Accueil » Actualité » La console portable Aya Neo NEXT, à l’affût des Ryzen 6000

La console portable Aya Neo NEXT, à l’affût des Ryzen 6000

Le marché des consoles portables « alternatives » s’apprête à recevoir un nouveau rejeton, avec une Aya Neo Next qui pourrait embarquer un Ryzen 6000.

Nous avons déjà évoqué l’Aya Neo, cette mini-console qui s’inspire librement d’une Nintendo Switch ou d’une tablette avec son écran tactile de 7 pouces (1280 x 800 pixels) et sa configuration digne d’un PC classique, faisant tourner Windows 10. Popularisée à travers une campagne Indiegogo en avril dernier qui a dépassé les deux millions d’euros de financement, elle est développée par une entreprise chinoise et rappelle, dans son concept comme dans sa réalisation, un certain … Steam Deck de Valve. L’une des premières éditions, autour d’un APU Ryzen 5 4500U (6 cœurs / 6 threads, fréquence de 2,3 GHz à 4 GHz, 16 Go de LPDDR4X-4266 et SSD NVMe de 512 Go avec un circuit graphique intégré AMD Vega) s’échange aux alentours de 925 dollars. Un tarif tout de même élevé, alors que le Steam Deck équivalent devrait avoisiner les 679 € au moment de sa sortie, en février prochain.

Image 1 : La console portable Aya Neo NEXT, à l'affût des Ryzen 6000

Aya Neo NEXT : la première console sous Ryzen 6000 ?

Les variantes se sont peu à peu enchaînées, allant jusqu’à exploiter un processeur AMD Ryzen 7 4800U à huit cœurs et seize threads, dans une variante Pro. La marque vient d’annoncer la sortie prochaine d’une révision Next, qui sera pleinement dévoilée le 28 décembre 2021. La date pose question, parce que l’on ne sera alors plus qu’à quelques heures de l’ouverture du CES 2022. Un salon au cours duquel un certain AMD devrait lever le voile sur sa nouvelle série de processeurs Ryzen 6000 « Rembrandt », dès le 4 janvier.

Image 2 : La console portable Aya Neo NEXT, à l'affût des Ryzen 6000

Si ce type de console portable peut « souffrir » d’une configuration qui n’est pas nécessairement à l’ultime pointe de l’actualité, il nous paraîtrait étonnant que son constructeur n’évoque qu’une variante autour de puces Ryzen 5000 Cézanne à quelques jours de leur successeur. D’autant plus que le Steam Deck se profile (enfin) déjà, et qu’il prévoit d’intégrer un circuit graphique AMD RDNA2 qui échappe encore à l’Aya Neo. À l’inverse, il serait aussi surprenant qu’un constructeur chinois de console portable vole à la barbe d’AMD l’annonce du premier appareil équipé d’une puce Ryzen 6000, avec l’architecture Zen3+ réactualisée et sa finesse de gravure en 6 nm.