Les meilleurs jeux de rôle (RPG et MMORPG) de tous les temps

Que ce soit en solo ou en multijoueur, le RPG est un genre qui passionne de nombreux joueurs. Voici notre présentation des plus grands titres du genre.

Sommaire

Notre top 3 des meilleurs franchises de RPG et MMORPG

L’incontournable
the elder scrolls v skyrim immersivo ruolistico mod requiem v3 403856

The Elder Scrolls V : Skyrim

  • Parfait pour les nostalgiques
  • Immersion incroyable
  • Jeu de base + DLC
  • Scénario toujours aussi riche
  • Portage VR globalement réussi

Le GOTY
the elder scrolls v skyrim immersivo ruolistico mod requiem v3 403856

Elden Ring

  • Univers vaste et immersif
  • Gameplay riche et varié
  • Direction artistique exceptionnelle
  • Narration prenante
  • Combat exigeants

L’aventure mémorable
the elder scrolls v skyrim immersivo ruolistico mod requiem v3 403856

The Witcher 3

  • Narration et écriture exceptionnelles
  • Monde ouvert immersif
  • Quêtes secondaires mémorables
  • Personnages profonds et attachants
  • Combats stratégiques et diversifiés

Le RPG, c’est avant tout un genre de jeu vidéo dans lequel on peut vivre une aventure palpitante, et très souvent dans un monde unique, rempli de lieux et de créatures mystérieuses. Retrouvez notre sélection des plus grands titres des genres RPG et MMORPG, que ce soient des jeux de rôle pionniers dans leur gameplay ou des MMORPG incontournables pour toute une génération de joueurs passionnés.

Nous avons tenté de créer un classement intéressant et équitable. Comme pour nos sélections des meilleurs jeux de stratégie (RTS) et des meilleures séries sportives, nous avons regroupé les titres d’une même franchise pour élargir notre classement à divers FPS et offrir un aperçu des jeux-clés de chaque série. Il manque celui que vous préférez ? Partagez vos souvenirs les plus mémorables avec nous !

À lire également : notre sélection des meilleurs PC gamer

Baldur’s Gate, pour les fans de D&D

RPG emblématiques de la fin du XXe siècle, Baldur’s Gate et Baldur’s Gate II: Shadows of Amn ont fait la réputation de BioWare dans le monde des RPG. Les missions étaient stupéfiantes et au lieu de se concentrer sur du texte ou des statistiques, les créateurs ont mis l’aventure au premier plan. Le second opus surpassa le premier pour devenir l’une des plus grandes références du genre. Les personnages sont réalistes et le jeu présente un gameplay hybride à base de temps réel et de « pause-active ». Majoritairement en temps réel, il permet de mettre en pause à tout moment via la touche espace, afin de planifier les prochaines actions. La série est souvent considérée comme la meilleure adaptation des règles du jeu de rôle sur table.

Développé par le studio belge Larian Studios, Baldur’s Gate III reprend le flambeau de la saga, vingt ans après son dernier épisode. L’univers du jeu est entièrement en 3D, et les dialogues sont tous doublés et animés en cinématiques. Le titre est sorti officiellement le 3 août 2023. Il est en réalité le fruit d’une longue gestation, après un premier projet avorté par BioWare dans la foulée du deuxième épisode, puis un second par le studio Obsidian en 2008 (Neverwinter Nights 2, Pillars of Eternity, Star Wars: KOTOR, Tyranny…). Ce troisième opus a été un tel succès qu’il a été nommé Goty (Game Of The Year) 2023.

BioShock, entre RPG et FPS

Bioshock Collection
Image 1 : Les meilleurs jeux de rôle (RPG et MMORPG) de tous les temps
  • Bioshock Collection
    19.98€
  • Amazon
    19.98€
  • Cultura
    24.99€
  • Fnac
    24.99€
  • Rakuten
    24.99€

Généralement davantage perçue comme un first person shooter (FPS) qu’un jeu de rôle, la franchise BioShock est à mi-chemin entre les deux genres. Elle est en quelque sorte la synthèse d’éléments purement RPG et d’autres bien plus liés au monde du shooter. Ce n’est d’ailleurs pas une surprise puisque ses principaux instigateurs ont travaillé sur les franchises Ultima Underworld et plus encore System Shock avant de se lancer sur BioShock. Sorti en 2007, le premier opus a fait sensation auprès des critiques et des joueurs. Son univers était certes relativement fermé, mais la liberté d’action accordée au joueur était impressionnante. Pour ne rien gâcher, le jeu était une pure merveille esthétique, sublimée par un level design remarquable.

À peine améliorée, la suite – BioShock 2 – avait déçu même si le résultat restait très sérieux. En revanche, avec BioShock Infinite et le retour aux affaires de Ken Levine, nous avons pu découvrir un titre peut-être encore plus tourné vers le FPS, mais aussi doté d’une identité et capable d’aborder des thèmes résolument adultes. BioShock 4, la suite annoncée en 2019, devrait sortir dans les années à venir, mais il vous faudra faire preuve d’encore un peu de patience.

Dark Souls, le RPG d’horreur exigeant

Dark Soul Trilogy
Image 2 : Les meilleurs jeux de rôle (RPG et MMORPG) de tous les temps
  • Dark Soul Trilogy
    42.99€
  • Amazon
    42.99€
  • Pixmania FR
    70.36€
  • Fnac
    78.70€

Dark Souls est l’une des grandes références dans le monde des RPG d’horreur. Il a été comparé à un Zelda pour adultes et sans princesse à sauver. On se rapproche des films Saw où il faut éviter les pièges d’un génie dérangé. Il se démarque des RPG traditionnels puisqu’il ne demande pas de parcourir de longues distances pour chercher des objets ou accomplir des missions. Il reste néanmoins fidèle au genre et au gameplay exigeant, quitte à mettre l’histoire au second plan. Les combats sont intenses et le jeu tourne autour de la mise à jour d’armes et d’armures. Le niveau de difficulté est assez élevé. Le jeu est désormais disponible dans une version remasterisée. Dark Souls II reprend cette recette, mais il accroît la difficulté, perfectionne l’atmosphère et offre des graphismes excellents.

