Accueil » Test » Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers

Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers

La GeForce RTX 4080 Founders Edition est enfin officiellement là : qu’attendre du nouveau haut de gamme “pur gaming” de NVIDIA ?

Si la GeForce RTX 4090 lancée il y a peu de temps représente la vitrine technologique de NVIDIA et vise plus particulièrement les créateurs de contenu ainsi que les joueurs (très) fortunés, la RTX 4080 dévoilée aujourd’hui (et qui sera disponible dès demain) s’adresse véritablement aux gamers qui souhaitent des performances haut de gamme tout en profitant des dernières technologies du constructeur. Tout comme sa grande sœur, cette RTX 4080 est proposée en version Founders Edition, aux côtés de modèles personnalisés – et parfois overclockés d’usine – des partenaires du constructeur.

nvidia GeForce RTX 4080
©Igor’s Lab
nvidia GeForce RTX 4080
©Igor’s Lab

Modèle « spécifiquement » gaming le plus puissant de la nouvelle gamme de NVIDIA, cette GeForce RTX 4080 Founders Edition bénéficie d’un packaging similaire à celui de la RTX 4090 FE. Une fois ouverte, la boite met plutôt bien en valeur cette GeForce RTX 4080 FE, affichée pour rappel à un tarif de lancement de 1469 euros (1199 dollars).

NVIDIA présente les cartes graphiques GeForce RTX 4090 et RTX 4080

AD103 : Ada Lovelace exclusivement pour les joueurs

La GeForce RTX 4080 embarque un chipset AD103, gravé comme les autres membres de sa famille grâce au procédé N4 de TSMC. Il regroupe un total de 45,9 milliards de transistors et se compose de 7 GPC (Graphics Processing Cluster), pour un total de 80 Streaming Processors au maximum. Dans sa version complète, l’AD103 possède donc 10 240 cœurs CUDA aux performances et à l’efficacité améliorées par rapport à la génération précédente. De manière générale, le chipset AD103 profite de toutes les nouveautés et améliorations que l’on a déjà vu sur la GeForce RTX 4090 (Tensor Cores de quatrième génération, Optical Flow, RT Cores de troisième génération ou encore le Shader Execution Reorder). La partie encodage/décodage vidéo est également similaire, avec un encodeur AV1 double intégré au moteur NVENC de huitième génération. Le DLSS 3 est bien entendu aussi de la partie.

Image 1 : Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers
Un AD103 complet – ©NVIDIA
Image 2 : Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers
L’AD103 de la RTX 4080 – ©NVIDIA

L’AD103-300 utilisé par la GeForce RTX 4080 est une version limitée du chipset originel, avec une partie des unités de calcul désactivées. Si l’on trouve toujours 7 GPC en tout, plusieurs d’entre-eux sont équipés de moins de Streaming Processors : au lieu de 12 SM par GPC, deux d’entre-eux n’en possèdent que 10, et un GPC ne regroupe même que 8 SM ! Au final, l’AD103-300 se compose de 76 SMs pour un total de 9728 CUDA Cores, 38 TPC (Texture Processing Cluster), 76 coeurs RT, 304 Tensor Cores et 112 ROPs. Le tout est accompagné de 64 Mo de cache L2 et de 16 Go de mémoire GDDR6X tournant à 11200 MHz sur un bus 256-bit. En terme de performances, on atteint un taux de transfert de 22,4 Gbps et une bande passante de 716,8 Go/s.

nvidia GeForce RTX 4080
©Igor’s Lab

La carte graphique utilise toujours une interface PCIe Gen4 et requiert une alimentation externe via le désormais célèbre connecteur 12VHPWR (12+4 pins). Le TGP atteint 320 watts, mais il peut être augmenté jusqu’à 400W sur les modèles personnalisés par les partenaires de NVIDIA. Le système de refroidissement surdimensionné devrait dans tous les cas facilement parvenir à maintenir le chipset sous la barre fatidique des 90°C.

