Accueil » Actualité » Windows 11 : AMD corrige les problèmes de performances

Windows 11 : AMD corrige les problèmes de performances

On constatait jusqu’à 15% de performances en moins, pour les processeurs AMD, entre Windows 10 et 11 : les correctifs sont désormais publiés.

Promesse tenue. Quelques heures seulement après la sortie officielle de Windows 11, coup de massue pour AMD et Microsoft : on constatait jusqu’à 15 % de performances en moins dans certains jeux, entre les deux dernières versions du système d’exploitation. AMD ne s’en est d’ailleurs pas caché, et a rapidement joué la carte de la transparence sur cet épineux dossier. Sur son site officiel, il évoque deux problèmes principaux. Tout d’abord une augmentation de la latence du cache L3 d’environ 300%, ce qui se traduirait en pratique par des performances amoindries de 3 à 5 % dans certaines applications, et de 10 à 15 % dans les jeux. Et ensuite, une mauvaise gestion de l’UEFI CPPC2 (cœurs préférentiels), une fonctionnalité gérée par le système d’exploitation qui identifie les deux meilleurs cœurs d’un processeur, ceux les plus susceptibles de monter en fréquence, afin de répartir l’ensemble des charges. Un souci qui concernerait en particulier les processeurs à plus de huit cœurs et 65 W de TDP.

Image 1 : Windows 11 : AMD corrige les problèmes de performances

Tous les processeurs AMD supportés par Windows 11 seraient concernés, c’est-à-dire ceux sous architectures Zen+, Zen 2 et Zen 3 (Ryzen 2000, Ryzen 3000, Ryzen 4000 et Ryzen 5000), mais aussi les gammes professionnelles EPYC et certaines puces Athlon. Très rapidement, AMD a promis des mises à jour correctives, en étroite collaboration avec Microsoft. Une première rustine avait été publiée dans la foulée, mais n’avait pas encore résolu le problème, allant même parfois jusqu’à … l’aggraver.

AMD : des correctifs à appliquer dès à présent

Mais c’est désormais chose faite, et bien faite apparemment : depuis cette nuit, AMD et Microsoft ont publié deux mises à jour. Tout d’abord une nouvelle version du pilote pour chipsets (AMD Chipset Driver Software 3.10.08.506), spécialement dédiée à la correction du bug de l’UEFI CPPC2. Mais aussi un correctif Microsoft KB5006746, qui devrait désormais apparaître dans Windows Update. Si elle ne vous est pas encore proposée lorsque vous recherchez les mises à jour, n’hésitez pas à suivre le lien ci-dessus afin de l’installer manuellement. Vous retrouverez les détails techniques complets des deux correctifs sur le site officiel d’AMD.

Nous ne manquerons pas de tester, dans les prochaines heures, l’impact de ces correctifs sur les performances. Mais à quelques jours du lancement de la nouvelle génération de processeurs Intel, les Alder Lake qui vont incarner la douzième génération des Core, voilà les deux écuries à nouveau sur la même ligne de départ pour évaluer leurs performances sous la dernière version du système d’exploitation de Microsoft.