Avec Dark Souls 3, From Software nous livre la conclusion épique de l’aventure débutée en 2009 avec Demon’s Souls. Suite directe du précédent, ce nouvel épisode nous plonge une fois encore dans l’univers crépusculaire de la licence où il faudra lutter pied à pied contre des monstres toujours plus impressionnants. Côté gameplay, le studio n’a pas révolutionné la formule établie au fil des épisodes et les joueurs devront se préparer, une fois encore, à vivre une expérience de jeu qui ne pardonne pas, et où chaque erreur se paie au prix fort. Si vous êtes amateur de jeux hardcore, ce titre ne devrait pas vous décevoir.

Deus Ex, un monde ouvert futuriste

Deus Ex - Mankind Divided - Day One Edition Ps4
Image 3 : Les meilleurs jeux de rôle (RPG et MMORPG) de tous les temps
  • Deus Ex - Mankind Divided - Day One...
    2.99€
  • Rakuten
    2.99€
  • Cdiscount
    6.99€
  • Amazon
    9.90€
  • Fnac
    14.99€

La recette du succès de Deus Ex est aujourd’hui bien connue. Un monde futuriste et ouvert, une histoire complexe tournant autour de conspirations, et de nombreuses fins ouvertes ont propulsé ce titre vers la gloire. Il n’y a pas un chemin à suivre ou une voie à prendre, mais de multiples choix à faire qui influencent l’histoire. Le gameplay très varié tourne autour des optimisations transhumanistes mises à la disposition du protagoniste. Les graphismes étaient moyens et les animations un peu trop rigides. À sa sortie, le jeu était truffé de bugs parfois bloquants, mais ses innombrables qualités en ont fait une référence du genre.

Référence qui hélas a été contrainte de composer avec un second opus – Invisible War – bâclé. Les fans de la première heure ont dû patienter près de dix ans pour qu’une suite digne de ce nom leur parvienne. Avec Human Revolution puis Mankind Divided, les développeurs proposent deux préludes au premier épisode de la franchise. Nous y incarnons Adam Jensen, humain augmenté, et travaillons en tant qu’agent secret spécialiste des opérations d’infiltration. Suite aux événements de Human Revolution, les augmentés sont massivement rejetés par la population qui les traite en parias. Baignant dans un climat de peur et de violence, Mankind Divided enfonce le clou en traitant ouvertement de racisme et d’oppression. Un nouvel opus est en préparation depuis 2022, mais aucune date de sortie n’est pour le moment annoncée.

Diablo, le plus célèbre des hack & slash

L’histoire est restée simple, mais le jeu est devenu la plus grande référence du hack & slash. Au fur et à mesure que vous rencontrez des démons, votre rôle est de les tuer avec une violence et une énergie toujours plus importantes. Diablo est rapidement devenu une sorte de drogue grâce à un gameplay extrêmement bien ficelé mélangeant habilement combat en temps réel et évolution du personnage. Le deuxième opus, Diablo II, a surpassé le premier (et pour certains le troisième) grâce à des campagnes plus longues et des protagonistes très différents influençant l’histoire et le jeu. Il a aussi généré une communauté autour du troc d’objets trouvés dans le jeu.

Diablo III reste fidèle à ce qui a fait le succès des titres précédents et apporte même des améliorations au niveau de la gestion des points d’expérience. Ses problèmes de connexions restent néanmoins la tache noire de son lancement… Logiquement résolue avec le temps et la sortie de multiples mises à jour pour enrichir encore et toujours le contenu

Diablo IV, le tout dernier opus de la saga, est sorti le 6 juin 2023 sur PC, PS5 et PS4 et Xbox Series et Xbox One, et sa première saison a été annoncée pour le 20 juillet prochain. Le jeu peut être joué en solo ou en groupe (jusqu’à 4 joueurs) et utilise un système de monde partagé où les groupes peuvent se rencontrer et s’engager dans des activités PvE et PvP.

Dragon Age, l’épopée héroïque

La série des jeux Dragon Age est une référence, mais seul le premier opus mérite une place dans ce classement, selon nous. Le jeu offre de multiples scénarios et reste intéressant, même après 50 heures. Il parvient à proposer une interface moderne tout en conservant les fondamentaux de nombreuses références, faisant ainsi de l’œil aux vétérans qui appelaient de leurs vœux une espèce de retour aux sources. Le jeu demande aussi un niveau d’investissement personnel important en raison des nombreux aspects à gérer et surveiller, ce qui n’est pas toujours rendu facile en raison d’une interface peu pratique sur les versions consoles.

Grâce au succès du premier opus, deux suites ont donc vu le jour. Elles sont hélas très loin du niveau de qualité d’Origins et souffrent d’une orientation action mal assumée. Mais BioWare planche activement sur un quatrième volet, Dragon Age : Dreadwolf, après avoir tenté plusieurs projets, notamment orientés MMORPG. Mais avec l’échec d’Anthem et au contraire les succès de Star Wars Jedi: Fallen Order et de Star Wars Jedi: Survivor, l’éditeur s’est ravisé et se concentre à nouveau sur le projet autour d’une campagne solo, Dragon Age : The Veilguard, qui sortira à l’automne 2024.