La version Founders Edition de la RTX 4080

Cette Founders Edition affiche 2123 grammes sur la balance, pour des dimensions de 305 x 125 x 60 mm. Imposante, elle ressemble à s’y méprendre à sa grande sœur à quelques détails près. Elle reste toutefois plus… “compacte” que certaines modèles partenaires.

nvidia GeForce RTX 4080
©Igor’s Lab
nvidia GeForce RTX 4080
©Igor’s Lab

L’alimentation externe utilise le fameux connecteur 12VHPWR, la carte est donc livrée avec un adaptateur combinant trois prises PCIe 6+2 en une seule prise 12+4 pins, similaire à celui fourni avec la GeForce RTX 3090 Ti.

nvidia GeForce RTX 4080
©Igor’s Lab

Pas de surprises côté sorties vidéo : la RTX 4080 FE propose une sortie HDMI 2.1a et trois sorties DisplayPort 1.4a. Oubliez le DP 2.1, il faudra probablement attendre la prochaine génération de cartes graphiques RTX pour en profiter chez NVIDIA. À l’inverse, les nouvelles Radeon RX 7900 XT/XTX d’AMD sont d’ores et déjà compatibles avec cette norme (mais pour quel changement dans la vie de tous les jours ?).

nvidia GeForce RTX 4080
©Igor’s Lab

Démontée, la RTX 4080 Founders Edition ressemble assez à sa grande soeur, même si quelques différences sont visibles. Ainsi, si la RTX 4090 possède 10 phases avec deux convertisseurs de tension en parallèle par phase, la GeForce RTX 4080 possède de son côté 13 phases avec une seule boucle de contrôle par phase. Le choix de NVIDIA de proposer un unique circuit plutôt qu’un doublement des phases est appréciable, mais cela demande d’utiliser des contrôleurs PWM de qualité ; certains partenaires pourraient être tentés d’utiliser 8 phases avec deux convertisseurs par phase pour réduire les coûts.

nvidia GeForce RTX 4080
©Igor’s Lab
nvidia GeForce RTX 4080
©Igor’s Lab

Le contrôleur PWM commun aux circuits NVVDD (GPU) et FBVDDQ (mémoire) est l’un des meilleurs de sa catégorie. Le Monolith MP2891 est un modèle digital, multi-phase et dual-rail, ici sous-utilisé puisqu’il peut contrôler directement jusqu’à 16 phases sur son premier rail. Le second est utilisé pour contrôler les trois phases dédiées à la mémoire alors qu’il en supporte jusqu’à 8. De manière générale, les composants et circuits utilisés par NVIDIA sont irréprochables.

GeForce RTX 4080 FE : les performances en jeu

Une fois n’est pas coutume, les tests de ce modèle Founders Edition ont été réalisés en partenariat avec nos confrères de chez Igor’s Lab. La GeForce RTX 4080 FE a été opposée aux autres modèles haut de gamme actuels de NVIDIA et d’AMD, de la Radeon RX 6800XT à la RX 6900XT et de la GeForce RTX 3080 10G à la RTX 4090 en passant par la GeForce RTX 3090 Ti, avec le SAM/rBAR activé.

Le panel de jeux utilisés pour mesurer les performances de ces cartes comprend 10 titres récents : Anno 1800, Cyberpunk 2077, Far Cry 6, Horizon Zero Dawn, Marvel’s Guardians of the Galaxy, Metro Exodus EE, Rainbow Six: Extraction, Shadow of the Tomb Raider, A Total War Saga: Troy et Watch Dogs Legion. La majorité de ces titres utilisent l’API DirectX 12, à l’exception de Troy (DirectX 11). Tous les jeux ont été testés en UHD, ainsi qu’en QHD, avec les réglages graphiques les plus élevés possibles. Les tests DLSS ont été regroupés à part.

La plateforme de test utilisée pour mesurer les performances de cette GeForce RTX 4080 FE mobilise un processeur AMD Ryzen 9 7950X, une carte mère MSI MEG X670 Ace, 32 Go de mémoire DDR5-6000 Corsair Dominator RGB (CL30), deux SSD MSI Spatium M480 de 2 To et une alimentation Be Quiet Dark Power Pro 12 1500W, le tout placé dans un boîtier Fractal Meshify 2 XL. Un système de watercoling composé d’un Alphacool Apex et d’un Silent Loop II 360 de che Be Quiet! se charge du refroidissement. Le tout fonctionne bien entendu sous Windows 11 Pro 22H2 à jour avec les pilotes les plus récents.

Image 3 : Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers
Image 4 : Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers

En QHD, la RTX 4080 vient se placer pile entre la RTX 3090 Ti et la RTX 4090. L’écart avec sa grande soeur reste toutefois important : les deux cartes ne jouent pas dans la même catégorie, même si la RTX 4080 surpasse n’importe quelle RTX 30 Series.

