Test Asus Zenfone 11 Ultra : un smartphone ultra-premium seulement dans son nom ?

Un grand écran, un module photo de qualité et des composants surpuissants : voici en résumé ce que propose le Zenfone 11 Ultra sur sa fiche technique particulièrement alléchante. Voyons dans ce test si ce smartphone haut de gamme tient ses engagements.

Sommaire
Image 1 : Test Asus Zenfone 11 Ultra : un smartphone ultra-premium seulement dans son nom ?
Charles pour Tom’s Hardware
Asus Zenfone 11 Ultra
Image 2 : Test Asus Zenfone 11 Ultra : un smartphone ultra-premium seulement dans son nom ?
  • Asus Zenfone 11 Ultra
    999.99€
  • Darty
    999.99€
  • Fnac
    1,012.87€
  • Rakuten
    1,017.99€
  • Darty
    1,019.01€
  • Pixmania FR
    1099€
  • Cdiscount
    1099€
  • Boulanger
    1099€
Plus d'offres

Comme prévu, Asus renouvelle sa gamme de smartphones haut de gamme avec ce nouveau Zenfone 11 Ultra, un modèle dont la fiche technique et le design se rapprochent de ceux du ROG Phone 8 (Pro), la partie “hardcore gaming” en moins.

Équipé du même SoC Qualcomm surpuissant que le dernier ROG Phone, ce smartphone vient donc prendre la relève du Zenfone 10. Affichant sur le papier des caractéristiques correspondant parfaitement au marché visé, ce smartphone se révèle plus grand -et plus cher- que les modèles précédents de cette gamme. Un pari osé de la part d’Asus ?

💶 Quel est le prix de l’Asus Zenfone 11 Ultra ?

L’Asus Zenfone 11 Ultra est disponible en deux versions, l’une disposant de 12 Go de RAM et de 256 Go de stockage, l’autre disposant de 16 Go de RAM et de 512 Go de stockage. La première version, la moins chère, est commercialisée au prix de 999,99€ et la seconde version, avec plus de RAM et de stockage, est commercialisée au prix de 1099,99€.

⚙️ Quelles sont les caractéristiques de l’Asus Zenfone 11 Ultra ?

Doté du tout dernier Snapdragon 8 Gen 3, le SoC haut de gamme de chez Qualcomm, le Zenfone 11 Ultra est également équipé de 12 Go de RAM et 256 Go de stockage, ou de 16 Go de RAM et 512 Go de stockage. Voici ses caractéristiques complètes :

  • Écran : AMOLED – 2400 x 1080 – 388 PPP – 144 Hz en jeu et 120 Hz adaptatif
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon 8 Gen 3
  • Mémoire : 12 / 256 Go et 16 / 512 Go
  • Objectif grand-angle : 50 MP, F/1,9, stabilisation hybride 6 axes, vidéo 4K
  • Objectif ultra grand-angle : 13 MP, f/2,2
  • Téléobjectif : 32 MP, f/2,4, zoom optique x3, zoom numérique x30, stabilisation optique OIS
  • Caméra frontale : 32 MP
  • Batterie : 5500 mAh
  • Charge : filaire 65 W, sans-fil 15W
  • Sécurité : lecteur d’empreintes digitales sous l’écran, reconnaissance faciale 2D
  • Dimensions : 163,8 x 76,8 x 8,9 mm
  • Poids : 224 g
  • Connectivité : Wi-Fi 7, Bluetooth 5.4, 5G, NFC
  • Résistance : IP68, verre Corning Gorilla Glass Victus 2
  • OS : Android 14

📱 Un design qui change mais toujours aussi beau

L’Asus Zenfone 11 Ultra coupe totalement avec la ligne directrice d’Asus de l’an dernier consistant à ne proposer que des smartphones de petite taille. En effet, cette version “Ultra” arrive en grande taille, tout ce que l’on attendait d’une version ainsi nommée.

