Accueil » Dossier » Les 50 meilleurs jeux et franchises d’action-aventure de tous les temps

Les 50 meilleurs jeux et franchises d’action-aventure de tous les temps

Affûtez votre épée, rangez une poignée de flèches dans votre carquois et nouez vos bottes de sept lieues : à travers notre sélection des plus grandes épopées du jeu vidéo, vous allez voir du pays.

Image 1 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Il était une ou cinquante fois…

Comme autant de légendes traversant les âges, de contes fantastiques et d’épopées héroïques, il existe une myriade de jeux vidéo d’action-aventure. Dans le lot, certains ont marqué l’Histoire du jeu vidéo (avec un grand H) grâce à leur intrigue incroyable ou leur gameplay addictif, unique. Ceux-là sont parfois même devenus des souvenirs indélébiles, qu’ils soient d’enfance ou plus récents, comme The Legend of Zelda: Breath of the Wild ou The Last of Us. Malgré leur impressionnante diversité, nous avons décidé de rassembler une liste non exhaustive des jeux d’action-aventure, en essayant de ne laisser aucun sous-genre de côté, avec du hack’n’slash, des point and click, quelques jeux de plateformes et même certains jeux de survival horror, à condition qu’ils aient tous un angle action ou aventure. Cependant, plutôt qu’un Super Mario ou un Street Fighter, nous préférons lister un Metroid ou un Castlevania, bien que ces deux premières références se rapprochent techniquement du jeu d’action ou d’aventure. Le but étant in fine d’ériger une sélection originale et homogène des meilleurs jeux du genre, qui sont à découvrir et à jouer en priorité. Subjectivité de rigueur ! La liste est ordonnée par ordre alphabétique.

Envie de poursuivre votre visite du Panthéon vidéoludique ? Retrouvez également notre sélection des 50 meilleurs FPS de tous les temps, des 50 meilleurs RPG, des 50 meilleurs RTS ou encore des 50 meilleures simulations sportives.

Image 2 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Adventure (1979)

Sorti initialement sur Atari 2600, Adventure est la version graphique du jeu d’action-aventure à texte Colossal Cave Adventure. Il est souvent considéré comme le premier du genre sur console et il est dans ce classement parce qu’il a marqué l’histoire du jeu vidéo par son originalité et sa qualité. Alors que les jeux de l’époque étaient tous régis par un système de score et des parties limitées dans le temps, Adventure a su prendre tout cela à contre-pied pour offrir un titre qui a marqué les esprits. Les graphismes étaient loin d’être impressionnants, même pour l’époque, et certains puzzles sont plus illogiques que difficiles. L’ensemble est néanmoins prenant et a ouvert la voie au genre que nous connaissons aujourd’hui.

Image 3 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Alan Wake (2010)

Sorti en 2010 par Remedy, Alan Wake a immédiatement marqué les esprits. Outre une direction artistique et des graphismes plutôt impressionnants, c’est avant tout par sa narration incroyable que ce jeu doit sa place dans le présent classement. Tout commence lorsqu’Alan Wake, écrivain de son état, et sa femme décident de partir en congés dans la riante bourgade de Bright Falls, afin qu’Alan puisse retrouver l’inspiration qu’il a perdue. Une retraite qui va bien vite tourner court puisque l’épouse de notre héros va très vite se faire enlever par l’Ombre, une entité maléfique qui règne sur le coin, et inflige à ses habitants d’horribles transformations, qui disparaissent une fois le jour venu. Autour de ces éléments se tisse une narration dense, riche et inventive qui s’appuie non seulement sur un level design parfaitement maîtrisé, mais aussi un gameplay rudement efficace. En somme, une alliance du fond et de la forme qui font d’Alan Wake un titre très apprécié, riche et prenant, en dépit d’un succès commercial tout relatif.

Image 4 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Another World (1991)

Another World est l’un des premiers jeux d’action-aventure à avoir su habilement combiner scènes cinématographiques pré-rendues et effets visuels calculés en temps réel. Signé Eric Chahi, il est l’un des piliers du genre grâce à un gameplay original pour l’époque et des graphismes qui ont marqué le monde de l’Amiga. Le style et les designs ont eu une influence sur le genre pendant de très nombreuses années en raison de leur simplicité et de l’atmosphère prenante qui a rendu le jeu célèbre. Il influença beaucoup de titres comme Ico ou Metal Gear Solid. Le jeu a été plus récemment porté sur plateforme mobile (iOS et Android) et le fait qu’il soit toujours aussi intéressant, malgré toutes ces années, témoigne de sa beauté. Les fans du genre sont vivement conseillés d’y jouer.

Image 5 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Assassin’s Creed

Assassin’s Creed (2007), Assassin’s Creed II (2010), Assassin’s Creed Brotherhood (2010), Assassin’s Creed Revelations (2011), Assassin’s Creed III (2012), Assassin’s Creed IV Black Flag (2013), Assassin’s Creed Rogue (2014), Assassin’s Creed Unity (2014), Assassin’s Creed Syndicate (2014), Assassin’s Creed Origins (2017), Assassin’s Creed Odyssey (2018)

La saga des Assassin’s Creed, en particulier les deuxième, troisième et quatrième épisodes, représente ce qui se fait de mieux dans le genre action-aventure. Ils sont beaux et amusants. Leur gameplay est réussi, l’histoire est bien pensée et le désir de placer chaque titre dans un contexte historique offre une atmosphère prenante. Malheureusement, le reste de cette franchise nous fait craindre le pire. Les épisodes se succèdent à un rythme incroyable, mais la qualité est loin d’être toujours au rendez-vous. Si les derniers opus ne sont pas mauvais, ils sont loin d’être aussi bons que les précédents et les bugs de sortie toujours plus importants laissent penser qu’Ubisoft les commercialise trop vite. C’est un mal de plus en plus courant dans les jeux vidéo d’action-aventure et le mécontentement des journalistes et des consommateurs montrent que c’est aussi de moins en moins acceptable. Le prochain épisode Assassin’s Creed Valhalla, prévu pour fin 2020, arrivera-t-il à redresser la barre ?

Image 6 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Axiom Verge (2015)

Sorti en 2015, Axiom Verge est un vibrant hommage aux ténors du genre action-aventure de l’ère 16 bit. Avec ses graphismes retro absolument magnifiques, s’inspirant de titres comme Metroid ou Contra, ce jeu indépendant dépoussière le genre et livre une prestation des plus honorables. Fruit du travail de Tom Happ (qui travaillait chez Petroglyph Games), Axiom Verge reprend les bases du gameplay de l’action-aventure à l’ancienne tout en les modernisant. Offrant une large variété d’armes, d’améliorations et des combats de boss tous plus excitants les uns que les autres, ce petit jeu sans prétention nous rappelle que l’action-aventure n’a pas besoin de graphismes exceptionnels ou de mondes ouverts gigantesques pour plaire.