Dragon Quest, la saga culte

Dragon Quest XI
Image 6 : Les meilleurs jeux de rôle (RPG et MMORPG) de tous les temps
  • Dragon Quest XI
    63.27€
  • Fnac
    63.27€
  • Rakuten
    78€
  • Amazon
    79.98€
  • Pixmania FR
    134.70€
  • Cdiscount
    147€
  • Darty
    147.06€
Plus d'offres

Dragon Quest V est sans doute le premier titre de la série à avoir eu une place importante sur la scène internationale grâce à son portage sur Nintendo DS qui fut commercialisé en dehors du Japon en 2009. Il reprend le même protagoniste de la série qui démarra avec Dragon Quest premier du nom, également baptisé Dragon Warrior aux États-Unis. Il est possible de recruter les monstres que l’on rencontre au fur et à mesure de ses aventures. La série est une sorte de retour aux sources avec une histoire bien mise en avant et des personnages que l’on apprend vite à aimer. Le jeu apporta aussi un nouveau système de caméra.

Dragon Quest VIII est néanmoins le titre le plus impressionnant de la série. Il est le premier opus à apporter un monde en 3D, sa bande sonore est superbe et l’histoire est fascinante. Son gameplay reprend les bases de la série et offre un jeu simple et très prenant. Un douzième épisode, sous-titré The Flames of Fate, a été révélé à l’occasion des 35 ans de la série. Selon Yuji Horii, l’emblématique créateur de la série, il devrait apporter une tonalité plus sombre à l’histoire.

Dungeon Master, affrontez les ténèbres

Dungeon Master
© Dungeon Master

Dungeon Master est l’une des plus grandes références du genre. Il fait partie de ces titres qui ont façonné les RPG qui ont suivi. Les graphismes en 3D impressionnants pour l’époque, les effets sonores prenants qui étaient inhabituels dans les RPG à la fin des années 80 et l’histoire fascinante ont créé un jeu incontournable. Il fut aussi l’un des premiers à offrir un gameplay en temps réel réussi, ce qui signifiait qu’il fallait faire constamment attention à tout ce qui bougeait pour survivre. Les détails donnaient vraiment l’impression d’être dans un donjon. Il a connu, deux ans après la sortie du jeu originel, une sorte de suite / extension, baptisée Chaos Strikes Back et dont la principale innovation tient en des niveaux absolument plus linéaires rendant la tâche du joueur cartographe particulièrement complexe.

Elden Ring, le jeu qui redéfini les codes du genre

Développé par From Software et profitant du patronage des légendaires Hidetaka Miyazaki à la réalisation et de George R. R. Martin au co-scénario, Elden Ring est bien cette bombe annoncée, réinventant à lui seul le genre des open-worlds et des jeux d’action-RPG à la difficulté trempée. À l’image de la série des Dark Souls dont il hérite naturellement, il déploie un univers de dark fantasy dans le royaume de l’Entre-terre, désormais aux mains de demi-dieux corrompus par les éclats du Cercle d’Elden détruit. Forteresses, vastes plaines dévastées par les balistes et les géants, catacombes où grouillent des démons ou encore villages anéantis par des monstres : l’épopée est aussi phénoménale que promise, avec un immense territoire à parcourir et des dizaines de quêtes à accomplir d’une infinie diversité.

Là où Elden Ring marque un vrai tournant dans les jeux vidéo, c’est dans la réécriture de tous les principes de l’open-world. Très tôt, vous pouvez traverser à pied ou à dos de monture des paysages infinis, autour de l’Arbre-Monde, avec une extraordinaire diversité de décors et de défis. Peu importe la destination, c’est le voyage qui compte : au fil de vos découvertes, vous orienterez davantage votre personnage vers la magie ou les combats au corps-à-corps, la dextérité ou l’intelligence, avec un bestiaire tout aussi spectaculaire et un vrai sens de la verticalité dans le game design. Un titre déjà culte alors qu’il n’est sorti qu’en 2022, avec un grand succès mondial dès son lancement.

The Elder Scrolls, la saga légendaire

On ne présente plus The Elder Scrolls. Arena est le premier jeu de cette longue série qui a marqué le genre. Les créateurs étaient des fans de jeux de rôle sur papier, ce qui se ressent lorsque l’on s’aventure en Tamriel. Le titre Arena (arène, en français) vient du fait que le jeu contenait des arènes de combats qui ont finalement disparu au fur et à mesure que les créateurs ont donné une place plus importante à l’aspect RPG du titre. Les débuts du jeu furent très difficiles. Bethesda était une petite compagnie à l’époque, Arena avait manqué les fêtes de fin d’année et le packaging racoleur a rebuté les distributeurs. Le bouche-à-oreille a néanmoins eu raison de leur réticence et le titre a gagné en popularité. Les nombreuses suites n’ont fait que croître encore cette popularité.

Daggerfall fait aujourd’hui encore référence de part l’étendue du monde à disposition du joueur. Morrowind était une révolution graphique et technique. Malgré de multiples bugs, Oblivion innovait sensiblement avec son système de dialogue et d’intelligence des PNJ. Enfin, Skyrim constitue en quelque sorte l’aboutissement de la franchise en reprenant toutes les qualités de ses prédécesseurs et en poussant le concept encore plus loin. Une Special Edition est d’ailleurs sortie en 2016 afin de renouveler un peu l’aspect technique du jeu, grâce notamment au passage à une architecture en 64-bit permettant de franchir un cap graphique, puis une version en réalité virtuelle pour PS4 l’année suivante, avant une Anniversary Edition qui compile de nombreuses extensions et mods pour les dix ans de l’épisode.

Annoncé en 2018, le sixième épisode est attendu par des millions de fans, mais il se pourrait qu’il ne sorte pas avant 2028.

EverQuest, le MMORPG des nostalgiques

EverQuest est l’un des MMORPG qui a le plus influencé le genre. Il fait aujourd’hui figure de pionniers et proposait déjà la plupart des standards du genre, quatre ans avant la sortie de World of Warcraft. La sortie d’une suite, logiquement baptisée EverQuest II a permis de gommer certains manques, mais c’est surtout la commercialisation de multiples modules et extensions qui lui assure une longévité rarement égalée.