Qui dit grande taille dit plus de performances, mais surtout une meilleure batterie, un troisième capteur photo et bien d’autres nouveautés intéressantes que propose le Zenfone 11 Ultra par rapport au Zenfone 10 de l’an passé.

asus zenfone 11 ultra test
Charles pour Tom’s Hardware

À commencer par le look, un smartphone avec un écran nettement plus grand, on passe de 5,9 pouces à 6,78 pouces ici, avec un ratio d’affichage corps / écran de 94%. Les bords également ont été rognés, 1,67 mm contre 2,05 mm auparavant.

asus zenfone 11 ultra test
Charles pour Tom’s Hardware

Si l’Asus Zenfone 11 Ultra ressemble maintenant un peu à un Xiaomi 13T Pro de façade, il adopte une caméra frontale positionnée au centre, alors qu’elle était sur la gauche sur les versions précédentes. Le format grand écran n’est pas pour nous déplaire, mais pas pour déplaire non plus au marché asiatique.

Ici, le verre de l’écran est très légèrement incurvé sur les côtés, mais pas la dalle, bien que cette dernière soit flexible. Uniquement le verre a été adouci pour créer une parfaite continuité avec les bordures du smartphone, toujours assez droites et parsemées d’antennes de part et d’autre.

asus zenfone 11 ultra test
Charles pour Tom’s Hardware

C’est sur la tranche droite que l’on retrouve ici le bouton de verrouillage / déverrouillage, ce dernier n’embarquant pas de capteur d’empreintes digitales, lequel est placé sous l’écran. Sont également placés à cet endroit les boutons de réglage du volume, sous la forme d’un seul et unique module, avec deux interrupteurs cachés dessous.

asus zenfone 11 ultra test
Charles pour Tom’s Hardware

La tranche supérieure ne comporte qu’un microphone secondaire ; pas d’émetteur infrarouge ici. C’est pourtant une tradition sur les smartphones comme le Redmi Note 13 Pro+ ou le Honor Magic6 Pro, mais Asus ne l’entend pas de cette oreille.

asus zenfone 11 ultra test
Charles pour Tom’s Hardware

La tranche inférieure regroupe quant à elle le microphone principal pour les appels, le connecteur USB-C, étrangement sur la gauche ici et non au centre, ainsi que le tiroir SIM juste à côté. Ce dernier permet d’accueillir deux cartes au format nano-SIM. On trouve également le haut-parleur pour l’écoute musicale ou les appels en mode haut-parleur, ainsi que le connecteur Jack 3,5 mm.

Oui, Asus a bien doté un smartphone très haut de gamme d’un port Jack 3,5 mm, chose assez étrange sur un smartphone de ce type, mais on apprécie. Les utilisateurs ayant encore des écouteurs filaires seront on ne peut plus ravis.

Image 3 : Test Asus Zenfone 11 Ultra : un smartphone ultra-premium seulement dans son nom ?
Charles pour Tom’s Hardware

Venons maintenant au dos du smartphone, très classique, se composant d’un bleu élégant et original, avec un énorme logo Asus gravé dessus, brillant sur fond mat, et une très légère mention “Asus Zenfone” à peine visible sur la partie supérieure droite.

En revanche, ce que l’on voit bien, c’est le module photo. Ce dernier, excessivement épais, tout de même 3,7 mm selon nos mesures. C’est quelque peu excessif, mais de nos jours, tous les smartphones disposent de capteurs photo qui dépassent énormément.

Dans l’ensemble, le Zenfone 11 Ultra est bien conçu, tout en restant simple. Il n’est pas là pour en jeter un max avec des bordures brillantes, argentées ou dorées, mais simplement pour offrir la sobriété qui manque parfois à certains constructeurs.

🖥️ Un écran nettement plus grand

Le marché préfère les grands écrans, tel en témoigne l’arrêt des iPhone version “mini”. Le Zenfone 11 Ultra avec son écran de 6,78 pouces vous plaira donc probablement, sauf si vous faites partie des quelques personnes adeptes des petits écrans.