Image 7 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Batman: Arkham

Batman: Arkham Asylum (2009), Batman: Arkham City (2011), Batman: Arkham Origins (2013), Batman: Arkham Knight (2015)

Le gameplay et l’histoire des nouveaux Batman: Arkham sont devenus une référence du genre. Les combats sont très bien conçus, l’environnement est bien fini et les acteurs sont convaincants, ce qui n’est pas évident lorsque l’on reprend une franchise de superhéros. La série est d’ailleurs la seule de ce classement à être née d’une bande dessinée classique. On regrette que l’opus sorti en 2013 ait constitué un hiatus moins réussi que les autres épisodes. De retour aux commandes de la série Arkham après un troisième épisode plus que moyen, Rocksteady nous a gratifié d’un Arkham Knight loin d’être désagréable. Reprenant les bases développées dans les deux premiers épisodes et y apportant une nouveauté par le biais de la Batmobile, ce nouvel épisode s’avère une fois encore très plaisant à parcourir, même si d’aucun pourront critiquer la trop grande importance accordée aux phases en voiture, qui viennent parfois un peu trop hacher l’action. Pour le reste, ce Batman reste fidèle aux standards de ses prédécesseurs en proposant une histoire riche, très bien écrite, et qui bénéficie d’un petit twist qui la rend délicieuse à suivre.

Image 8 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Bayonetta

Bayonetta (2009), Bayonetta 2 (2014)

Bayonetta est l’une de ces franchises qui a su mettre en avant une héroïne forte. Le gameplay est rapide, l’histoire est intéressante, les combats avec les boss sont mémorables et les designs sont fantastiques. Le jeu a tout pour plaire et le fait qu’il s’éloigne de l’histoire classique d’un héros masculin dominant apporte une bouffée d’air frais. La série s’inspire clairement de Devil May Cry, mais arrive tout de même à apporter son propre style intéressant en jouant par exemple beaucoup sur les perspectives à l’instar de Super Mario Galaxy. Le fait que Nintendo ait obtenu l’exclusivité pour le second opus a été une victoire importante pour la Wii U qui en a eu bien besoin. Le deuxième volet est encore meilleur que le premier, malgré une protagoniste plus controversée en raison de son hypersexualisation. Le jeu est ressorti en février 2018 sur Switch, avec un troisième épisode qui devrait voir le jour cette année.

Image 9 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Beneath a Steel Sky (1994)

Beneath a Steel Sky fait partie des meilleurs titres de Charles Cecil, l’homme qui est surtout connu pour la série des Chevaliers de Baphomet (Broken Sword). Le jeu se distingue par un ton sérieux, mais des dialogues plein d’humour. L’atmosphère est prenante, les designs sont superbes, le gameplay est très réussi avec des puzzles bien pensés et l’histoire est joliment ficelée. Le jeu dispose d’ailleurs de l’une des meilleures fins du genre. Ceux qui n’ont pas pu y jouer en 1994 sont vivement encouragés à essayer le portage sur iOS. Même s’il n’est pas aussi révolutionnaire que le jeu original, il vaut clairement le détour.

Image 10 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Beyond Good and Evil (2003)

Beyond Good and Evil est une référence parce qu’il a su combiner ce qui se fait de mieux tout en restant simple et fidèle au genre des jeux d’action-aventure. Les graphismes sont beaux et très travaillés. L’histoire est bien ficelée et les designs sont réussis. Le ton noir et mystérieux offre une bonne atmosphère et le gameplay sans prétention est bien conçu. Bref, il n’a pas révolutionné le genre, mais il a su reprendre ce qu’il fallait pour en faire un excellent titre. Il est dommage néanmoins que Beyond Good and Evil se soit très mal vendu, malgré une baisse du prix de vente de 80 % par Ubisoft. Cela s’explique par le fait que le marché était saturé par ce genre de jeu et que l’équipe marketing d’Ubisoft privilégia l’excellent Prince of Persia: The Sands of Time, sorti la même année. Pour autant, Michel Ancel ne s’en laisse pas compter et planche sur un second épisode, conçu comme une préquelle.

Image 11 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Broken Sword: The Shadow of the Templars (1996)

Broken Sword: The Shadow of the Templars (Les Chevaliers de Baphomet) est l’un des meilleurs point and click du genre. Son style et son design sont exemplaires, l’histoire est prenante et les puzzles sont amusants. Certains d’entre eux, comme celui du bouc, sont devenus des classiques. L’histoire est extrêmement bien construite et les similitudes entre l’ouvrage de Dan Brown, The Da Vinci Code, et le jeu sorti, sept ans avant le livre, ont mené plus d’un fan à penser que l’auteur américain s’était grandement inspiré de l’histoire de Charles Cecil. Quoi qu’il en soit, cet épisode de Broken Sword reste un classique du genre. Loin des Uncharted ou Zelda, le rythme est plus calme, mais l’ensemble est captivant en raison d’un récit fluide, riche et d’un gameplay bien conçu. La version PlayStation aurait pu profiter de contrôles plus naturels, mais dans l’ensemble, cela n’a pas empêché au titre d’être un jeu de référence. Les épisodes consécutifs sont intéressants, mais moins impressionnants.

Image 12 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Castlevania

Castlevania (1986), Castlevania II: Simon’s Quest (1987), Castlevania III: Dracula’s Curse (1989), Super Castlevania IV (1991), Castlevania: Rondo of Blood (1993), Castlevania: The New Generation (1994), Castlevania: Vampire’s Kiss (1995), Castlevania: Symphony of the Night (1997), Castlevania: Legacy of Darkness (1999), Cartlevania: Circle of the Moon (2001), Castlevania: Harmony of Dissonance (2002), Castlevania: Aria of Sorrow (2003), Castlevania: Dawn of Sorrow (2005), Castlevania: Curse of Darkness (2005), Castlevania: Portrait of Ruin (2006), Castlevania: Order of Ecclesia (2008), Castlevania: Lords of Shadow (2010), Castlevania: Lords of Shadow 2 (2014)

Castlevania est l’une des sagas ayant le plus profondément marqué le monde du jeu vidéo. Nous avons décidé de l’inclure dans ce classement car, même si elle repose sur une série de plateformes, les opus restent tout de même des jeux d’action-aventure avec un gameplay qui s’inspire des jeux de rôle depuis Symphony of the Night. De l’ancestrale NES à la PS3 et à la Xbox 360, en passant par la Super Nintendo ou la Game Boy Advance, tous ces titres ont porté à leur manière la franchise vers de nouveaux sommets, que ce soit en matière de graphismes, de bande-son ou de difficulté, toujours ardue mais bien pesée. Avec Castlevania : Lords of Shadows et sa suite, Mercury Steam a dépoussiéré la licence Castlevania et l’a fait réellement entrer de plain pied dans l’ère de la 3D. Déployant une histoire sombre et riche, servie par des graphismes et une direction artistique très réussis, ces Lords of Shadows n’en oublient pas de proposer une action millimétrée qui doit beaucoup aux premiers épisodes de la franchise. Une orientation qui leur confère une patte incroyable, et que l’on doit en grande partie au producteur du jeu, un certain Hideo Kojima…

Image 13 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Darksiders

Darksiders (2010), Darksiders II (2012), Darksiders III (2018)

