Meilleur volant pour les simulations de course : quel modèle acheter en 2024 ?

Envie de goûter à Forza Horizon, GRID Legends ou Gran Turismo dans les meilleures conditions ? Tous les experts vous le diront, une simulation automobile ne se pense pas sans un véritable volant entre les mains. Découvrez notre sélection des meilleurs volants pour simulation automobile.

Sommaire

Notre top 3 des meilleurs volants de simulations de course

Pour débuter
illustration intro

Hori Racing Wheel APEX

  • Le prix, forcément
  • Une polyvalence (PC, PS3, PS4) intéressante
  • Des palettes accessibles et pratiques
  • Facile à installer, un peu partout
L’indémodable
illustration intro

Thrustmaster T128

  • Un rapport qualité/prix très convaincant
  • Retour de force très correct
  • Roue de bonne, plutôt confortable
  • Petit plus sympathique : les LED pour les tours/min du moteur
Le choix de la rédac
illustration intro

Thrustmaster T248

  • Une bonne évolution du T128
  • Qualité de conception de la roue, très agréable
  • Retour de force costaud et précis
  • Pédalier trois pédales

Comme c’est souvent le cas dans le monde des périphériques gaming, le choix est vaste. Il existe une grande variété de volants. Pour tous les goûts et, surtout, pour tous les budgets. Avec ce guide d’achat nous souhaitons vous aider à orienter vers un périphérique pour les jeux de voiture en mesure de vous correspondre et de vous satisfaire, sans qu’il ne soit nécessaire d’hypothéquer votre logement.

Il est ainsi important d’avoir à l’esprit que les différences de prix entre des modèles à une centaine d’euros et d’autres à plus de 1500 euros ne sont pas le seul fruit de la gourmandise des fabricants. La philosophie de tels périphériques est bien différente et il est donc important de cerner vos besoins et vos envies pour ne pas être déçus. Notez bien que nous avons volontairement exclus les volants direct drive afin de garder une tarification « décente ». Découvrez notre sélection des meilleurs volants pour simulation de course.

À lire également : les meilleurs joysticks de simulation aérienne

Hori Racing Wheel APEX, le meilleur choix pour débuter

Hori Racing Wheel APEX

Hori Racing Wheel APEX

Le meilleur choix pour débuter

  • Volant de course Hori Apex Noir pour…
    116.51€
  • 116.51€
    Voir l’offre
  • 116.51€
    Voir l’offre
  • 119.89€
    Voir l’offre
  • 129.80€
    Voir l’offre
  • 129.94€
    Voir l’offre
  • 129.95€
    Voir l’offre
  • 129.95€
    Voir l’offre
  • 129.99€
    Voir l’offre
  • 168.91€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • Le prix, forcément
  • Une polyvalence (PC, PS3, PS4) intéressante
  • Des palettes accessibles et pratiques
  • Facile à installer, un peu partout
On n’aime pas
  • Fixation à ventouses pas très solide
  • Revêtement « plastique » perfectible
  • Les vibrations ne remplacent pas le retour de force
  • Pédalier qui manque de sensations

Premier prix oblige, vous vous en doutez il n’est pas ici question de rivaliser avec un véritable cockpit de Formule 1. Pourtant et si on garde bien à l’esprit les limitations d’un modèle à ce prix qui atteint à peine les 2 kg tout compris, Hori a fait du bon travail. La roue est de bonne taille (28 cm), l’accessibilité des boutons parfaite et les palettes constituent un petit plus indéniable.

Sans pouvoir remplacer un vrai retour de force, les vibrations apportent ce petit quelque chose d’appréciable et l’ensemble ne manque pas de précision. Bien sûr, il faudra tout de même faire attention car le bloc volant n’est pas solidement fixé avec ses ventouses peu fiables et le manque de résistance de l’ensemble nuit à l’immersion, mais pour une entrée en matière, c’est très convenable.