Image 1 : Test Asus Zenfone 11 Ultra : un smartphone ultra-premium seulement dans son nom ?
Charles pour Tom’s Hardware

Cet écran est vanté par Asus comme flexible, cependant, c’est uniquement pour des raisons techniques et pour proposer des bords plus minces que sur le smartphone précédent. L’écran ici est un Samsung E6, une dalle AMOLED bien évidemment, comme sur tout bon smartphone haut de gamme qui se respecte. Cette dalle adopte une fréquence de 144 Hz, très appréciable, mais elle est également LTPO, ce qui signifie qu’elle adapte la fréquence en fonction de ce que l’utilisateur fait.

S’il y a besoin d’une fréquence élevée à plus de 100 Hz, elle se cale dessus, si une fréquence de 1 Hz pour afficher un message suffit, elle consommera alors moins d’énergie. Cependant, elle est LTPO uniquement sur la plage de 1 à 120 Hz. Si vous mettez l’écran en 144 Hz, il restera constamment à cette fréquence.

asus zenfone 11 ultra test
Charles pour Tom’s Hardware

Cependant, dans les paramètres de base du smartphone, impossible de régler la dalle en 144 Hz. En effet, cette fonctionnalité s’active automatiquement, mais seulement lorsque le smartphone est en “mode jeu”. Cela permet d’économiser un peu d’énergie, car nul n’a besoin d’une dalle 144 Hz constamment sur un smartphone.

La luminosité maximale du Zenfone 11 est de 2500 nits en pic, ce qui est très bon. Il est par ailleurs possible de régler la colorimétrie de l’écran, dans les réglages “Splendid”, c’est le nom qu’Asus donne aux paramètres de la colorimétrie de ses écrans depuis des années sur smartphone et PC.

Il existe pas mal de réglages préconfigurés qui sont :

  • Optimal
  • Naturel
  • Cinématique
  • Standard
asus zenfone 11 ultra test
Charles pour Tom’s Hardware

Il est également possible de personnaliser la température de couleur de l’écran, mais également la saturation, avec le mode “Personnalisé”. Dans notre cas, nous avons laissé le smartphone en mode “Optimal”, ce qui semble être le meilleur compromis.

asus zenfone 11 ultra test
Charles pour Tom’s Hardware

Par défaut, le Zenfone 11 Ultra arrive avec le mode sombre activé. Toutefois, il est possible de désactiver ce dernier, ou de le programmer selon certaines plages horaires, comme sur tous les autres smartphones. On y retrouve également un mode de protection des yeux.

asus zenfone 11 ultra test
Charles pour Tom’s Hardware

L’appareil dispose également d’un mode Always-On Display, lui permettant de rester toujours allumé avec la possibilité d’afficher une image personnalisée, ou une horloge toute simple, avec la date et les icônes des applis ayant des notifications. Ici, le mode AOD est activable pendant 10 secondes après un appui sur l’écran, par date, ou en permanence.

asus zenfone 11 ultra test
Charles pour Tom’s Hardware

Dans l’ensemble, cet écran est d’une très bonne qualité, les contrastes sont bons, les couleurs sont jolies, nous n’avons rien à dire de négatif dessus. Seul petit regret, ne concernant pas directement l’écran mais le système de reconnaissance faciale, pas de reconnaissance faciale 3D ici. C’est dommage, on se retrouve avec une simple caméra frontale, sur un modèle “Ultra”, ça aurait pu être intéressant.

💽 Performant, mais chauffe rapidement

S’il y a bien une chose que l’on ne peut pas nier, c’est la puissance du smartphone. Le RedMagic 9 Pro est certes un peu plus puissant sur certains benchmarks, car ventilé, mais les deux disposent de la même puce, le Snapdragon 8 Gen 3 de chez Qualcomm. Cette puce performante avec un cœur Cortex X4 ultra-puissant, cadencé à 3,3 GHz, 5 Cortex A720 performants et cadencés à 3 GHz, ainsi que deux Cortex A520, efficients et cadencés à 2,” GHz.

