Accueil » Actualité » Pour s’adapter aux restrictions, NVIDIA propose une alternative à l’A100 en Chine

Pour s’adapter aux restrictions, NVIDIA propose une alternative à l’A100 en Chine

Une A800, avec un débit d’interconnexion NVLink bridé, pour contourner le blocus technologique mis en place par les États-Unis.

Afin de continuer à vendre des GPU en Chine tout en respectant les sanctions américaines, NVIDIA a mis au point un nouveau produit appelé A800, censé remplacer l’A100 et spécialement destiné au marché chinois, rapporte Reuters.

Image 1 : Pour s'adapter aux restrictions, NVIDIA propose une alternative à l'A100 en Chine
© NVIDIA

Pour mémoire, l’A100 a été lancé en novembre 2020. C’est un GPU pour centres de données basé sur l’architecture Ampere. NVIDIA le propose avec 40 Go ou 80 Go de HBM2/e. L’A800 reprend toutes les caractéristiques de l’A100 à un détail près : l’interface d’interconnexion NVLink est limitée à 400 Go/s. Les administrations Trump et Biden ont en effet imposé un plafond inférieur à 600 Go/s pour les produits états-uniens vendus en Chine.

Une carte NVIDIA H100 PCIe avec 120 Go de mémoire repérée

Un manque à gagner de 400 millions de dollars

NVIDIA propose trois variantes d’A800 : une A800 40 Go PCIe, une A800 80 Go PCIe et une A800 80 Go SXM. L’entreprise ne précise pas les fréquences GPU. Cependant, les performances sont similaires à celles des A100, ce qui suggère l’absence de changement. Les spécifications de la mémoire HBM2 / HBM2e ne bougent pas non plus. Nous retrouvons toujours 1215 MHz ou 1512 / 1600 MHz sur un bus de 5120 bits.

Les spécifications des A800 et A100 communiquées par NVIDIA sont renseignées ci-dessous.

Image 2 : Pour s'adapter aux restrictions, NVIDIA propose une alternative à l'A100 en Chine
© NVIDIA
Image 3 : Pour s'adapter aux restrictions, NVIDIA propose une alternative à l'A100 en Chine
© NVIDIA

Un porte-parole de NVIDIA a déclaré à nos confrères : “Le GPU NVIDIA A800, qui est entré en production au troisième trimestre, est un produit alternatif au GPU NVIDIA A100 pour les clients en Chine. L’A800 répond aux exigences du gouvernement américain sur le contrôle des exportations et ne peut pas être modifié pour les dépasser”.

L’article de Reuters précise que sans ce produit de substitution, NVIDIA risquait un manque à gagner d’environ 400 millions de dollars par trimestre. Il rapporte qu’AMD est également concerné par les restrictions. Celles-ci empêcheraient la vente d’accélérateurs Instinct MI250. En revanche, les MI100 passeraient entre les mailles du filet.

Source : Reuters