Thrustmaster T128, pour se lancer un peu plus sérieusement

Thrustmaster T128

Thrustmaster T128

Pour se lancer un peu plus sérieusement

  • Thrustmaster T128 – Ensemble Volant…
    119.99€
  • 119.99€
    Voir l’offre
  • 175€
    Voir l’offre
  • 177.29€
    Voir l’offre
  • 179.99€
    Voir l’offre
  • 185.44€
    Voir l’offre
  • 185.47€
    Voir l’offre
  • 189.99€
    Voir l’offre
  • 199.99€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • Un rapport qualité/prix très convaincant
  • Retour de force très correct
  • Roue de bonne, plutôt confortable
  • Petit plus sympathique : les LED pour les tours/min du moteur
On n’aime pas
  • Un côté « tout plastique » qui peut déranger
  • Pédalier un peu léger et manque de grip sur les pédales

D’abord largement dans l’ombre de Logitech, Thrustmaster s’est petit à petit fait une place au soleil de la simulation automobile en attaquant tous les secteurs du marché avec des arguments très convaincants. Seul l’ultra haut de gamme était délaissé par le fabricant français qui dispose en revanche de produits toujours plus intéressants sur le segment « premier prix ». Certes, le T128 n’est pas en mesure de rivaliser avec le tarif « plancher » du Hori précédemment cité, mais à 200 euros en prix public conseillé – et sans doute bientôt moins avec diverses offres promotionnelles – il représente une très bonne entrée en matière.

D’emblée, on regrettera un côté « tout plastique » qui n’inspire pas forcément confiance et la légèreté d’un pédalier limité à deux pédales qui manquent d’un peu de grip. Ce sont toutefois les principaux reproches que l’on fera à un produit autrement parfaitement calibré. Ni trop petit ni trop gros, il peut se glisser sur la plupart des bureaux/plans de travail en un rien de temps. La roue est très confortable alors que les nombreux boutons sont tous très accessibles. On apprécie l’utilisation du même moteur de retour de force que sur le T248 pour de très bonnes sensations. Enfin, cerise sur le gâteau, Thrustmaster intègre un gadget très sympa : la présence de LED pour signifier le régime moteur.

Logitech G29 / G920, un volant indémodable

Logitech G29

Logitech G29 / G920

Un indémodable convaincant

  • Logitech G920 Driving Force -…
    200€
  • 200€
    Voir l’offre
  • 222.43€
    Voir l’offre
  • 249€
    Voir l’offre
  • 269.99€
    Voir l’offre
  • 274.99€
    Voir l’offre
  • 287.41€
    Voir l’offre
  • 299.20€
    Voir l’offre
  • 303.92€
    Voir l’offre
  • 369.99€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • Un pédalier de qualité eu égard au prix : lourd et précis
  • Retour de force puissant
  • Fixation robuste qui ne lâche pas de sitôt
  • Bon niveau de finition
  • Logiciel Logitech de qualité
On n’aime pas
  • Tarif « officiel » trop élevé
  • Une position centrale parfois un peu imprécise
  • Retour de force qui manque de subtilité
  • Levier de vitesse retiré du bundle

Alors que le G923 est arrivé il y a peu chez les revendeurs, nous ne vous conseillons pas ce modèle de chez Logitech. Il est effectivement bien trop cher eu égard à ses apports. Officiellement, il est au même prix que les G29 / G920 mais en réalité ces derniers sont fréquemment soldés, et ils comprennent un large éventail de fonctionnalités premium. Notez bien que deux modèles existent selon que vous optiez pour la version PlayStation ou la mouture Xbox. Dans un cas comme dans l’autre, les volants seront reconnus sur PC.

Le duo G29 / G920 est aujourd’hui considéré comme un classique. On trouve mieux, bien sûr, mais pour le prix, il n’a pas à rougir de la comparaison avec la concurrence et procure d’excellentes sensations pour passer à la vitesse supérieure par rapport à l’Hori. La roue est confortable, le retour de force puissant et le pédalier, exemplaire.