Dans Darksiders, vous incarnez rien de moins que l’un des quatre cavaliers de l’Apocalypse : Guerre. Condamné par les hautes instances célestes pour avoir soi-disant déclenché l’Apocalypse un brin trop tôt, scellant ainsi le destin de l’humanité, le bougre se retrouve dépourvu de pouvoir dès le début du jeu, obligé de lutter pour sa survie afin de prouver son innocence. Un principe extrêmement bateau, et vu mille fois (bonjour God of War) qui sert un jeu pourtant extrêmement plaisant. En effet, Darksiders nous propose un titre d’aventure très sombre, et qui pourtant, partage beaucoup de points communs avec la saga des Zelda. Dans un monde semi-ouvert, articulé autour d’un hub central, Guerre évolue de donjons en donjons, restaurant sa force passée, et collectant divers objets qui permettent de continuer à progresser. Pour ne rien gâcher, le design du jeu signé Joe Madureira en colle plein les mirettes et donne une véritable identité au titre. Deux ans plus tard, Darksiders II débarque à son tour pour nous conter les aventures d’un second cavalier, Mort, bien décidé à aider du mieux qu’il peut son frère Guerre. Se déroulant en parallèle de Darksiders, ce nouvel épisode reprend les bases de son prédécesseur en y ajoutant des éléments de RPG qui améliorent grandement l’expérience de jeu. Développé par Gunfire Games, un studio fondé par les anciens membres de Vigil Games qui avaient oeuvré sur les deux premiers épisodes, Darksiders III vous met dans la peau de Fury, une nouvelle cavalière de l’Apocalypse.

Image 14 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Dead Space

Dead Space (2008), Dead Space 2 (2011), Dead Space 3 (2013)

La série Dead Space est l’autre grande franchise de survie-horreur avec Resident Evil. Son design est méticuleux et les détails sont nombreux. L’histoire est bien pensée et les éléments de frayeur et d’horreur sont très réussis. Elle s’est améliorée avec le deuxième opus qui reste le meilleur de la série, selon nous. Son mode multijoueur était aussi réussi, ce qui est loin d’être courant pour ce genre de jeu. S’inspirant des films Alien, Dead Space s’est imposé comme une référence incontournable en la matière. Il est donc fort dommage que les opus suivants soient nettement moins bons, même bâclés.

Image 15 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Devil May Cry

Devil May Cry (2001), Devil May Cry 2 (2003), Devil May Cry 3: Dante’s Awakening (2005), Devil May Cry 4 (2008), DmC: Devil May Cry (2013), Devil May Cry 5 (2019)

Le premier Devil May Cry était au départ destiné à être une suite à Resident Evil, mais le jeu prit une forme si originale et intéressante que Capcom a décidé d’en faire un titre à part entière. Son gameplay rapide offre de beaux combats au style bien distinct. Le premier opus est d’ailleurs symbolique puisque c’est le premier jeu d’action-aventure hack-and-slash en 3D à offrir un gameplay aussi fluide. Il est donc devenu le nouveau standard du genre. Il est par contre dommage que tous les épisodes de la série ne soient pas aussi bien réalisés que le premier et le troisième opus qui s’imposent comme des références du genre. Développé par Ninja Theory, ce nouvel épisode de Devil May Cry change un brin la recette habituelle de la série. Ici, on découvre un Dante plus jeune, qui évolue dans un univers totalement différent de celui des épisodes précédents. Graphiquement impeccable, et offrant des visions absolument hallucinantes, cette nouvelle itération n’en oublie pas non plus de proposer un gameplay très réussi empruntant le meilleur du beat them all. Acclamé par la critique, ce DmC: Devil May Cry nouvelle génération est assurément un titre à découvrir pour tout amateur de la franchise.

Image 16 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Dishonored

Dishonored (2012), Dishonored 2 (2016)

Dishonored est l’un des rares jeux d’action-aventure de ce classement à utiliser une vue à la première personne, ce genre se prêtant généralement mieux à une vue à la troisième personne. Le gameplay repose beaucoup sur le choix du joueur qui influence l’histoire et qui propose un style infiltration ou un jeu plus ouvertement violent. Cela donne l’impression d’une plus grande liberté de mouvement. L’histoire est aussi intéressante, même si elle n’est pas sans défaut et que la fin semble un peu bâclée. Néanmoins, son gameplay extrêmement bien pensé compense largement ce problème. Un second épisode acclamé par la critique complète le principe, avec un équilibre très original à trouver entre le bien et le mal.

Image 17 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Eternal Darkness (2002)

Eternal Darkness est l’un des rares jeux d’action-aventure reposant sur une histoire tournée vers l’horreur psychologique, ce genre se prêtant difficilement au format des jeux vidéo. Le titre réussit là où tant d’autres candidats ont échoué, en offrant un design et une atmosphère exceptionnels ainsi qu’une histoire à couper le souffle. Le jeu demande tout de même un investissement personnel important. La maîtrise du gameplay n’est pas aisée, mais la récompense est immense. Une fois que l’on a le jeu en main, le résultat est un titre qui réussit à faire oublier Resident Evil. Il est donc dommage qu’une suite n’ait jamais été produite. Le studio Silicon Knights a mis la clé sous la porte après avoir eu des problèmes juridiques avec Epic Games. Nintendo possède toujours les droits et pourrait reprendre le projet, mais il n’a rien indiqué pour l’instant.

Image 18 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

God of War

God of War (2005), God of War II (2007), God of War: Chains of Olympus (2008) & God of War III (2010), God of War: Ascension (2013), God of War (2018)

Que ce soit en terme de gameplay ou de scénario, la série des God of War est l’exemple même de ces jeux d’action-aventure épiques qui laissent en mémoire une trace indélébile. Souvent imitée, jamais égalée, la série a su se distinguer par ses superbes graphismes (tout particulièrement le récent God of War sorti sur PS4 en 2018), ainsi que ses intrigues mémorables, combinant toujours mythologies et conflits existentiels de Kratos, cet anti-héros atypique. La série comporte également de très bons puzzles bien conçus, toujours accompagnés de ce gameplay prenant et nerveux si spécifique.

Image 19 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Grand Theft Auto

Grand Theft Auto (1997), Grand Theft Auto 2 (1999), Grand Theft Auto III (2001), Grand Theft Auto: Vice City (2002), Grand Theft Auto: San Andreas (2004), Grand Theft Auto: Liberty City Stories (2005), Grand Theft Auto: Vice City Stories (2006), Grand Theft Auto IV (2008), Grand Theft Auto: Chinatown Wars (2009), Grand Theft Auto V (2013)

Il ne fait aucun doute que Grand Theft Auto est une série très controversée en raison de son traitement de la violence, de la sexualité, du pouvoir, de l’argent et de ses thèmes misogynes. Néanmoins, il ne fait pas de doute non plus que c’est aussi la série action-aventure à monde ouvert la plus réussie aujourd’hui. Son gameplay exemplaire, la liberté qu’elle offre au joueur, les graphismes à la pointe de l’industrie et ses histoires fascinantes en font une série incontournable, malgré sa morale souvent … discutable. La radio du jeu délivre une bande-son intéressante contrairement aux musiques ennuyeuses et répétitives qui plombent trop souvent ce genre de titre. La série a aussi su se diversifier en réinventant son gameplay pour rendre le jeu toujours plus imprévisible et amusant.