S’il est aujourd’hui dans l’ombre du jeu de Blizzard et de quelques autres, il dispose toujours d’une communauté dynamique qui a d’ailleurs profité de son passage en free-to-play en 2012 pour célébrer les 13 ans de son lancement. En plus d’être une référence du genre, il a été au centre des débats autour des addictions aux jeux vidéo et a reçu le surnom de EverCrack donné par certains psychologues. Le suicide d’un des joueurs d’EverQuest a donné lieu à la création de l’association des joueurs en ligne anonyme.

Eye Of The Beholder, un périple souterrain

Eye of the Beholder 2
© Eye of the Beholder 2

Bien avant la sortie de Eye of the Beholder, Strategic Simultions Inc. était déjà un éditeur connu des fans de jeux de rôle. Développé par un jeune studio prometteur – Westwood Studios – Eye of the Beholder était toutefois l’occasion de refondre complètement l’archaïque système de jeu de l’éditeur. S’il s’appuie toujours sur les règles d’Advanced Dungeons & Dragons, il se joue cependant en temps réel et reprend à son compte toutes les innovations apportées par l’excellent Dungeon Master, quatre ans plus tôt. Plus beau, plus riche, plus abouti que sa référence, Eye of the Beholder ne tarde pas à se faire remarquer.

C’est toutefois sa suite directe – d’ailleurs sortie la même année – qui permet à la franchise d’accéder au statut de référence. Eye of the Beholder II: The Legend of Darkmoon ouvre davantage l’aventure avec des extérieurs remarquables et un scénario bien plus complexe. Hélas, le troisième opus – conçu en interne chez SSI – est une déception. Westwood Studios est parti de son côté pour développer Lands of Lore.

Fable, une aventure épique qui repose sur vos choix

Avec Fable, Peter Molyneux avait l’intention de révolutionner le monde du jeu de rôle en proposant un univers très organique qui devait réagir presque en temps réel aux actions du joueur. Durant le développement, les développeurs promettaient monts et merveilles, insistant sur la liberté offerte au joueur et la possibilité de changer la face du monde. Le résultat fut toutefois assez loin de ces promesses. Le premier Fable est surtout resté dans les mémoires comme le prédécesseur de Fable 2. Ce dernier, encore loin des promesses initiales, laisse déjà une très large latitude au joueur et enfonce le clou avec un scénario particulièrement prenant, riche en rebondissements.

Dernier épisode principal avant diverses déclinaisons plus « familiales », Fable 3, modifie un tantinet la formule afin de donner plus d’importance aux choix du joueur tout en proposant une fois de plus une aventure extrêmement bien ficelée. Autre point intéressant à souligner à propos de cette série : chaque jeu se déroule dans le même univers, Albion, à des décennies d’écart. Il est donc intéressant de parcourir le monde afin de découvrir son évolution. Un nouveau jeu Fable 4 a été annoncé en 2020 et son premier trailer est sorti trois ans plus tard, en juin 2023. Aucune date de sortie n’a pour le moment été indiquée.

Fallout, le RPG apocalyptique

La série Fallout est une référence. Son monde apocalyptique, ses environnements difficiles et ses histoires aux accents « adultes » ont influencé le genre. À l’origine, Fallout est un jeu à la perspective isométrique, tandis que les derniers épisodes offrent une vision à la première personne. Il se distingue des autres jeux du genre par ses influences de science-fiction post-apocalyptique ainsi que par son style décalé et son sens de l’humour. Il est considéré comme la suite « spirituelle » du Wasteland d’Electronic Arts sorti en 1988.

Fallout et Fallout 2 ont donné corps à un RPG-survie intense. Fallout 3 marque quant à lui un tournant dans l’histoire du genre, car il a permis aux Occidentaux de prendre un avantage sur les Japonais qui ont longtemps eu le monopole sur les RPG de qualité grâce à un monde ouvert réussi et une histoire exemplaire. Après le Fallout: New Vegas d’Obsidian, c’est Bethesda qui reprend les commandes de la franchise pour ce Fallout 4. Boston sert de cadre au jeu de rôle post-apocalyptique le plus célèbre qui soit. Comme toujours, ce Fallout fait la part belle à l’exploration et au combat grâce au Pip Boy et au système SPECIAL. Quelques nouveautés ont cependant été implémentées dans cet épisode, comme la possibilité de piloter une armure de combat ou encore de bâtir des colonies susceptibles d’accueillir les survivants de l’holocauste nucléaire. Deux développements réalisés par des fans sont encore en cours sur le jeu : Fallout 4 New Vegas et Fallout London. La suite Fallout 5 est attendue, mais aucune information concrète concernant son développement ou sa sortie, qui ne devrait pas arriver avant celle de The Elder Scrolls VI.

Final Fantasy, l’indémodable

Final Fantasy XVI
Image 14 : Les meilleurs jeux de rôle (RPG et MMORPG) de tous les temps
  • Final Fantasy XVI
    21.80€
  • Rakuten
    21.80€
  • Cdiscount
    24.50€
  • Fnac
    32.99€
  • Pixmania FR
    39.99€
  • Amazon
    39.99€
  • Back Market
    41€
  • E.Leclerc
    45.73€
  • Cultura
    59.99€
  • Boulanger
    59.99€
  • Carrefour
    59.99€
Plus d'offres

La série Final Fantasy est sans doute celle qui a le plus influencé le monde des RPG, au moins à la japonaise. Le premier opus a sauvé Square de la faillite et a posé les bases de la franchise. Parmi les titres les plus intéressants, Final Fantasy IV est un des titres fondateurs du genre sur console, Final Fantasy VI dont même le port iOS est intéressant et Final Fantasy VII qui a apporté une nouvelle culture plus punk, des scènes cinématographiques époustouflantes, une histoire fascinante et un gameplay mis à jour. Final Fantasy VIII aura marqué les esprits avec son histoire romantique et les scènes d’invocation digne du grand écran. Final Fantasy X a montré ce que la PS2 était capable de faire et son gameplay a offert de nouvelles optimisations apportant des combats plus flexibles. L’histoire était aussi fascinante et très différente de Final Fantasy IX qui était plus enfantin, mais tout aussi réussi, sauf sur la version Xbox 360.