Thrustmaster T248, notre volant préféré

Thrustmaster T128

Thrustmaster T248

Monter en gamme sans (trop) se ruiner

  • Volant + Pédalier Thrustmaster T248
    239.80€
  • 239.80€
    Voir l’offre
  • 278.14€
    Voir l’offre
  • 278.15€
    Voir l’offre
  • 279.99€
    Voir l’offre
  • 299€
    Voir l’offre
  • 301.76€
    Voir l’offre
  • 326.09€
    Voir l’offre
  • 329€
    Voir l’offre
  • 339.99€
    Voir l’offre
  • 349€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • Une bonne évolution du T128
  • Qualité de conception de la roue, très agréable
  • Retour de force costaud et précis
  • Pédalier trois pédales
  • Résistance du frein ajustable, écran de télémétrie
On n’aime pas
  • Côté encore « tout plastique »
  • Système de fixation à faire évoluer
  • Des palettes qui émettent un bruit désagréable

En remettant à plat toute sa gamme de volants, Thrustmaster a clarifié les choses. De fait, aucune ambiguïté, le T248 est la très claire évolution du T128. Une manière pas trop onéreuse de monter en gamme afin de s’offrir un modèle tout à la fois plus complet et plus sérieux. La preuve en est donnée par l’intégration d’un pédalier autrement plus convaincant, plus lourd, qui tient mieux sous les pieds et doté de trois pédales. Mieux, un système d’ajustement de la pédale de frein ne permet pas de compenser l’absence de load cell, mais apporte des sensations plus intéressantes.

Le bloc volant se veut aussi plus professionnel, même si le côté « tout plastique » est encore bien présent. La roue est encore un peu plus agréable et on apprécie, bien sûr, que le volant soit compatible avec de très nombreux jeux. Les pilotes Thrustmaster sont toujours aussi agréables, permettant de tout paramétrer, mais on regrettera tout de même le « clac-clac » émis par les palettes. Peu rassurant. Pour autant, la finition est de bon niveau et même après plusieurs mois d’utilisation, il ne semble pas y avoir de problème de solidité à déplorer. Un très bon produit de milieu de gamme.

Logitech G Pro Racing Wheel, le direct drive « à la suisse »

Image 1 : Meilleur volant pour les simulations de course : quel modèle acheter en 2024 ?

Logitech G Pro Racing Wheel

Le direct drive « à la suisse »

  • Volant LOGITECH PRO WHEEL FOR PC
    1,099.99€
  • 1,099.99€
    Voir l’offre
  • 1,099.99€
    Voir l’offre
  • 1,099.99€
    Voir l’offre
On aime
  • Très haut niveau de finition (volant comme pédalier)
  • Moteur très puissant, mais également tout en subtilité
  • Le principe même du direct drive pour des sensations uniques
  • Nuisances sonores contenues, fixation pratique, système quick release
  • Ajustement du nombre, de la résistance et de la position des pédales
On n’aime pas
  • Sérieusement, un port micro-USB ?
  • Environnement logiciel qui ne fait que débuter

Autrefois, le haut de gamme des volants PC/consoles était représenté par des modèles certes remarquablement finis, mais dont la conception interne ne changeait pas fondamentalement la donne par rapport au milieu de gamme. On profitait de plus de puissance dans le retour de force ou de précision dans les mouvements les plus subtils, mais coup sur coup, Logitech et Thrustmaster viennent d’entrer dans une nouvelle dimension avec la commercialisation de volants dits « direct drive ». L’idée est ici d’adopter ce que l’on appelle une transmission directe entre le volant et le moteur : plus d’engrenages et de courroie pour relayer les « commandes », on gagne nettement en précision et en sensation. Le direct drive est un peu le rêve des utilisateurs les plus exigeants, mais un rêve à la fois très onéreux et très difficile à trouver. La sortie du Pro Racing Wheel de Logitech ne fait pas chuter les prix, mais devrait permettre une meilleure distribution de ce type de produits.