Image 20 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Grim Fandango

Grim Fandango (1998), Grim Fandango Remastered (2015)

Grim Fandango est un jeu d’aventure graphique culte qui a marqué la fin des années 90. Ceux qui n’ont pas pu y jouer sur PC en 1998 sont fortement invités à prendre la version remastérisée disponible sur PS4, PS Vita, Windows, OS X et Linux. Le jeu est connu pour son atmosphère et son design uniques. Plus de 15 ans après, le jeu tient toujours la route ce qui est un témoignage de sa réussite stylistique. Les puzzles sont un peu difficiles et le gameplay date un peu, mais il reste quand même l’une des références du genre, malgré le poids des années.

Image 21 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Grow Home (2015)

À n’en pas douter, la présence de Grow Home dans ce classement pourra faire polémique. Contrairement à de nombreux autres titres, Grow Home ne déploie pas une histoire dantesque, qui met en péril le monde tel qu’on le connait, ou un héros au destin hors du commun qui mène sa vie tambour battant. Néanmoins, Grow Home, à sa manière, propose lui aussi de partir à l’aventure, et à l’instar de Flower ou Journey, c’est une sorte d’aventure plus poétique, plus reposante, et pourtant, tout aussi riche. Développé comme un projet secondaire par Ubisoft Reflections, Grow Home nous met dans la peau de B.U.D., un petit robot chargé par ses constructeurs de ramener les graines de la Star Plant, un végétal capable de ré-oxygéner sa planète « natale ». Le joueur aux commandes de B.U.D. devra donc explorer le monde qui l’entoure et utiliser les capacités du robot, essentiellement sa faculté à grimper sur n’importe quelle surface, afin d’accomplir la mission qui lui a été assignée. Véritable petite promenade bucolique, ce titre aux graphismes low poly très colorés offre une expérience de jeu incroyablement plaisante qu’il vous faut découvrir instamment.  

Image 22 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Hotline Miami

Hotline Miami (2012), Hotline Miami 2: Wrong Number (2015)

Hotline Miami est assez atypique et anachronique puisqu’à l’heure où tout le monde parle texture et 3D, le jeu est en 2D pixelisée des années 80. Cela contribue néanmoins à son excellente ligne artistique qui offre une atmosphère noire qui semble être un croisement entre Drive et American Psycho. Au final, le manque de détail des graphismes accentue la brutalité et l’ultra-violence du titre pour plonger le joueur dans une histoire folle. Le design est excellent, la bande-son prenante, et l’ensemble est très réussi. En 2015, l’équipe derrière Hotline Miami récidive avec un second épisode dans la droite lignée du précédent. Avec une ambiance année 80 toujours aussi flamboyante, cette suite offre une expérience de jeu faisant encore une fois la part belle à l’action débridée. Côté nouveauté, ce second épisode oublie le personnage unique pour s’intéresser aux destins croisés d’une poignée de nouveaux protagonistes. L’occasion de découvrir de nouvelles manières de jouer, mais aussi d’aller explorer des niveaux plus larges, qui demandent une nouvelle approche. Pour ne rien gâcher, le studio a une fois de plus su s’entourer d’artistes talentueux qui déploient une bande son incroyable, en parfait accord avec l’action.   

Image 23 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Indiana Jones (LucasArts)

Indiana Jones and the Last Crusade: The Graphic Adventure (1989), Indiana Jones and the Fate of Atlantis (1992)

La franchise Indiana Jones compte plus de titres décevants qu’intéressants et elle s’adresse surtout aux fans de la série. Néanmoins, elle contient quelques perles. Indiana Jones and the Last Crusade: The Graphic Adventure a séduit par ses graphismes, une bande-son exceptionnelle donnant corps à une atmosphère prenante, et un gameplay qui en a fait un jeu vidéo de référence. Il a réussi à utiliser des effets cinématographiques à son avantage et à offrir des puzzles amusants et bien construits. Sa suite spirituelle, Indiana Jones and the Fate of Atlantis, a repris ce qui a fait le succès de l’épisode de 1989 et l’a surpassé grâce à une attention exceptionnelle au détail et une atmosphère encore mieux construite. Un titre aujourd’hui encore culte !

Image 24 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Journey (2012)

Journey est un autre jeu d’aventure artistique incontournable, mais néanmoins susceptible d’être contesté par les puristes, qui mérite pourtant toute sa place dans ce classement selon nous. Sa bande-son a été nommée aux Grammy, le jeu a obtenu de multiples médailles et prix et il reste l’un des meilleurs titres de 2012. Son style graphique est époustouflant et le gameplay immersif offre une expérience unique qui vaut le détour. Le jeu génère des sentiments si forts qu’il a été comparé à une expérience religieuse par Eurogamer. Il faut dire que l’histoire poétique s’ouvre joliment à l’interprétation du joueur sans non plus tomber dans le ridicule. Le jeu est court et le gameplay simple, mais on obtient un titre qui a grandement marqué l’histoire du jeu vidéo.

Image 25 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

L.A. Noire (2011)

L.A Noire pour PS3 et Xbox 360 est un jeu d’action-aventure grandement inspiré des romans policiers et au design proche des films noirs des années 40 et 50. L’atmosphère apporte une nouvelle dimension aux personnages qui sont au centre du gameplay puisque l’une de vos missions est de déterminer s’ils mentent ou pas. Le jeu s’inspire des films pour raconter son histoire passionnante et l’ensemble est au final très réussi. Rockstar montre qu’il sait faire autre chose que des GTA et Red Dead Redemption. On regrette par contre qu’une suite au premier opus ne soit toujours pas officielle.

Image 26 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

La Terre du Milieu

La Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor (2014), La Terre du Milieu : L’Ombre de la guerre (2017)

Avec l’Ombre du Mordor, Warner Bros a surpris bon nombre de joueurs et de critiques. Loin d’être un jeu à licence sans âme de plus, ce titre propose non seulement un univers cohérent, vivant et empli de la magie des Terres du Milieu, mais aussi un gameplay extrêmement solide, varié, et doté de quelques nouveautés bien senties. Au cœur de tout cela réside le système de Némésis, qui régit la structure hiérarchique des Orcs peuplant le monde de l’Ombre du Mordor. Le personnage principal, dont la famille a été décimée par ces viles créatures, est bien décidé à exercer sa vengeance, et il devra donc, au fur et à mesure de son évolution, éliminer un à un les chefs de guerre Orcs afin d’affaiblir leur pouvoir et accéder à leur chef suprême. La grande intelligence de ce système réside dans la multiplicité des approches, entre escarmouches bas du front et infiltration réfléchie. Une variété bienvenue, et surtout très bien réalisée, qui vient s’ajouter à tout un tas de missions annexes très plaisantes, et à un monde ouvert qui ne demande qu’à être exploré. Une suite reprenant la même recette, L’Ombre de la guerre, paraît trois ans plus tard et reçoit un tout aussi bon accueil.