Final Fantasy X-2 avait une histoire originale et très bien ficelée, Final Fantasy Tactics Advance a montré ce qu’était un excellent RPG sur GameBoy. Quant à Final Fantasy XII c’est probablement le meilleur titre du lot alors que Final Fantasy Type-0 apporte un nouveau gameplay rapide et original et que Final Fantasy XIV: A Realm Reborn est le MMORPG dont les fans de la série peuvent être fiers. Annoncé en 2006 en tant que partie du projet Fabula Nova Crystallis, celui que l’on appelait alors encore Final Fantasy Versus XIII a été livré aux joueurs dix ans plus tard sous le nom de Final Fantasy XV. Très attendue, son arrivée a violemment divisé la communauté des joueurs. D’une part, on retrouve ceux qui condamnent vivement chacun des problèmes du jeu, inhérent à son développement compliqué et à ses multiples reboot subis au fil des ans. De l’autre, ceux qui saluent les qualités du jeu et le plaisir qu’il leur a apporté. Le seizième épisode de la saga, Final Fantasy XVI est sorti sur PS5 le 22 juin 2023, et son histoire continue d’évoluer sur les terres de Valisthea, un continent regroupant six factions sur le point d’entrer en guerre à cause d’un étrange mal qui ronge le pays. Une sortie sur PC et Xbox Series est prévue prochainement.

Fire Emblem, le tactical RPG

Fire Emblem Engage
Image 15 : Les meilleurs jeux de rôle (RPG et MMORPG) de tous les temps
  • Fire Emblem Engage
    35€
  • Rakuten
    35€
  • Pixmania FR
    37.45€
  • RueDuCommerce
    37.71€
  • Cultura
    40.38€
  • Fnac
    42.35€
  • Amazon
    43.99€
  • Cdiscount
    49.41€
Plus d'offres

Créé en 1990 sur NES, Fire Emblem est souvent considéré comme le plus ancien représentant de ce que l’on appelle le tactical RPG. Ce genre se démarque par un système de combat tactique qui se rapproche du jeu de stratégie. On y contrôle souvent des unités et des héros dans des batailles à plus ou moins grande échelle. Perfectionné au fil des ans, le système de combat de Fire Emblem repose sur un principe nommé Triangle des Armes qui se rapproche du traditionnel pierre-feuille-ciseaux, chaque unité étant faible contre une autre unité et forte contre une troisième.

Au-delà de cet aspect de gameplay, la série Fire Emblem déploie aussi une galerie de personnages hauts en couleur au cours d’aventures épiques et prenantes qui se déploient parfois sur plusieurs générations. Le joueur est d’ailleurs encouragé à explorer les relations liant les personnages entre les batailles afin de renforcer la cohésion de ses troupes et ainsi développer leur potentiel. Longtemps cantonnée aux machines de Nintendo, la série a récemment réalisé sa première incursion sur mobile avec Fire Emblem Heroes. Une bonne manière de mettre le pied à l’étrier, et ainsi de découvrir une grande saga du RPG, gratuitement qui plus est… Les deux derniers titres Fire Emblem: Three Houses et Fire Emblem Engage (2023) sont tous les deux sortis sur Nintendo Switch, et ont reçu un excellent accueil critique.

Mass Effect, sauvez l’humanité

Mass Effect est rapidement devenu une série culte grâce à un environnement foisonnant, rempli d’extraterrestres à la culture riche et variée. Le titre a amorcé l’arrivée d’une nouvelle génération de RPG. Mass Effect 2 reprend le même principe et demande de sauver une humanité sur le point de disparaître. Il offre une foule de possibilités et un gameplay qui met davantage l’accent sur le côté third person shooter de la série. Recette également employée sur Mass Effect 3 qui vient clôturer la première trilogie en achevant l’histoire du Commandant Shepard. Vivement critiqué à sa sortie du fait de bugs inacceptables eut égard au budget du projet, Mass Effect Andromeda a petit à petit regagné les faveurs du public. Cet opus place les bases d’une nouvelle série qui prend place plus de 600 ans dans le futur de la première trilogie. Un cinquième volet est actuellement en développement, sans date de sortie.

Might & Magic, l’une des séries fondatrices

La série Might & Magic est souvent considérée comme une des pierres fondatrices du genre, au même titre que Ultima ou Wizardry. Le premier opus, The Secret of the Inner Sanctum regroupe déjà les caractéristiques essentielles de la franchise et notamment l’impact du genre / de la race / de l’alignement des personnages sur le gameplay et le monde environnant. Récemment ravivée avec l’opus Legacy, la série compte aujourd’hui dix épisodes et nous en retenons principalement deux : les cinquième et sixième que l’on pouvait combiner afin de former l’exceptionnel Might & Magic : World of Xeen, un titre immense et complètement fou avec ses deux facettes d’un même monde.