Pour l’heure, il nous faut reconnaître que la nouveauté n’est pas le meilleur ami de Logitech qui doit encore parfaire l’environnement logiciel autour de son produit. Pour autant, les sensations, le confort et l’impression de puissance sont déjà au rendez-vous. La qualité du volant, de sa roue et la précision du moteur sont sans commune mesure avec ce que le fabricant a proposé jusqu’à présent et tout à fait au niveau de la concurrence direct drive. Le pédalier est également un modèle du genre, aisément ajustable et remarquable de confort. Hélas, la perfection ne connaît pas de limite tarifaire et il faut ici compter autour de 1 000 euros pour le seul bloc volant auxquels s’ajoutent près de 400 euros de pédalier. À ce prix, il vaut mieux être fan de simulation, c’est indiscutable !

Fanatec Gran Turismo DD PRO (5 NM) : le direct drive sans (trop) se ruiner

Image 2 : Meilleur volant pour les simulations de course : quel modèle acheter en 2024 ?

Fanatec Gran Turismo DD PRO (5 NM)

Le direct drive sans (trop) se ruiner

On aime
  • Transmission directe à un tarif presque abordable
  • Moteur très puissant, mais jamais « bourrin »
  • Pédalier robuste et qui tient parfaitement en place
  • Roue d’excellente qualité, ergonomique et confortable
  • Relativement compact
  • Interface utilisateur de qualité
On n’aime pas
  • Difficile à trouver en dehors du site de Fanatec
  • Le bundle le moins cher fait l’impasse sur la pédale d’embrayage
  • De nombreuses options… qui font encore grimper le prix

Si Logitech et Thrustmaster « découvrent » tout juste la technologie direct drive, Fanatec s’y est déjà essayé à plusieurs reprises. On peut même dire que le constructeur allemand s’est presque totalement converti afin, sans doute, de se démarquer des marques française et suisse qui occupent le marché grand public. Le Gran Turismo DD PRO en version 5 nm est sans aucun doute le modèle au meilleur rapport qualité/prix que l’on peut trouver dans le catalogue Fanatec.

C’est aussi la démonstration éclatante du savoir-faire du fabricant qui se permet de proposer un direct drive sensiblement moins onéreux que le Logitech G Pro Racing Wheel sans que l’on y perde trop. Bien sûr, la puissance globale est largement en recul et alors que Logitech parle de 11 nm, on se contente ici de 5 nm. Pour autant, est-ce un mauvais choix ? Nous aurions plutôt tendance à penser le contraire dans la mesure où pour beaucoup de joueurs – surtout lorsque l’on débute sur le direct drive – les 11 nm seront presque trop violents.

De plus, le Gran Turismo DD PRO 5 nm est un modèle qui a fait ses preuves sur la durée : il ne perd nullement en précision même après plusieurs années de traitement plutôt musclé. Bien sûr, les habitués se tourneront plutôt vers la version 8 nm. Reste que notre 5 nm n’a pas à rougir de la comparaison. En dehors de la puissance un peu en retrait, c’est une pure merveille. Le confort est impeccable, la roue – de bonne taille – tient parfaitement dans les mains et de nombreuses options de personnalisation sont disponibles. Enfin, mention spéciale pour l’excellent pédalier Fanatec, une valeur sûre largement plébiscitée.

🧐 Comment choisir le bon volant gaming ?

Cela peut paraître bête à dire, mais c’est pourtant l’élément principal lorsqu’il s’agit de s’équiper d’un volant gaming. Le prix est évidemment important pour tout achat, mais pour la simulation automobile l’addition peut être particulièrement salée et si les premiers prix débutent à 60 euros – voire même 30 euros – on peut aussi grimper très, très haut comme nous le faisions remarquer au moment de recommander le Fanatec Motorsport Bundle.

choisir son volant gaming

L’important est donc avant tout d’estimer un tarif « à ne surtout pas dépasser », s’imposer une limite en quelque sorte. Limite qui permettra, ensuite, de choisir le meilleur produit disponible dans cette catégorie.