Image 27 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Legacy of Kain

Blood Omen: Legacy of Kain (1996), Legacy of Kain: Soul Reaver (1999), Legacy of Kain: Soul Reaver 2 (2001), Legacy of Kain: Blood Omen 2 (2002), Legacy of Kain: Defiance (2003)

Legacy of Kain est une saga mettant en scène une lutte féroce dans le monde de Nosgoth entre les Célestes, une race angélique, et les Hyldens, des vampires assoiffés de sang. Parmi les multiples épisodes, Soul Reaver a notre préférence. Son gameplay simpliste facilite l’immersion du joueur et même si le récit est un peu léger vers la fin, le titre reste un excellent jeu d’action-aventure, parce qu’il plonge le joueur dans un environnement mémorable et bien construit. Le jeu des acteurs est aussi très réussi. Les puzzles sont assez difficiles, ce qui pourrait en rebuter plus d’un. Néanmoins, une fois qu’ils sont résolus, le joueur a le sentiment d’avoir accompli quelque chose d’important. Le jeu est assez polarisant en raison de la période d’apprentissage nécessaire pour le prendre en main et son ambiance bien particulière. Néanmoins, il reste une référence en la matière.

Image 28 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Mad Max (2015)

Si Mad Max n’est assurément pas exempt de défauts, il n’en demeure pas moins un excellent jeu d’action-aventure. Sorti dans la roue de l’excellent Mad Max : Fury Road, ce titre s’en détache pour nous proposer une aventure originale en tout point fidèle aux canons de la franchise. Si le titre développé par Avalanche peut compter sur un gameplay solide, oscillant entre phases de conduites nerveuses dans le Wasteland et combats trépidants au cœur de bastions ennemis, c’est avant tout sa partie graphique qui étonne. En effet, les artistes en charge de l’identité visuelle de ce Mad Max ont véritablement sorti leurs tripes pour proposer un univers riche, cohérent et fourmillant de détails incroyablement précis. Lorsque l’on parcourt les terres dévastées par l’holocauste nucléaire, il n’est pas rare de s’arrêter afin d’admirer tel ou tel paysage tant il s’avère magnifique. Extrêmement bien réalisé, ce titre propose une narration environnementale particulièrement riche qui lui apporte un supplément d’âme indéniable, et vient sublimer un gameplay qui, sans être mauvais, ne brille pas par son originalité.

Image 29 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Metal Gear

Metal Gear (1987), Metal Gear: Snake’s Revenge (1990), Metal Gear 2: Solid Snake (1990), Metal Gear Solid (1998), Metal Gear Solid: Ghost Babel (2000), Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty (2001), Metal Gear Solid 3: Snake Eater (2004), Metal Gear Solid: Portable Ops (2006), Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots (2008), Metal Gear Solid: Peace Walker (2010), Metal Gear Rising: Revengeance (2013), Metal Gear Solid V: Ground Zeroes (2014), Metal Gear Solid V: The Phantom Pain (2015), Metal Gear Survive (2018)

La série Metal Gear montre que son créateur, Hideo Kojima, est l’un des meilleurs designers et metteurs en scène de jeux vidéo de notre génération. Le jeu d’action-aventure utilise habilement un gameplay d’infiltration et des scènes cinématographiques pour offrir une référence du genre. Les histoires sont bien ficelées et la série est devenue culte. Beaucoup s’interrogent néanmoins sur l’avenir de cette célèbre franchise depuis le départ de Hideo Kojima de chez Konami. Si l’éditeur semble toujours enclin à sortir de nouveaux épisodes, à l’instar de Metal Gear Survive paru en 2018, l’absence du créateur de la série et le changement global de cap laissent présager le pire à long terme. Après le relatif scandale entourant Metal Gear Solid : Ground Zeroes (une sorte de démo payante préparant l’arrivée de MGS V), Hideo Kojima avait finalement sorti son magnum opus en 2015 avec Metal Gear Solid V: The Phantom Pain. Comme à son habitude, le créateur de la franchise avait alors déployé tout son talent pour créer un jeu riche, dense, à l’action trépidante et à l’histoire prenante. Censé apporter les réponses aux nombreuses questions posées par cette franchise tentaculaire, ce cinquième épisode échoue cependant à contenter les fans. En dépit de cette relative déception, MGS V demeure un excellent jeu d’action qui fait la part belle à l’infiltration, et à l’étude du terrain.

Image 30 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Metroid

Metroid (1986), Metroid II: Return of Samus (1991), Super Metroid (1994), Metroid Fusion (2002), Metroid Prime (2002), Metroid Prime 2: Echoes (2004) & Metroid Prime 3: Corruption (2007), Metroid: Other M (2010)

Metroid est l’une des premières franchises menées par un personnage féminin à avoir marqué le genre. La fin du premier épisode, qui révèle que le personnage dans l’armure que l’on manipule pendant tout le jeu est en fait une femme nommée Samus Aran, est restée dans l’histoire comme l’une des plus grandes surprises dans le monde des jeux vidéo. C’est d’ailleurs pour cela que la série est souvent donnée comme exemple lorsque l’on parle des phénomènes combattant les tendances misogynes qui ternissent parfois ce milieu, même si l’hypersexualisation de Samus dans certains épisodes n’est pas sans problème. La série est d’autant plus symbolique qu’elle reste un exemple de ce qui se fait de mieux en matière de gameplay. Ce n’est pas pour rien que 30 ans plus tard, des jeux tels que Axiom Verge s’en inspirent encore grandement. Metroid est avant tout une référence en matière de jeux d’action-aventure avec une fin révolutionnaire pour l’époque et un message toujours aussi pertinent aujourd’hui. Signe de l’importance de la série, un quatrième épisode de la branche Metroid Prime a été annoncé en 2017 sur Switch … et son développement a finalement été repris à zéro début 2019, pour ne pas entacher une telle saga par un manque de soin.

Image 31 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Murdered: Soul Suspect (2014)

Passé relativement inaperçu, Murdered: Soul Suspect est un jeu d’action-aventure qui s’avère pourtant très sympathique. Dans la peau d’un détective envoyé ad patres par un mystérieux serial killer, le joueur devra collaborer avec une jeune fille plus ou moins médium pour régler ses comptes avec ledit tueur. Se déroulant au cœur de Salem, la mythique ville des sorcières, ce jeu alterne phase d’enquêtes et d’action avec brio, en dépit de quelques faiblesses. Reposant sur une ambiance sombre et un tantinet horrifique, il développe une histoire empreinte de mysticisme qui joue avec les codes du surnaturel. En sus de phases d’action assez tendues, qui demanderont d’étudier attentivement les mouvements ennemis, Murdered peut compter sur des phases d’enquête assez solides qui permettent de souffler, le tout constituant un ensemble très agréable, que nous ne saurions que trop vous recommander si vous êtes amateur d’histoires bien ficelées, et pleines de rebondissements.

Image 32 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Ōkami (2006)

Très influencé par l’histoire et la culture japonaise, Ōkami est un petit bijou souvent peu connu. Son design est très réussi et même si ses graphismes ne sont pas forcément les plus complexes du moment, l’ensemble est beau et prenant. Le jeu a aussi le mérite d’être rapide et de posséder de nombreux petits détails qui rendent l’ensemble incontournable. Il était relativement long pour l’époque puisqu’il demandait 60 heures de jeu, mais il a toujours gardé le joueur en haleine. Il influença par la suite de nombreux titres dont la version de 2008 de Prince of Persia.