Avec ceci, un total de 12 Go de RAM et 256 Go de stockage, ou bien de 16 Go de RAM et de 512 Go de stockage, selon la version choisie, cette dernière version que nous avons reçue pour notre test.

Sur GeekBench, le smartphone marque plus de 7000 points, le retard constant sur les puces d’Apple commence petit à petit à se rattraper côté Qualcomm. Sur Antutu, c’est pareil, avec plus de 2 millions de points, l’appareil dépasse 99% des autres concurrents sur le marché, avec un GPU ultra-performant. Cependant, l’appareil chauffe excessivement et devient brûlant très rapidement quand on l’utilise sur des tâches intenses.

asus zenfone 11 ultra test
Charles pour Tom’s Hardware

Concernant les performances de la RAM, cette dernière est ici correcte, mais sans plus, un peu dommage pour une version “Ultra”. De même que les latences de 34,5 ns, qui restent un peu élevées, on a déjà vu mieux, notamment côté Honor.

asus zenfone 11 ultra test
Charles pour Tom’s Hardware

En ce qui concerne le stockage, c’est également une déception ici, avec moins de 1400 Mo/s en lecture et moins de 1000 Mo/s en écriture. On rappelle que le Snapdragon 8 Gen 3 supporte la mémoire de type UFS 4.0, qui nous a montré de bien meilleurs débits dans d’autres tests de smartphones.

asus zenfone 11 ultra test
Charles pour Tom’s Hardware

Enfin, pour ce qui est des performances graphiques, c’est excellent, on peut jouer à absolument tous les jeux sans le moindre lag, et les benchmarks affichent des scores incroyables, comme sur les autres smartphones dotés de la puce Snapdragon 8 Gen 3.

📷 Un appareil photo très complet

Là où le Zenfone 10 ne disposait que de deux capteurs photo, le Zenfone 11 Ultra dispose de trois capteurs. Le capteur principal est un capteur 50 MP, avec une ouverture à f/1,9 et une stabilisation hybride 6 axes. Le capteur grand-angle est un modèle de 13 MP avec une ouverture à f/2,2 et enfin, on retrouve un téléobjectif de 32 MP avec une ouverture à f/2,4, avec une stabilisation optique et un zoom optique 3x. Ce dernier propose également un zoom numérique 30x.

asus zenfone 11 ultra test
Charles pour Tom’s Hardware

En mode automatique, les photos sont d’une qualité très correcte. Le piqué est bon, la résistance au contrejour également, malgré un soleil en face, les photos ne manquent pas de clarté et les couleurs sont justes.

Nous constatons en toutefois un certain goût d’Asus pour les couleurs très saturées. Ici, ça se remarque tout particulièrement sur les deux dernières photos, avec des feuilles d’arbre et un vert très marqué, peut-être même un peu trop. Il est regrettable que les photos semblent manquer de réalisme.

Le Zenfone 11 Ultra dispose d’un capteur grand-angle à x0,7. C’est un peu dommage quand on voit que d’autres smartphones offrent mieux, du x0,6 voire x0,5 sur iPhone ou chez Honor. Cependant, rien de catastrophique ici. L’appareil promet un zoom numérique x30 pour aller avec cela.

Force est de constater que jusqu’à x10, les photos restent d’une qualité très correcte. Cependant, en x30, ce n’est pas extraordinaire. En effet, le sujet central qui était visé reste globalement correct, mais le reste n’est pas d’une qualité optimale.

C’est dommage, alors que d’autres smartphones de la même gamme proposent un zoom x100, ici, il se limite à x30 et il n’est pas incohérent de se dire, que c’est mieux comme ça. Un zoom x50 ici par exemple, proposerait des photos d’une piètre qualité.

