Comparatif d'alimentations pour PC : nos tests de 50 modèles

Test de résilience aux micro-coupures

Le temps de maintien (c'est à dire la durée pendant laquelle une alimentation continuera à alimenter les composants en cas de micro-coupure de courant) est un autre critère important. Nous avons mesuré trois valeurs pour chaque bloc d'alimentation :

  • Le temps de maintien : la durée pendant laquelle l'alimentation continue à fournir du courant aux composants après une coupure de courant (Hold-Up). La norme ATX impose une valeur minimale de 17 ms.
  • Délai entre perte PW_OK et perte DC : la durée pendant laquelle l'alimentation maintient le signal POWER_OK, c'est à dire signale à la carte mère que les rails +12V, 5V et 3,3V fonctionnent tous de manière nominale (PWR_OK Hold-Up). La norme ATX spécifie une valeur minimale de 16 ms.
  • Durée du signal PW_OK : le délai entre l'arrêt du signal POWER_OK et le moment où l'alimentation arrête vraiment de fournir les tensions nominales +12V, 5V et 3,3V (PWR_OK Loss to DC Loss). Idéalement, ce délai doit donc être supérieur à 1 ms. Un délai négatif signifie que le signal POWER_OK est toujours actif alors qu'au moins un des rails d'alimentation ne fournit plus une tension suffisante !

Dans le tableau ci-dessus :

  • En vert : les modèles qui respectent totalement la norme ATX.
  • En jaune : les alims qui affichent un temps de maintien et/ou une durée du signal POWER_OK inférieur à la norme ATX, mais le délai entre ces deux durées reste suffisant (supérieur à 1 ms) pour prévenir la carte mère que les tensions des rails vont chuter sous leur valeur minimale.
  • En rouge : les blocs à éviter, qui ne respectent pas la norme ATX et affichent un délai insuffisant entre le temps de maintien et la durée du signal POWER_OK. Certains ont même une valeur négative : la tension des rails chute à zéro avant que le signal POWER_OK ne soit coupé !
Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
3 commentaires