Prince of Persia: The Sands of Time (2003)

Image 33 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Prince of Persia: The Sands of Time marque le reboot de la célèbre franchise et son adaptation au genre action-aventure. Malgré le fait qu’il soit très réussi, il ne s’est pas bien vendu. C’est dommage parce que le gameplay est bien pensé, le jeu est facile à prendre en main, les puzzles sont amusants et la difficulté est bien pesée. Les environnements sont beaux et les combats sont satisfaisants, même si un peu répétitifs. Il est dommage que les titres qui ont suivi ne soient pas aussi polis et jolis. Les autres opus ne sont pas mauvais, mais seul celui-ci restera dans l’histoire.

Image 34 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Red Dead Redemption

Red Dead Redemption (2010), Red Dead Redemption 2 (2018)

Même si le succès de la série Grand Theft Auto n’est plus à démontrer, Red Dead Redemption 1 & 2 ont su démontrer l’incroyable maîtrise de Rockstar en terme de création de jeux d’action aventure en monde ouvert. Histoire, gameplay, bande son, personnages, doublages, graphismes, environnements : chacun des deux Red Dead Redemption ont constitué à leur époque respective de nouveaux standards pour l’industrie du jeu vidéo. Alors, si John Marston ou Arthur Morgan vous sont encore de parfaits inconnus, sachez que vous êtes comme Dutch van der Linde, l’un des protagonistes de la série : vous savez désormais quel est « le plan ». Découvrir et jouer à Red Dead Redemption, bien sûr !

Image 35 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Resident Evil

Resident Evil (1996), Resident Evil 2 (1998), Resident Evil 3: Nemesis (1999), Resident Evil Code: Veronica (2000), Resident Evil (2002), Resident Evil Zero (2002), Resident Evil 4 (2005), Resident Evil: The Umbrella Chronicles (2007), Resident Evil 5 (2009), Resident Evil 6 (2012), Resident Evil 7: Biohazard (2017), Resident Evil 2 Remake (2019), Resident Evil 3 Remake (2020)

Resident Evil est une série culte qui a marqué le genre survival horror à tout jamais, aux côtés de Silent Hill. Mais c’est aussi une franchise au passé compliqué : des débuts au sommet avec les trois premiers Resident Evil (récemment remasterisés), la série est passée par une période tumultueuse, emplie de multiples reboots plus ou moins ratés, et ce en partie due au départ de Shinki Mikami. L’arrivée de Resident Evil 7: Biohazard sur les consoles de huitième génération et sur PC a cependant changé la donne, en faisant renaître la série de ses propres cendres, en reprenant les bons codes, ceux de ses origines, ceux qui faisaient de Resident Evil une série à part, située entre l’exploration, la survie et la résolution d’énigmes. Une série de jeux d’horreurs marquante, qui offre une expérience plus cinématographique que vidéoludique, et qui s’amuse à mettre le joueur en face de ses pires cauchemars.

Image 36 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Saints Row

Saints Row (2006), Saints Row 2 (2008), Saints Row: The Third (2011), Saints Row IV (2013)

Au tout début, Saints Row a été pensé comme un équivalent à l’illustre GTA. Environnements urbains, guerre des gangs, missions secondaires à foison dans un style qui se veut « réaliste »… Puis au fil du temps, la licence de Volition s’est peu à peu détachée de son modèle pour partir sur quelque chose de… différent. Si l’univers reste globalement le même, avec le gang des Saints comme pivot central, les situations auxquelles le joueur doit faire face sont pour leur part de plus en plus loufoques. Dès le troisième épisode de la série, Saints Row: The Third, le studio nous propulse dans une guerre des gangs disproportionnée où l’humour demeure omniprésent. C’est avec le quatrième épisode, sorti en 2013, que la série abandonne tout semblant de réalisme pour atteindre son plein potentiel, et se permettre tous les délires, débouchant sur un titre très complet, fort sympathique et surtout extrêmement drôle. La séquence d’introduction à elle seule vaut le détour, et nous ne saurions que trop vous inciter à y jeter un œil, histoire que vous puissiez vous rendre compte du degré de génie de cet épisode.

Image 37 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Shadow of the Colossus (2005)

Shadow of the Colossus est considéré comme le successeur spirituel d’Ico. C’est un jeu action-aventure plutôt atypique pour son genre : il n’y a pas de ville ni de donjons, ni même des interactions avec d’autres personnages. Le gameplay de Shadow of the Colossus réside autour d’une seule chose : battre les 16 Colosses légendaires, tous titanesques, atypiques, inoubliables. Chaque Colosse vaincu apporte au protagoniste principal, Wander, de nouvelles capacités pour améliorer le gameplay. Le jeu offre également d’excellents puzzles en plus d’une ambiance à la fois minimaliste et immersive. Le jeu, remasterisé sur PlayStation 4 en 2018 (doté d’assets en haute définition mais au gameplay inchangé), offre d’excellents puzzles en plus d’une ambiance à la fois minimaliste et immersive. Tout comme avec Ico, l’expérience cinématographique qu’offre Shadow of Colossus nous pousserait presque à oublier que l’on est en train de jouer à un jeu vidéo. Sauf quand il s’agit de grimper sur un Colosse qui fait plusieurs centaines de mètres de haut et dizaines de large, bien sûr.

Image 38 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Shenmue

Shenmue (1999), Shenmue II (2001), Shenmue III (2019)

Auréolé d’un statut de jeu culte au sein de la communauté, Shenmue s’articule autour d’un monde ouvert et d’un gameplay non linéaire s’inspirant des jeux de rôle, ce qui offre une liberté importante au joueur. Ses graphismes étaient très beaux et réalistes, l’histoire est fascinante et la bande-son a su marquer les esprits. Néanmoins, les ventes furent catastrophiques. Le nombre de Dreamcast dans la nature n’était de toute façon pas suffisant pour rentabiliser les coûts élevés de production. L’éditeur a bien essayé de sortir un deuxième opus s’inspirant grandement du travail qui a été fait sur le premier épisode, mais cela n’a pas suffi et Yu Suzuki, son illustre créateur, a raccroché les gants pendant près de deux décennies. C’est finalement en 2019, par le biais d’une levée de fonds au record historique, que Shenmue III a vu le jour – une vraie plongée dans la saga d’antan, qui rappelle tout son charme … mais aussi à quel point le gameplay a évolué entre temps.

Image 39 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Silent Hill

Silent Hill (1999), Silent Hill 2 (2001), Silent Hill 3 (2003), Silent Hill 4: The Room (2004), Silent Hill: Origins (2007), Silent Hill: Homecoming (2008), Silent Hill: Shattered Memories (2009), Silent Hill: Downpour (2012) & Silent Hills: PT (2014)

Silent Hill est une série incontournable qui a malheureusement perdu toute sa splendeur. Les premiers titres ont été des chefs d’oeuvre qui ont défini le genre et qui ont montré que l’on pouvait faire autre chose que du Resident Evil. L’histoire est extrêmement bien écrite et tournée vers l’horreur psychologique. Le gameplay est varié et bien conçu, les graphismes sont superbes et le jeu génère habilement ses environnements 3D en temps réel en contournant les limitations des consoles pour créer une ambiance qui donne la chair de poule. La bande-son aide aussi beaucoup à créer une atmosphère unique et mémorable. Mais après Silent Hill 4, Konami a décidé de faire appel à une autre équipe de développement que celle qui a travaillé sur le projet depuis sa conception. Cette décision s’est révélée être le coup de grâce qui a achevé la qualité des épisodes. Une lueur d’espoir est apparue en 2014 lorsque Konami a publié P.T, une bande-annonce interactive pour un Silent Hills qui devait être conçu en partenariat avec Hideo Kojima (Metal Gear) et Guillermo Del Toro. Le petit jeu gratuit est sans doute le meilleur jeu d’action-horreur de 2014. Il était absolument effrayant, très original et il a créé un buzz sur la Toile pendant des semaines. Malheureusement, Konami a ensuite mis fin au projet. On connaît la suite : les relations entre l’éditeur et Hideo Kojima se sont tendues au point de voir le génial créateur voler de ses propres ailes, pour son Death Stranding très personnel.