Neverwinter Nights, l’un des pilliers du MMORPG

Neverwinter Nights 2
© Neverwinter Nights 2

Produit en 1991 par AOL, Neverwinter Nights est souvent perçu comme l’un des premiers MMORPG de l’histoire du jeu vidéo. Son remake, sorti en 2002, utilise la troisième édition des règles de Dungeons & Dragons (D&D). Il était accompagné du kit Aurora dont l’objectif était de permettre la création de son propre contenu afin de prendre en quelque sorte le rôle de maître du jeu : ce fut une petite révolution. Son mode multijoueur acceptant jusqu’à 96 joueurs simultanément a beaucoup contribué au succès du titre, de même que son histoire particulièrement riche et sa réalisation technique : excellents graphismes et bande-son fascinante. Il reste aujourd’hui l’un des plus grands titres de Bioware. Retenons aussi les extensions Neverwinter Nights: Kingmaker et Neverwinter Nights: Darkness over Daggerford pour leur qualité d’écriture. Moins révolutionnaire sur le principe, la suite – logiquement baptisée Neverwinter Nights 2 – a largement tiré parti du succès du premier opus : il se repose toutefois sur les règles 3.5 d’Advanced Dungeons & Dragons (AD&D).

Persona, le RPG à la japonaise

D’abord simple spin-off de la série Megami Tensei, la franchise Persona a pris son envol dès 1996 avec Revelations: Persona. Il était alors question de suivre un groupe d’étudiants de l’université de St. Hermelin High confronté à une invasion de démons. Très classique dans son fonctionnement et ses combats typés « RPG à la japonaise », cet opus a permis aux développeurs de conquérir un public assez large. Plusieurs épisodes ont alors été mis en chantier et divers spin-off ont vu le jour. Persona 3 est souvent perçu comme l’un des meilleurs opus : il se caractérise notamment par la présence d’un personnage féminin jouable, chose encore rare en 2006, et la possibilité de contrôler tous les personnages lors d’un combat. Dernier opus en date, Persona 5 Tactica parfait en quelque sorte une recette que l’on apprécie depuis plus de vingt ans avec des donjons aux petits oignons, des combats de boss exigeants et des personnages plus attachants les uns que les autres.

Phantasy Star, le MMORPG hybride

Phantasy Star est une série qui a débuté en 1987 et repose sur l’alliance de la magie et de la technologie. Le jeu se déroule dans le système solaire Algol qui regroupe quatre planètes, Palma (le monde vert), Motavia (le monde du désert), Dezoris (le monde de la glace) et Rykos qui est visible une fois tous les mille ans. Le premier opus marqua le genre avec ses graphismes de haute qualité et sa qualité d’écriture. Il apporta aussi l’une des premières protagonistes féminines du genre. Phantasy Star II fut l’un des premiers RPG 16-bit sur console. Il fut aussi le premier à tuer le héros principal. 

Phantasy Star IV marque un retour aux sources après plusieurs évolutions de gameplay. Les choses ont été simplifiées afin de rendre le jeu plus accessible que les 2nd et 3e opus. Il eut d’ailleurs une grande influence sur les déclinaisons massivement multijoueur de la série, Phantasy Star Online et Phantasy Star Online 2. Ce dernier est d’ailleurs l’un des rares MMORPG à se jouer aussi bien sur PC que sur Vita, iOS et Android.

Pokémon, l’inimitable

Pokemon Vert & Rouge a lancé la fièvre Pokémon qui a gagné la planète. Le jeu était innovant et très amusant. Il représentait aussi une petite révolution dans le monde des RPG sur console portable grâce à son mode multijoueur. Le défi d’attraper les 151 Pokémon du jeu était si prenant que de nombreux joueurs continuaient de jouer même après avoir fini la quête principale. Le jeu fut aussi étudié par la Columbia Business School qui a montré que les enfants donnaient plus d’importance au gameplay qu’aux effets spéciaux visuels et sonores. Le premier titre a donné naissance à une foule d’autres jeux et si certains ont été très réussis, aucun d’entre eux n’a égalé l’influence du premier opus sur le genre.

Outre les récents remakes de Pokemon Diamant Étincelant et Pokemon Perle Scintillante sur Switch, les deux dernières sorties en date de la franchise : Légendes Pokémon : Arceus, transpose l’univers de la saga à la sauce open-world en introduisant un nouveau système de combat et d’exploration, et de Pokémon Écarlate et Violet dont l’histoire se déroule se déroule dans la région de Paldea, inspirée de l’Espagne et du Portugal. Le Pokédex complet vient de dépasser les 1000 entrées, réparties en neuf générations. Un nouvel opus, Légende Pokémon Z-A, a été annoncé par Nintendo et devrait sortir en 2025.

Secret of Mana, la référence

Ce titre est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs RPG action-aventure de l’histoire et constitue une base solide pour la série. Secret of Mana représente un voyage intense contre les forces du mal pour empêcher la fin du monde. Le système de combat personnalisé, la chasse aux orbes et aux esprits ont fait de ce genre un titre incontournable. Il inclut parmi les meilleurs designs et fonctionnalités du genre, comme le mode action simultané à trois joueurs. Le gameplay est une référence dans le monde des RPG. L’histoire tourne autour d’un héros, une fille et un esprit, chacun ayant des avantages et des défauts. Il a aujourd’hui été porté sur iOS. On regrette seulement que son successeur, Seiken Densetsu 3, n’ait été commercialisé qu’au Japon, car ses graphismes étaient superbes et son gameplay comptait parmi les meilleurs du genre. Il s’agit aujourd’hui d’un titre culte, et qui a été remasterisé en 2018.

Star Wars: Knights of the Old Republic

Deux épisodes et puis s’en vont. Alors que les franchises japonaises peuvent s’étirer sur dix, quinze ou vingt ans, les aficionados de « KOTOR » doivent se contenter de deux opus. Star Wars: Knights of the Old Republic – KOTOR pour les intimes – a pourtant su conquérir les fans de la franchise imaginée par George Lucas. Combats au sabre laser, pouvoirs de la Force, dialogues intéressants, scénarios réussis : ses qualités sont nombreuses et reprises pour un opus encore plus abouti, seulement un an plus tard : The Sith Lords.