Image 5 : Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers
Image 6 : Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers

Si la RTX 4090 prend clairement le large en UHD, la RTX 4080 se rapproche davantage de la RTX 3090 Ti, même si la nouvelle carte de NVIDIA reste sensiblement devant avec une avance moyenne de 13% dans notre panel de jeux.

Image 7 : Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers
Image 8 : Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers

En activant le DLSS sur les cartes de NVIDIA et le FSR (ou XeSS le cas échéant) sur les cartes d’AMD, on atteint des performance vraiment intéressantes en 4K. L’avance des RTX 4080 et 4090 se confirme, et ces cartes n’ont même pas besoin du DLSS 3 pour dominer les modèles de la génération précédente. Inutile de dire que les Radeon RX 6000 Series sont totalement dépassées, la RX 6950 XT parvenant tout juste à se hisser au niveau de la RTX 3080.

Consommation

Officiellement, la RTX 4080 FE affiche un TBP de 320 watts. En pratique, cette valeur est rarement atteinte, la tension GPU étant le principal facteur limitant plutôt que la consommation ou la température.

Image 9 : Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers
Image 10 : Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers

En QHD, la RTX 4080 consomme à peine un peu plus de 250 watts, ce qui associé à ses excellents performances lui offrent la première place en terme d’efficacité énergétique, juste devant la 4090.

Image 11 : Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers
Image 12 : Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers

En UHD, la consommation grimpe un peu, à un peu moins de 280 watts en moyenne. La RTX 4080 conserve donc sa place de carte la plus économe en énergie, mais aussi la plus efficace, avec un ratio watts/FPS à faire pâlir d’envie n’importe quelle RTX 30 Series ou Radeon RX 6000.

Image 13 : Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers
Image 14 : Test : GeForce RTX 4080 FE, le vrai haut de gamme pour les gamers

L’activation du DLSS ne change pas grand chose à la consommation de la RTX 4080, mais la hausse de performances lui permet d’améliorer encore son efficacité énergétique qui se rapproche de la barre des 2 watts par FPS.

Températures et nuisances sonores

NVIDIA a choisi d’utiliser sur sa RTX 4080 FE un ventirad basé sur une chambre à vapeur plutôt que sur un simple radiateur en cuivre comme sur la 4090. Les puces de mémoire GDDR6X sont en contact direct avec le bas de la chambre à vapeur, et les transformateurs de tension sont refroidis par le châssis de la carte lui-même.

Le choix s’avère payant côté températures et nuisances sonores : la carte atteint 2805 MHz sous 50°C, et tiendra 2760 MHz une fois montée en température. Les deux ventilateurs de 115 mm de la RTX 4080 FE sont silencieux jusqu’à 1000 tours par minute et restent parfaitement tolérables jusqu’à 1500 tours par minute. En fonctionnement classique, leur vitesse varie entre 1200 et 1260 tours par minute en jeu, pour une température GPU qui tourne autour des 56°C et des puces VRAM qui flirtent avec les 70 à 72°C. Les nuisances sonores restent enfin très acceptables, avec 35,1 dB(A) en jeu. En résumé : cette GeForce RTX 4080 FE est silencieuse.

GeForce RTX 4080 : le vrai haut de gamme gaming

Performante, efficace énergétiquement, silencieuse et avec un système de refroidissement qui la maintient à des températures raisonnable quelle que soit la charge de travail : NVIDIA semble avoir réussi un véritable tour de force avec cette GeForce RTX 4080. En plus de montrer les capacités réelles de l’architecture Ada Lovelace et ses fonctionnalités exclusives comme le DLSS 3 ou le moteur d’encodage NVENC de huitième génération, la carte parvient presque à faire oublier la génération précédente de cartes.

nvidia GeForce RTX 4080
©Igor’s Lab

“Presque”, c’est justement le mot : les RTX 30 Series encore commercialisées restent indispensables au plan marketing de NVIDIA : en l’absence de modèles 40 Series abordables pour le moment, les GeForce RTX de la génération précédente vont continuer à se vendre, le temps d’écouler les stocks accumulés ces derniers mois. Mais pour ceux qui entretiennent de bonnes relations avec leur banquier, la RTX 4080 Series est actuellement ce qui se fait de mieux sur le marché, en mettant bien sur de côté la RTX 4090 qui joue hors-catégorie, et en attendant de savoir exactement ce que les Radeon RX 7900 XT/XTX ont dans le ventre…

Du NV1 à la GeForce RTX 4090, voici l’histoire des chipsets et cartes graphiques NVIDIA