Comparatif : 32 processeurs au banc d'essai

Calcul : Blender et Luxrender

Le contre-exemple idéal au comportement précédent a lieu lors de tâches de rendu dans Blender ou Luxrender, et nous utilisons pour ce dernier la variante console. Ici, les Ryzen Threadripper portent enfin avec fierté leur nom, et les autres processeurs se rangent gentiment derrière en fonction du nombre de threads disponibles. Les Ryzen 7 avec huit cœurs physiques et seize cœurs logiques se placent naturellement dans le haut du tableau et confirment leur réputation de « bolides du rendu » à prix modéré.

Comportement semblable dans Luxrender, même si les cœurs physiques jouent ici un rôle encore plus prépondérant, tandis que la fréquence reste très secondaire.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
3 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • luciano 19
    Anonymous a dit :
    Véritable cerveau de l’ordinateur, le processeur se doit d’être choisi avec le plus grand soin. En effet, si le nombre de fabricants de processeurs x86 grand public s’est réduit comme une peau de chagrin au fil des ans, la quantité de modèles différents

    Comparatif : 32 processeurs au banc d'essai : Lire la suite

    Bonsoi je ne suis pas un grand connaisseur mais dans les tableaux bureautiques et calculs vous avez mis rizen 71600X au lieu de rizen 5 1600 X. C’est moi ou je me trompe merci bonne soirée à vous
    1
  • kamel.atmani
    Je sais pas comment vous êtes arrivé a ces conclusion mais mettre un i5 devant un 1800x c'est fort j'ai l'impression que vous n'avez pas pris en compte les application non optimisé en particulier celles qui sont resté bloqué a l'époque des proco monocœur.
    0
  • Yannick G
    Anonymous a dit :
    Je sais pas comment vous êtes arrivé a ces conclusion mais mettre un i5 devant un 1800x c'est fort j'ai l'impression que vous n'avez pas pris en compte les application non optimisé en particulier celles qui sont resté bloqué a l'époque des proco monocœur.


    Ni les applis 16 bits : c'est un scandale !
    0