Si les jeux constituent aujourd’hui encore des références, Electronic Art a souhaité voir le studio BioWare se tourner vers un MMORPG pour la suite : Star Wars The Old Republic. Le jeu est sorti en fin d’année 2011 et l’histoire se déroule 300 ans après les événements de KOTOR. Ce n’est pas réellement une suite, mais le jeu apporte également une fraicheur dans l’univers Star Wars et peut compter encore aujourd’hui sur une communauté importante. Le studio Broadsword Online Games va reprendre le développement du jeu en 2023, pour que BioWare puisse se concentrer sur d’autres licences de jeu.

System Shock, méconnu et pourtant culte

System Shock
Image 23 : Les meilleurs jeux de rôle (RPG et MMORPG) de tous les temps
  • System Shock
    30.99€
  • Cdiscount
    30.99€
  • Amazon
    31.89€
  • Fnac
    31.99€
  • Rakuten
    35€
  • Cultura
    39.99€
  • E.Leclerc
    40€
  • Pixmania FR
    45.07€
Plus d'offres

Culte pour de nombreux fans de RPG « à l’occidentale » la franchise System Shock reste toutefois relativement confidentielle. Avouons que la prise en main n’est pas évidente et que le niveau de difficulté est relativement élevé. System Shock premier du nom a pourtant révolutionné la façon d’aborder un RPG avec un soin tout particulier apporté aux environnements et au scénario. La mise en place d’un gameplay dit « émergent » avec une progression non-linéaire à travers d’immenses niveaux de science-fiction était l’autre atout majeur d’un jeu particulièrement exigeant pour l’époque.

Avec la suite – System Shock 2 – les créateurs de Looking Glass Studios sont allés encore plus loin. Le jeu est souvent considéré comme très en avance sur son temps avec son personnage qui évolue bien sûr, mais aussi son système de capacités, son affichage tête-haute, son inventaire géré de manière très intuitive, son scénario avec choix et fin ouverte… Succès critique plus que commercial, System Shock 2 a posé les bases d’un certain Bioshock, imaginé par certains des membres les plus éminents de Looking Glass Studios / Irrational Games.

En mai 2023, le premier volet effectue son retour avec un remake de System Shock très bien reçu par la critique et capable de tourner en 8K.

Ultima, une oeuvre fondatrice

Ultima Seven
© Ultima Seven

Sans doute l’une des œuvres fondatrices du jeu de rôle tel qu’on peut le connaître dans le monde du jeu vidéo, Ultima naît en réalité un peu avant la sortie de The First Age of Darkness. Son concepteur principal – Richard Garriott – s’est effectivement fait la main dès 1979 sur Akalabeth: World of Doom que certains spécialistes considèrent comme une « répétition générale » avant le lancement véritable de la franchise. Ensuite, les choses ont été très régulières avec des épisodes plus marquants que d’autres. C’est notamment le cas pour Exodus qui introduisit la notion de groupe de personnages. C’est encore plus vrai avec The Black Gate et son extension sortie un an plus tard, The Serpent Isle. Ultima 7 est aujourd’hui encore considéré comme une petite merveille d’écriture avec une scénario de haute volée et une remarquable enquête pour mettre hors d’état de nuire une organisation très inspirée de la Scientologie. Hélas, les deux derniers opus ont été moins convaincants et davantage tournés vers l’action pure.

Ultima Underworld, le spin-off qui n’en était pas un

Ultima Underworld 2
© Ultima Underworld 2

Sur le papier, Ultima Underworld n’est qu’un spin-off de la fameuse franchise Ultima. Elle reprend effectivement ses codes et son univers, mais en change tellement le gameplay que nous préférons la voir comme une série indépendante. Avec The Stygian Abyss, les développeurs de Looking Glass Studios se sont effectivement mis en tête de repenser le dungeon crawler à la mode Dungeon Master en intégrant un système de déplacement emprunté à Wolfenstein 3D. Le joueur, libre de ses mouvements, peut arpenter à sa guise d’imposants donjons où il doit résoudre diverses énigmes et mettre hors d’état de nuire des nuées de créatures. Avec Labyrinth of Worlds, les créateurs sont allés plus loin encore en améliorant toutes les facettes d’un jeu riche, immersif et particulièrement bien pensé. Fin 2018, certains développeurs impliqués sur les deux premiers opus ont tenté de faire revivre la franchise avec Underworld Ascendant. Le résultat est cependant très éloigné des premiers épisodes et le jeu est sorti dans un état déplorable.

The Witcher, la saga fantasy

The Witcher 3 PS5
Image 24 : Les meilleurs jeux de rôle (RPG et MMORPG) de tous les temps
  • The Witcher 3 PS5
    16€
  • Cdiscount
    16€
  • Amazon
    33.78€
  • Rakuten
    34.90€
  • Carrefour
    39.95€
  • Fnac
    39.99€
  • Pixmania FR
    45.07€
  • Cultura
    51.01€
  • Darty
    89.66€
Plus d'offres

The Witcher est une série de RPG qui a débuté en 2007. Inspirée par les écrits d’Andrzej Sapkowski, les trois titres de la franchise nous content les tribulations de Geralt de Riv, un Sorceleur. Dans le monde de The Witcher, les Sorceleurs officient en tant que chasseurs de monstres, et bénéficient de mutations magiques pour pouvoir triompher de ces ennemis formidables. Dans le premier épisode, Geralt devenu amnésique doit enquêter sur l’assassinat de la grande majorité des Sorceleurs, tandis que le second épisode met notre héros aux prises avec les troubles politiques qui secouent le royaume de Temeria.