La question du périphérique filaire se pose souvent dans la matériel gaming… mais en réalité pas tant que ça avec les volants. En effet, compte tenu de la technologie mise en œuvre pour les retours de force, il est pour l’heure impossible d’aboutir à des modèles sans-fil et les seuls kits wireless que vous trouverez concernent des modèles d’entrée de gamme, limités aux vibrations. C’est notamment le cas de l’Apex signé Hori qui existe en filaire / sans-fil. Vous l’aurez compris, si le sans-fil est indispensable à vos yeux, vous devrez vous contenter d’un volant d’entrée de gamme… et tant pis pour le réalisme de la simulation.

⚙️ Qu’est-ce qu’un volant Direct Drive ?

Contrairement aux volants traditionnels qui utilisent des courroies ou des engrenages pour transmettre les mouvements du moteur au volant, le système direct drive monte le volant directement sur l’axe du moteur. Cela permet une transmission immédiate et précise de la force, sans aucun décalage ni perte de fidélité dans la rétroaction.

Ce type de technologie est particulièrement apprécié pour sa capacité à reproduire des sensations de conduite très réalistes, comme les vibrations d’un circuit de course ou les réactions d’un véhicule en dérapage. Avant d’investir dans un volant direct drive, il est important de considérer la compatibilité avec votre système existant, la puissance du moteur, ainsi que le type de support et de fixation, car ces éléments peuvent grandement influencer votre expérience de simulation.

👀 Qu’en est-il du pédalier et de la boîte de vitesses ?

Pas mal de modèles de volants gaming tentent de faire des économies sur le pédalier et c’est un défaut que nous avons ainsi souvent retrouvé sur les modèles les plus accessibles de Thrustmaster. On peut comprendre la logique : on cherche à économiser sur ce qui peut sembler être à la limite un « accessoire » pour proposer la meilleure qualité possible sur le bloc volant. En réalité et vous le verrez à l’usage, c’est une mauvaise décision.

Certes, on tient la roue entre les mains, mais un bon pédalier et de bonnes réactions dans la gestion du frein et de l’accélération sont indispensables pour profiter pleinement de la simulation. Au-delà des qualités spécifiques de chaque élément du kit volant, l’important est donc de disposer d’un tout cohérent. N’oubliez enfin pas que le meilleur pédalier du monde pourrait avoir besoin d’un peu de stabilité supplémentaire en fonction de votre installation.

faut-il acheter un pédalier ?

Si nous venons d’évoquer l’installation du bloc volant et de son pédalier, ce n’est évidemment pas pour rien. Il s’agit ici de mesurer votre configuration et de voir si l’achat d’un « cockpit » ou, au moins, d’un siège baquet ne se justifie pas. De tels accessoires viennent évidemment grandement augmenter votre budget total, mais un véritable siège aura le bon goût de permettre une fixation efficace de tous les éléments : vous gagnerez en stabilité, en fiabilité et en confort tout au long de vos parties. Notez également que démonter ou remonter à chaque session votre installation est très pénible et nombre de joueurs finissent par laisser leur volant de côté simplement parce qu’ils en ont assez de toutes ces manipulations.

La connectique d'un volant de simulation

Depuis quelques années, les constructeurs ne proposent généralement plus de boîtier de vitesses avec leur volant. Dans le meilleur des cas de tels accessoires sont disponibles en option… quand ils sont encore au catalogue. On le voit notamment avec Logitech qui distribue un G923 dans le même carton que les précédentes versions… avec l’emplacement du boîtier de vitesses désespérément vide aujourd’hui.