Image 40 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Sleeping Dogs (2012)

Avant de s’appeler Sleeping Dogs, ce titre sorti en 2012 devait s’inscrire dans la série True Crime. Repris par Square Enix après avoir été abandonné par Activision, Sleeping Dogs est devenu un titre original qui laisse la part belle à l’action. Se déroulant à Hong Kong, il nous met dans la peau de Wei Shen, un flic infiltré chargé de démanteler le gang des Sun On Yee. À l’instar d’un GTA, Sleeping Dogs nous lâche dans un monde ouvert empli d’opportunités, entre missions classiques, qui permettent de faire avancer l’histoire, missions annexes et autres bonus cachés un peu partout dans les méandres de Hong Kong. Très orienté vers l’action, le jeu se démarque par une partie corps à corps très détaillée, le combattant de MMA Georges St-Pierre ayant participé à sa création. Après une réception plutôt positive, le titre est revenu sur le devant de la scène en 2014 par le biais d’une Definitive Edition qui incluait l’ensemble des contenus additionnels sortis, ainsi que de nombreux ajustements au niveau des graphismes, mais aussi du gameplay suite aux retours de la communauté.

Image 41 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Spec Ops: The Line (2012)

Si vous n’avez jamais joué à Spec Ops: The Line, quittez immédiatement ce classement, et allez y jouer de suite (revenez après voir la suite, hein). Ce titre, sorti en 2012 et développé par Yager Development, est bien loin de ressembler aux autres TPS d’action-aventure, voire tout simplement aux précédents Spec Ops. Car voyez-vous, Spec Ops: The Line est avant tout une expérience narrative incroyable qui met en jeu des thématiques fortes, et des scènes d’une rare violence autant morale que physique. Le joueur, qui incarne un militaire comme bien souvent, est envoyé en mission à Dubaï pour enquêter sur une unité de marines disparus, qui débouchera bien évidemment sur une situation plus complexe qu’il n’y paraît. En dire plus serait criminel tant la narration déployée par Yager s’avère prenante à un niveau viscéral. Le studio, sous couvert de livrer un shooter de plus, aborde en réalité, de manière très crue, des thématiques fortes, comme l’impact de la violence sur les hommes, les limites de la sanité, ainsi que les ravages de la guerre d’une manière encore peu vue dans le jeu vidéo. Bien accueilli par la critique, Spec Ops: The Line demeure cependant un échec commercial, ce qui en fait un jeu relativement méconnu à l’heure actuelle en dépit de ses grandes qualités.

Image 42 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Superbrothers: Sword & Sworcery EP (2011)

Superbrothers: Sword & Sworcery EP est une référence des titres d’action-aventure sur mobile. Son monde pixélisé offre un design et une atmosphère mémorables et très bien conçus. Le gameplay est simple pour laisser place à l’une des plus belles histoires du genre. Dans ce titre, une femme soldat connue uniquement sous le nom de Scythe veut vaincre les forces du mal. Elle ne gagne pas d’armes ou d’habilités, mais elle perd des points de vie au fur et à mesure qu’elle bat ses ennemis. Symbole de la lutte entre la vie et la mort et de ce paradoxe si humain qui fait que la quête d’une meilleure vie nous rapproche souvent plus rapidement de la mort, le jeu dispose non seulement d’une bande-son exceptionnelle, mais le monde de la musique et des formes fait partie intégrante de l’histoire. Une fois que vous aurez terminé ce chef-d’oeuvre, nous vous invitons à regarder l’analyse du jeu par Anita Sarkeesian pour comprendre ses subtilités et mieux apprécier la beauté de ce petit bijou.

Image 43 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

The Last of Us

The Last of Us (2003), The Last of Us Part II (2020)

The Last of Us est considéré par certains comme l’un des meilleurs jeux vidéo de tous les temps et si cela se discute, il ne fait pas de doute qu’il est l’un des plus grands chefs d’oeuvre de cette décennie. Les graphismes étaient époustouflants sur la PS3 et la version Remastered sur la PS4 vaut le détour, surtout si vous n’avez pas joué à la version originelle. L’histoire est extrêmement bien construite. Émouvants, passionnants, prenants, étonnants, voici quelques adjectifs qui reviennent dès que l’on parle de Sarah, Ellie et Joel. La violence est cruelle, mais elle se place bien dans le contexte des scènes post-apocalyptiques du jeu. Le gameplay est aussi très bien conçu. Les modes de difficultés les plus simples permettent de jouer en tirant sur tout ce qui bouge et les modes plus ardus obligent à faire de l’infiltration. Bref, il est possible d’y rejouer au moins deux à trois fois sans que cela devienne ennuyeux ou répétitif. La bande-son est absolument excellente et le mode multijoueur est réellement intéressant, contrairement à beaucoup de titres du genre qui ont l’air d’en avoir un simplement parce que c’est à la mode.

Image 44 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

The Legend of Zelda

The Legend of Zelda (1986), Zelda II: The Adventure of Link (1988), A Link to the Past (1991), Link’s Awakening (1993), Ocarina of Time (1998), Majora’s Mask (2000), Oracle of Ages & Oracle of Seasons (2001), A Link to the Past/Four Swords (2002), The Wind Waker (2002), The Minish Cap (2004), Four Swords Adventures (2004), Twilight Princess (2006), Phantom Hourglass (2007), Spirit Tracks (2009), Skyward Sword (2011), A Link Between Worlds (2013), Tri Force Heroes (2015), Breath of the Wild (2017)

Imaginée et développée par Shigeru Miyamoto, Takashi Tezuka et Eiji Aonuma, la série de jeux The Legend of Zelda est, avec Super Mario, l’une des franchises les plus connues au monde, toutes plateformes confondues. Elle est probablement aussi l’une des plus appréciées. En plus de marquer au fer blanc et de manière systématique chaque nouvelle génération de consoles Nintendo, chaque jeu The Legend of Zelda laisse d’une manière ou d’une autre une trace indélébile dans la mémoire des joueurs.

Intégrant souvent des puzzles à résoudre pour avancer dans l’histoire, offrant toujours un gameplay malin, des personnages attachants et des bande-sons mémorables, les jeux The Legend of Zelda sont la pierre angulaire des jeux d’action-aventure, et probablement même du jeu vidéo tout court. Réussir un donjon impossible, découvrir une gigantesque plaine offrant mille possibilités, revenir dans le temps pour empêcher la fin du monde, retirer l’épée… Du tout premier The Legend of Zelda sorti sur NES en 1986 à Breath of the Wild sorti sur Nintendo Switch en 2017, chaque jeu Zelda est une nouvelle aventure, un souvenir d’enfance, une référence, une innovation, un bonheur à découvrir et à jouer.

