Accueil » Test » Test : l’efficacité énergétique de la GeForce RTX 2080 Ti, de 140 à 340 Watts

Test : l’efficacité énergétique de la GeForce RTX 2080 Ti, de 140 à 340 Watts

2 : Performances de 140 à 340 Watts 3 : Fluidité face à la GTX 1080 Ti à 280 W 4 : Rendements comparés et conclusion

On fait le point sur la RTX 2080 Ti

Comment fixer la consommation moyenne d’une carte par paliers de 20 W et quels jeux tester pour offrir un scénario le plus proche possible de la réalité ? Nous nous sommes longuement posé cette question avant de nous lancer. Pour ce qui est du panel de jeux, nous avons préféré nous limiter à un titre, mais sur une période assez longue, alternant différentes charges. Nous avons opté pour Metro Last Light Redux, qui charge très fortement le GPU, puis mesuré la consommation de la carte pendant 170 secondes.

Image 1 : Test : l’efficacité énergétique de la GeForce RTX 2080 Ti, de 140 à 340 Watts

Tous nos tests sur la GeForce RTX 2080 Ti

– GeForce RTX : toutes les nouveautés de l’architecture Turing
– Test des GeForce RTX 2080 et 2080 Ti Founders Edition
– Test : le circuit d’alimentation de la RTX 2080 Ti FE décrypté
– Test : la RTX 2080 Ti sous watercooling réfrigéré, quel Boost ?
– Comparatif : évolution des performances des GeForce Maxwell, Pascal et Turing
– Test : MSI 2080 Ti Gaming X Trio, du très bon boulot ! 
– Test : KFA2 RTX 2080 Ti HoF, une débauche de luxe et de puissance
– Test : GeForce RTX 2080 Ti XLR8, sérieuse et raisonnable
– Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac
– Test : MSI GeForce RTX 2080 Ti Lightning Z, la carte de tous les superlatifs

Méthode et système de test

Inutile de dire qu’il nous a fallu de nombreux essais pour atteindre la consommation moyenne souhaitée pour chaque palier. Le tout en utilisant bien sûr les données déjà fournies par nos tests précédents pour arriver plus facilement au réglage désiré. Mais même avec ces infos, il nous a fallu plus de deux jours pour mener à bien ces tests. Mais ça en valait la peine ! Nous avons aussi veillé à écarter toute limitation due à la température en refroidissant le GPU de manière constante en dessous des 36°C, ce qui permet à la fréquence de Boost de rester la plus élevée possible. 

Le reste du système est identique à celui utilisé pour les tests de cartes graphiques précédents, à savoir un Core i7-8700K overclocké à 5 GHz et de la mémoire réglée en DDR4-4000. Pour éviter un goulot d’étranglement extérieur au GPU, nous avons testé Metro Last Light (Redux) en 4 K avec les réglages poussés au maximum. La puissance CPU n’est donc en aucun cas un facteur limitant. Quant à la mémoire de la carte, nous l’avons overclockée de 400 MHz, pour monter de 1750 à 2150 MHz, afin de limiter les ralentissements. Il aurait été possible de pousser cette VRAM encore un peu, mais des problèmes de stabilité nous ont fait faire machine arrière. 

Le système de test en place, on peut enfin passer aux résultats. 

Sommaire :

  1. On fait le point sur la RTX 2080 Ti
  2. Performances de 140 à 340 Watts
  3. Fluidité face à la GTX 1080 Ti à 280 W
  4. Rendements comparés et conclusion