Vous vous en doutez, l’achat d’un tel accessoire n’a de sens que si vous envisagez de vous en servir au cours de vos sessions. Reconnaissons que les palettes au volant nous satisfont pleinement et que l’on a du mal à justifier le surcoût (souvent 60 ou 80 euros) d’une boîte de vitesses. Reste que chez Fanatec, Logitech ou Thrustmaster, les modèles disponibles sont globalement de qualité.

🏋️ Quelle est l’importance du retour de force dans un volant de simulation ?

Le retour de force dans un volant de simulation est essentiel pour quiconque souhaite vivre une expérience de conduite des plus réaliste. Imaginez-vous au volant d’une voiture de course, ressentant chaque virage, chaque changement de terrain sous vos mains. C’est exactement ce que permet le retour de force. Il simule les sensations physiques que vous éprouveriez en conduisant une vraie voiture. Les vibrations du volant dans vos mains lorsque vous roulez sur du gravier, la résistance que vous sentez en prenant un virage serré, ou encore la façon dont le volant réagit lorsque vous poussez la voiture à ses limites, tout cela contribue à une immersion totale dans le jeu.

Mais le retour de force ne se contente pas d’ajouter du réalisme. Il élève également le niveau de défi et d’engagement dans le jeu. Maîtriser un véhicule dans un jeu de simulation de course avec un retour de force actif demande plus de concentration et d’habileté, rendant chaque course gagnée d’autant plus satisfaisante. Cela transforme le simple acte de jouer en une véritable compétence à affiner. Pour les passionnés de simulation de course, c’est un élément dont on ne peut tout simplement pas se passer.

✅ Puis-je utiliser un volant de simulation sur un bureau ordinaire ?

Vous pouvez tout à fait installer votre volant de simulation sur un bureau ordinaire. C’est la solution privilégiée par bon nombre d’amateurs de course virtuelle, surtout ceux qui n’ont pas l’espace ou le budget pour un cockpit dédié à la simulation. Les fabricants de volants le savent bien et ont conçu leurs produits en pensant à cette flexibilité. Grâce à des serre-joints ou des systèmes de fixation, vous pouvez attacher votre volant à la plupart des bureaux, transformant instantanément votre espace de travail en une station de course.

Cependant, il y a quelques petites choses à garder en tête pour garantir une expérience optimale. Premièrement, assurez-vous que votre bureau est assez stable pour supporter les mouvements vigoureux et le retour de force du volant. Deuxièmement, prenez le temps d’ajuster correctement votre siège et votre volant. Une bonne posture est clé pour une session de jeu confortable et pour éviter les douleurs après de longues heures de conduite.

🧽 Comment entretenir mon volant de simulation ?

Prendre soin de votre volant de simulation est essentiel pour assurer sa longévité et maintenir une expérience de jeu optimale. Heureusement, l’entretien d’un volant n’est ni compliqué ni chronophage. Voici quelques conseils pour garder votre équipement en parfait état :

Tout d’abord, il est important de protéger votre volant de la poussière et de la saleté, qui peuvent s’infiltrer dans les mécanismes internes et causer des dommages à long terme. Un simple coup de chiffon sec suffit à éliminer la poussière accumulée. Si votre volant est particulièrement sale, vous pouvez utiliser un chiffon légèrement humide, mais assurez-vous qu’aucune humidité ne pénètre à l’intérieur.

Ensuite, pensez à vérifier régulièrement les câbles et les connecteurs. Une connexion lâche ou endommagée peut non seulement interrompre votre jeu mais aussi endommager votre matériel. Si vous remarquez des signes d’usure, il est peut-être temps de remplacer le câble ou de contacter le service après-vente pour un remplacement.

Enfin, si vous n’utilisez pas votre volant pendant une période prolongée, envisagez de le ranger dans un endroit sûr, idéalement dans sa boîte d’origine ou une housse de protection. Cela le protégera de la poussière et des dommages potentiels.

👉 Retrouvez nos autres guides d’achat gaming :

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !