Accueil » Actualité » Intel vous déconseille d’overclocker votre processeur Alder Lake non-K

Intel vous déconseille d’overclocker votre processeur Alder Lake non-K

Une simple mise en garde, pour le moment…

Décidément, Intel n’apprécie guère que ses clients fassent des expérimentations avec ses processeurs Alder Lake. L’entreprise a déjà pris des mesures pour les empêcher d’activer l’AVX-512 ; désormais, elle tente de les dissuader d’overclocker les modèles non-K ; et il est probable que cette dissuasion prenne rapidement une tournure plus radicale que de simples mots.

Image 1 : Intel vous déconseille d'overclocker votre processeur Alder Lake non-K

Ces derniers jours, il y a plusieurs démonstrations de l’excellente aptitude des processeurs Alder Lake non-K à encaisser un peu d’overclocking. Dans une vidéo, Roman Hartung a par exemple montré comment son Core i5-12400 dépassait allègrement les 5 GHz, tandis que certains Core i3-12300 ont atteint 5,5 GHz pour s’illustrer dans 4x Y-cruncher. Pas du goût d’Intel, qui voit peut-être dans ce phénomène une potentielle baisse des ventes de ses processeurs K, plus onéreux. Ainsi, à la suite des nombreuses publications de nos confrères de Tom’s Hardware US sur le sujet, la société leur a envoyé un message d’avertissement.

« Les processeurs non-K de 12e génération d’Intel n’ont pas été conçus pour l’overclocking. Intel ne garantit pas le fonctionnement des processeurs au-delà de leurs spécifications. La modification de la fréquence d’horloge ou de la tension peut endommager ou réduire la durée de vie utile du processeur et d’autres composants du système, et peut réduire la stabilité et les performances du système. »

Les problèmes de compatibilité entre Alder Lake et les DRM sont tous corrigés selon Intel

L’overclocking des puces non-K en sursis ?

Vous l’imaginez, Intel risque de ne pas s’en tenir à une simple mise en garde. D’ailleurs, d’après certaines rumeurs, cette possibilité d’overclocker les processeurs Alder Lake non-K résulterait d’une erreur dans le microcode. Autrement dit, il est très probable que la société finisse par supprimer complètement cette liberté d’overlocking par une mise à jour BIOS dans un avenir proche.