Avec The Witcher 3: Wild Hunt, CD Projekt RED vient conclure sa trilogie. Geralt est confronté à la Chasse Sauvage, une troupe de cavaliers spectraux qui en ont après sa fille adoptive. Contrairement à de nombreux jeux en monde ouvert, The Witcher ne permet pas d’explorer l’intégralité du monde dès le départ. Il faut progresser à travers l’histoire pour pouvoir visiter les quatre coins de la carte. Pour le reste, chacun des trois épisodes bénéficie d’une écriture et d’une narration parfaitement maîtrisées qui ne manquent pas de séduire les amateurs de fantasy un peu sombre. Le troisième et dernier épisode a tout particulièrement été salué pour la qualité de son écriture et sa direction artistique absolument somptueuse, alors qu’ une version HD de The Witcher 3 est prévue pour cette année grâce à un créateur de mod. Un quatrième opus est en développement et pourrait sortir dans quelques années.

Wizardry, un pionnier

Parallèlement à la saga Ultima, la franchise Wizardry a posé les jalons du jeu de rôle sur ordinateurs et consoles. Dès le premier opus – Proving Grounds Of The Mad Overlord – le joueur contrôle ici un groupe de personnages et adopte un style davantage tourné vers le dungeon crawler : prisonnier d’un donjon, les joueurs doivent s’en sortir en éliminant des monstres, récupérant des trésors et faisant progresser ses aventuriers. Un peu moins populaire que son concurrent de toujours – Ultima donc – la saga Wizardry a eu un peu plus de mal à suivre un rythme de publication régulier.

Pour beaucoup de joueurs et malgré d’évidentes qualités, la série a souvent manqué d’audace et c’est d’ailleurs à ce niveau que Wizardry VI: Bane of the Cosmic Forge rompt en quelque sorte la tradition en renouvelant considérablement le gameplay. Dernier opus en date, Wizardry 8 poursuit sur cette voie en intégrant des éléments relevant davantage de la science-fiction qui offrent un contraste réussi avec la fantasy des origines.

World of Warcraft, le MMORPG incontournable

S’il n’est plus aussi incontournable que par le passé, World of Warcraft reste la référence du jeu de rôle massivement multijoueur, un genre qu’il n’a pas créé, mais qu’il a très largement contribué à démocratiser. Il a séduit des millions de joueurs à l’aide d’un monde ouvert passionnant, d’un sens de l’humour habile et de graphismes qui conservent un certain charme, malgré le poids des années. À sa sortie, il a efficacement repensé le gameplay des MMORPG afin de le rendre plus accessible, plus intuitif. Avec le temps, le jeu s’est largement enrichi grâce aux apports de huit extensions. L’avant-dernière d’entre elles, Shadowlands, fait sauter quelques limites pour captiver encore un peu plus des abonnés qui se comptent encore en millions, et introduit un “level squish” (les personnages de niveau 120 sont réduits au niveau 50). La dernière extension, Dragonflight a reçu une critique positive pour son lot de nouveautés. La prochaine, The War Within, devrait sortir prochainement et s’inclus dans un cycle de trois extensions, la Worldsoul Saga.

Xenogears/Xenoblade Chronicles, remarquables sur tous les points

Xenoblade Chronicles 3
Image 25 : Les meilleurs jeux de rôle (RPG et MMORPG) de tous les temps
  • Xenoblade Chronicles 3
    34.99€
  • Rakuten
    34.99€
  • Cdiscount
    36.60€
  • Amazon
    44.15€
  • E.Leclerc
    44.16€
  • Carrefour
    44.49€
  • Fnac
    44.99€
  • Boulanger
    45€
  • RueDuCommerce
    52.83€
  • Pixmania FR
    53.23€
  • Cultura
    63.91€
Plus d'offres

Xenogears est un RPG qui puise sa force dans la religion, l’existentialisme et la nature de l’homme pour donner un titre époustouflant combinant machines, magiques et personnages inoubliables. Graphismes de qualité, bande-son remarquable et gameplay parfaitement calibré en sont les éléments les plus marquants. Il donna naissance à plusieurs suites, comme Xenosaga Episode 1, 2 et 3 qui ont marqué le genre.

Plus tard, Xenoblade Chronicles s’est imposé comme l’un des meilleurs RPG de la dernière décennie. Ses mondes ouverts, ses combats habilement conçus et un système de voyage bien pensé en font un titre culte. S’il n’en est pas la suite directe, Xenoblade Chronicles X en reprend les principes. Le joueur explore un vaste monde au gré de nombreuses quêtes. À la différence de son prédécesseur, cet épisode propose de diriger jusqu’à quatre personnages et ajoute la possibilité d’utiliser des méchas pour se battre ou se déplacer. 

Le dernier épisode, Xenoblade Chronicles 3, est sorti sur Nintendo Switch en juillet 2022. Le jeu est centré sur une nouvelle histoire avec de nouveaux personnages, décrivant les futurs respectifs des mondes de Xenoblade Chronicles et Xenoblade Chronicles 2.

Ys, un bon choix

D’abord strictement japonaise, la saga Ys a fait les beaux jours de NEC et de ses ordinateurs PC-8800 que l’on ne trouvait pas en Europe. Très vite, les premiers opus sont également sortis sur la console TurboGrafx-16 et se sont aventurés en Occident grâce aux imports de consoles. La sortie des premiers opus sur CD-ROM – Ancient Ys Vanished – a permis de proposer l’intégralité des dialogues sous forme de voix au lieu de simples textes à lire. La série est restée fidèle à une ambiance très action parfois très proche du hack’n slash, mais se distinguait toujours par son scénario riche et ses nombreux dialogues. Après une longue traversée du désert, Ys 6: The Ark Naphishtim a permis à la franchise de conquérir de nouveaux joueurs grâce à une interface largement remaniée et des combats peut-être encore plus dynamiques. Ys X: Nordics, le dixième opus de la série, est sorti le 28 septembre 2023 sur PlayStation 4, PlayStation 5 et Nintendo Switch.

👉 Nos autres guides jeux vidéo

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !