Accueil » Actualité » AMD équipe désormais 101 des supercalculateurs les plus performants

AMD équipe désormais 101 des supercalculateurs les plus performants

Une augmentation de 38 % sur une année.

Au fil des mois, les processeurs AMD EPYC et les accélérateurs Instinct gagnent du terrain au sein des supercalculateurs. L’année dernière, AMD rapportait que le nombre de supercalculateurs dotés de ses solutions avait plus que doublé dans la liste TOP500 en six mois. À l’occasion de la Supercomputing 2022, l’entreprise dresse un nouveau bilan. Elle révèle que “les processeurs AMD EPYC et les accélérateurs Instinct ont propulsé 101 superordinateurs dans la dernière liste Top500, en hausse de 38 % par rapport à l’année dernière”.

Image 1 : AMD équipe désormais 101 des supercalculateurs les plus performants
© AMD

Effectivement, la dernière liste comprend 101 superordinateurs propulsés par AMD, contre 73 sur la liste de novembre 2021, soit une augmentation de 38 % d’une année sur l’autre. Le supercalculateur Frontier, alimenté par des processeurs et des accélérateurs AMD, au Oak Ridge National Laboratory (ORNL), reste en tête de la liste du Top500 avec 1,1 exaflops. Frontier est plus de deux fois plus puissant que le système suivant dans la liste et plus puissant que les quatre systèmes suivants réunis.

29 ans de supercalculateurs, une puissance multipliée par 18 millions !

Deuxième dans la liste Green500

De plus, AMD équipe 75 % des 20 premiers supercalculateurs de la liste Green500, dont celui classé deuxième, le supercalculateur de test et de développement (TDS) Frontier (et celui situé à la sixième place avec le système complet). La firme a toutefois perdu la première position de ce classement au profit de NVIDIA.

Le supercalculateur Adastra du GENCI, qui génère 58,02 gigaflops/watt, se classe troisième. Au passage, la société souligne qu’Adastra sera le premier supercalculateur équipé de processeurs AMD EPYC de quatrième génération (9004) et d’accélérateurs AMD Instinct MI250.

“Début 2023, le GENCI, l’agence française de HPC/AI, déploiera une partition scalaire supplémentaire sur son supercalculateur HPE Cray EX400 appelé Adastra, hébergé et exploité au CINES (Montpellier)”, déclare Philippe Lavocat, PDG de GENCI. “Cette nouvelle partition, offrant 536 nœuds de calcul, chacun doté de deux processeurs AMD EPYC de quatrième génération à 96 cœurs et de 768 Go de mémoire DDR5, bénéficiera des dernières innovations d’AMD en matière de densité/performance des cœurs et d’efficacité énergétique. Cette nouvelle partition répondra aux besoins des communautés d’utilisateurs scientifiques et industriels français dans les domaines du climat, de la biologie et de la médecine, des énergies nouvelles et des matériaux.”

“L’innovation dans le domaine du calcul haute performance a un impact considérable sur la société, faisant progresser la recherche révolutionnaire qui a le potentiel d’améliorer considérablement la qualité de vie des gens partout dans le monde”, estime Forrest Norrod, vice-président senior et directeur général du Data Center Solutions Group d’AMD. “AMD innove et fait évoluer en permanence ses processeurs EPYC et ses accélérateurs Instinct pour garantir aux scientifiques et aux chercheurs qui travaillent à la résolution des défis les plus difficiles au monde de disposer des outils les plus pointus pour leurs recherches.”

JUPITER sera le premier supercalculateur européen à atteindre l’exaflops

AMD promeut l’open-source

AMD vante également son engagement en faveur “l’open source IA”. La société précise met en avant dans son communiqué les points suivants :

“Les accélérateurs AMD sont pris en charge par l’écosystème ROCm qui facilite le processus de découvertes scientifiques en permettant l’intégration à des environnements de plusieurs fournisseurs et architectures. Cette année, AMD a annoncé l’expansion de l’écosystème AMD Instinct et ROCm, offrant une technologie de classe exascale à de nombreux clients HPC et IA.

De plus, AMD a officiellement rejoint la Fondation PyTorch — créee à l’origine par Meta AI — en tant que membre fondateur. Cette fondation, qui fera partie de la Fondation à but non lucratif Linux, favorisera l’adoption des outils d’IA en favorisant et en soutenant un écosystème de projets open source.

Enfin, Meta AI a développé et open sourcé AITemplate (AIT), un système d’inférence unifié qui peut être accéléré par les accélérateurs AMD Instinct. AIT offre ainsi des performances proches du hardware natif sur plusieurs modèles d’IA déjà largement utilisés.”