i9-13900K et i5-13600K : Raptor Lake, le nouveau chouchou des joueurs ?

En 1080p, le Core i9-13900K devance toujours le Ryzen 9 7950X, avec une avance d’un peu moins de 3% en moyenne. Se suivent ensuite dans un mouchoir de poche les Ryzen 7 5800X3D, Ryzen 7 7700X et Core i9-12900K. Le Core i5-13600K surpasse d’un peu moins de 7% le Core i5-12600K, et vient une nouvelle fois se placer devant le Core i7-12700K.

Image 6 : Test Intel Core i9-13900K et i5-13600K : Raptor Lake, le nouveau chouchou des joueurs ?
Image 7 : Test Intel Core i9-13900K et i5-13600K : Raptor Lake, le nouveau chouchou des joueurs ?

On note peu de changement au niveau consommation, avec un Ryzen 9 7950X toujours en tête des watts consommés, suivi d’encore plus près par le Core i9-13900K. Et encore une fois, la consommation “débridée” du Core i5-13600K par rapport au 12600K est flagrante.

Performances et consommation en 1440p (QHD)

Terminons par les tests en QHD ; au delà, les différences entre processeurs s’amenuisent encore, voire disparaissent, les performances devenant de plus en plus limitées par le GPU.

Image 8 : Test Intel Core i9-13900K et i5-13600K : Raptor Lake, le nouveau chouchou des joueurs ?

Même si un effet de palier commence à apparaitre, le Core i9-13900K conserve tout de même et sans doute possible la première place, suivi par le Core i5-13600K ! Le Ryzen 9 7950X n’est toutefois pas loin, en particulier dans les scènes les plus lourdes à gérer (et donc avec le framerate le moins élevé).

Image 9 : Test Intel Core i9-13900K et i5-13600K : Raptor Lake, le nouveau chouchou des joueurs ?
Image 10 : Test Intel Core i9-13900K et i5-13600K : Raptor Lake, le nouveau chouchou des joueurs ?

Le Core i9-13900K consomme toujours un peu plus que le 12900K, mais sensiblement moins que le Ryzen 9 7950X. son efficacité énergétique apparait donc meilleure que celle des Ryzen 9 d’AMD, d’ancienne ou de nouvelle génération.

Des CPU performants sur une plateforme en fin de vie

La vie ne se résume pas au gaming, mais force est de constater que le Core i9-13900K d’Intel gagne la palme du processeur le plus performant pour jouer actuellement sur le marché. Bien sur, il se place parmi les plus gourmands en watts, mais son efficacité énergétique est meilleure que celle du Ryzen 9 7950X d’AMD.

Dès lors, faut-il se ruer dessus ? Et bien, comme souvent, cela dépend. Une mise à niveau à partir d’un processeur d’entrée ou de milieu de gamme de la génération précédente, sur une carte mère Z690 compatible, peut effectivement valoir le coup. Upgrader à partir d’un Core i9-12900K aurait en revanche moins de sens, d’autant que le socket LGA1700 arrive en fin de vie avec Raptor Lake, là où l’AM5 vient à peine de débarquer sur le marché. Affiché une centaines d’euros en dessous du Ryzen 9 7950X, le Core i9-13900K se montre dans tous les cas intéressant pour tous ceux qui désirent se monter une nouvelle configuration gaming haut de gamme.

Image 12 : Test Intel Core i9-13900K et i5-13600K : Raptor Lake, le nouveau chouchou des joueurs ?
8,5/10

Intel Core i9-13900K

A l’ombre de son grand frère et souffrant du même inconvénient quant au socket en fin de vie, le Core i5-13600K montre tout de même ses muscles face à l’ancienne génération (un upgrade à partir d’un Core i3 ou Core i5 de douzième génération peut être intéressant), mais également face au Ryzen 7 7700X, d’autant qu’il a lui aussi l’avantage côté tarif. En résumé, il faudra choisir entre les performances et le rapport performances/prix à l’avantage d’Intel, ou une (relative) plus grande durée de vie de la plateforme côté d’AMD.

Image 12 : Test Intel Core i9-13900K et i5-13600K : Raptor Lake, le nouveau chouchou des joueurs ?
9/10

Intel Core i5-13600K