Image 45 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

The Longest Journey (1999)

La protagoniste de The Longest Journey, April Ryan, est l’une des héroïnes les plus célèbres du genre et l’une de celle qui tient le mieux son rôle. Son personnage est profond et plein de subtilités que l’on découvre au fur et à mesure de la lecture de son journal. Elle s’inscrit aussi extrêmement bien dans l’histoire qui a le mérite d’être bien écrite. Le gameplay est réussi et les puzzles sont amusants, même s’ils restent assez difficiles. Les épisodes qui ont suivi n’ont jamais atteint la qualité et l’originalité du premier opus qui a apporté quelque chose d’unique au genre.

Image 46 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Marvel’s Spider-Man (2018)

Marvel’s Spider-Man n’est pas vraiment le Spider-Man que connaissez. Il n’est ni celui que vous avez vu dans un des films de Sam Raimi, ni celui que vous avez joué dans l’un de ces jeux à franchise franchement médiocres. Marvel’s Spider-Man (exclusivité PS4 sorti en 2018) est un jeu action-aventure d’une excellente qualité et peaufiné jusqu’au bout des ongles. Même s’il s’agira encore et toujours d’interpréter un Spider-Man luttant contre le crime dans sa ville natale, à New York, le jeu dévoile un héros plus concerné, plus expérimenté aussi, qui cherche l’équilibre entre sa vie survoltée de super-héros, les problèmes liés à sa tumultueuse vie privée et sa carrière de laborantin en herbe. Offrant une histoire crédible et attachante, des mécaniques de gameplay variées et addictives en plus de graphismes somptueux, Marvel’s Spider-Man est probablement l’un des meilleurs jeux d’action-aventure de la huitième génération de consoles.

Image 47 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Monkey Island

The Secret of Monkey Island (1990), Monkey Island 2: LeChuck’s Revenge (1991), The Curse of Monkey Island (1997), Escape from Monkey Island (2000), Tales of Monkey Island (2009)

Sortie des studios de LucasArts, la série Monkey Island est selon nous la meilleure franchise du genre. Elle se rapproche plus du genre aventure graphique et donne la priorité à une histoire humoristique et bien ficelée. Les développeurs ont aussi réussi à construire des puzzles intéressants, de très beaux graphismes et des animations fluides. Son niveau de difficulté était aussi bien pensé. Bref, la série est l’une des rares du genre à avoir su mélanger humour et aventure sans tomber dans le ridicule.

Image 48 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Thief

Thief: The Dark Project (1998) & Thief II: The Metal Age (2000), Thief: Deadly Shadows (2004), Thief (2014)

Thief est l’une des références des jeux d’action-aventure à infiltration en raison de son usage unique de la lumière et des sons lors de l’infiltration, ce qui ne se faisait pas avant. Il a grandement influencé les autres jeux du genre, tels que Hitman ou même les Splinter Cell. Son intelligence artificielle était aussi époustouflante pour l’époque, ses graphismes étaient bien faits et dans l’ensemble, l’opus de 1998 est devenu une référence en la matière. Il est donc dommage que le reboot de 2014 fût de piètre qualité.

Image 49 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Tomb Raider

Tomb Raider (1996), Tomb Raider II (1997), Tomb Raider III (1998), Tomb Raider: The Last Revelation (1999), Tomb Raider Chronicles (2000), Tomb Raider: Curse of the Sword (2001), Tomb Raider: The Prophecy (2002), Tomb Raider: The Angel of Darkness (2003), Tomb Raider: Legend (2006), Tomb Raider: Underworld (2008), Tomb Raider (2013), Rise of the Tomb Raider (2015), Shadow of the Tomb Raider (2018)

Lara Croft est devenu un nom célèbre au même titre que Pacman ou Mario et si la série a pris autant d’importance, c’est parce que le premier titre sorti en 1996 a transformé le genre action-aventure. Le premier opus, qui reste le meilleur de tous, a su marquer le monde du jeu vidéo et la culture des années 90 avec des graphismes qui étaient magnifiques pour l’époque, une atmosphère et une bande-son prenante et un gameplay rapide mélangeant habilement scènes cinématographiques et puzzles. Il fait aussi parti de ces rares titres à succès centrés sur les exploits d’une héroïne. Les trois seuls autres titres de cette série qui méritent une place dans ce classement, selon nous, sont le reboot de 2013, ainsi que les épisodes Rise of the Tomb Raider et Shadow of the Tomb Raider. Les autres ne sont pas tous mauvais, mais seul l’opus de 2013 est exceptionnel. Il a su moderniser une franchise à bout de souffle en offrant un gameplay moderne, une histoire plus intéressante et de très beaux graphismes.

Image 50 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Uncharted

Uncharted: Drake’s Fortune (2007), Uncharted 2: Among Thieves (2009), Uncharted 3: Drake’s Deception (2011), Uncharted 4: A Thief’s End (2016)

Entre Uncharted et The Last of Us, le studio Naughty Dog est l’un de ceux qui sort le plus de succès incontournables et il a grandement contribué à la popularité des consoles PlayStation. En plus des excellents graphismes qui montrent une maîtrise exemplaire des consoles de Sony, Uncharted est connu pour son gameplay innovant offrant un niveau de liberté assez exceptionnel. L’histoire a aussi le mérite d’être intéressante et le mode multijoueur bien pensé allonge la longévité du titre. Il suffit de voir comment le reboot de Tomb Raider s’inspire d’Uncharted pour comprendre sa place et son importance dans le monde des jeux d’action-aventure.

Image 51 : Les 50 meilleurs jeux et franchises d'action-aventure de tous les temps

Watch Dogs

Watch Dogs (2014), Watch Dogs 2 (2016)

Si Ubisoft se repose essentiellement sur quelques locomotives pour faire engranger les bénéfices, la société n’hésite pas, par moment, à lancer de nouvelles licences. S’il s’agit souvent de projets relativement mineurs (quoiqu’excellents), comme Soldats Inconnus ou Grow Home, il est possible d’y trouver quelques AAA bien sentis, comme le titre qui nous intéresse : Watch Dogs. Pris dans la tourmente d’une polémique relative à ses graphismes (un downgrade visuel entre les premières versions jouables et une présentation de l’E3 ayant suffi à mettre le feu aux poudres), le titre n’en demeure pas moins un excellent jeu d’action, qui possède las atouts et les défauts de nombre des titres d’Ubisoft. Au programme des réjouissances, un jeu d’action en monde ouvert relativement solide, avec un gameplay qui tient la route, et de nombreuses activités (certes un brin répétitives) à accomplir au gré de nos errances citadines. Au-delà de cet aspect purement technique, Watch Dogs offre surtout une ville très vivante, qui se dévoile par petite touche à chaque pas que l’on effectue, à chaque rencontre que l’on fait, à chaque morceau de vie que l’on croise. Et c’est sans doute là que réside la grande force de ce titre, dans la crédibilité et la cohérence de son environnement.