📋 Interface

Cette année, Asus apporte quelques nouveautés et de fonctionnalités basées sur l’IA. Mais avant de parler de ces dernières, voyons ce que propose ce smartphone sur l’écran d’accueil.

test asus zenfone 11 ultra
Charles pour Tom’s Hardware

On garde une certaine dépendance aux applications de Google, avec une application Google Messages, une appli Google Téléphone, et on en passe. Il est à noter par ailleurs que Facebook et Instagram sont installés par défaut dans le smartphone, ce qui n’est pas une mauvaise chose. Cependant, Asus ne nous fait pas l’affront d’imposer une quantité insolente d’applications pré-installées inutiles.

ia asus zenfone 11 ultra
Charles pour Tom’s Hardware

Concernant les nouvelles fonctionnalités basées sur l’IA, on retrouve en premier lieu, la possibilité d’activer le dictaphone en mode transcription. C’est pratique et ça fonctionne franchement très bien, même s’il faut articuler correctement, le résultat est convaincant. Cela prend un petit peu de temps, mais ça se fait et pour ma part, sans aucune erreur dans ce que nous avons pu dire.

test zenfone 11 Ultra
Charles pour Tom’s Hardware

Une autre fonctionnalité géniale, c’est la traduction en direct au téléphone. Pour l’instant, on en est encore aux balbutiements de cette technologie, cependant, ça s’annonce prometteur. Il faut impérativement être en Wi-Fi, les langues disponibles sont : chinois, anglais, français, allemand, italien, japonais, espagnol et portugais. Cela coupe en revanche l’enregistreur d’appels.

Dans les autres fonctionnalités dopées à l’IA, on retrouve le fond d’écran personnalisé, mais c’est encore en mode beta pour l’instant. Avec ceci, la recherche sémantique dans les photos, avec une identification des objets, ce qui facilite grandement la possibilité de retrouver cette photo faite en février, ou ne mars, on ne sait plus trop, alors que nous sommes en octobre !

réduction bruit ia zenfone 11 ultra
Charles pour Tom’s Hardware

On y trouve également un mode de réduction des bruits ambiants par l’IA, avec votre microphone, lorsque vous êtes en appel notamment. Cette fonctionnalité est disponible pour l’application téléphone, mais également pour les appels vidéo ou les applications compatibles. Pour l’avoir testé, ça fonctionne bien, mais ça mérite encore quelques améliorations.

🔋 Une bonne autonomie

Doté d’une batterie d’une capacité de 5500 mAh, une capacité importante que l’on n’avait pas l’habitude de voir sur des smartphones haut de gamme auparavant. S’il y a quelques années les batteries des smartphones haut de gamme se cantonnaient à environ 4500 mAh, désormais cette donnée tend à évoluer et c’est une bonne nouvelle.

Si ce n’est toutefois pas une machine de guerre en termes d’autonomie, celle affichée ici en mode hautes performances est de 12h50. En revanche, là où il se montre très bon, c’est en mode d’alimentation standard, avec plus de 23 heures de batterie de 100 à 20%.

asus zenfone 11 ultra test
Charles pour Tom’s Hardware

Concernant la recharge, c’est du 65 watts au maximum. C’est un peu dommage, alors que d’autres smartphones montent à 80 W, 100 W, 120 W et même plus. Asus aurait pu mettre son smartphone au goût du jour en adoptant une charge plus rapide. Mais ce n’est pas ce qu’a fait le constructeur, se cantonnant à quelque chose de rapide tout de même, mais pas “Ultra” non plus. Charge 65 W compatible avec un adaptateur ROG ou un chargeur Asus GaN, non compris dans le pack bien évidemment.

batterie asus zenfone 11 ultra
Charles pour Tom’s Hardware

Il est toutefois compatible avec la charge PowerDelivery 3.0 et avec la charge sans fil Qi, à une puissance de 15 watts, on se croirait sur iPhone … Alors que d’autres constructeurs proposent une charge sans fil bien plus rapide, le Zenfone 11 Ultra ne fait pas tellement dans le “Ultra” ici non plus décidément.

🧐 Notre verdict du test du Asus Zenfone 11 Ultra

asus zenfone 11 ultra
8/10

Asus Zenfone 11 Ultra

Un écran et des performances au top

  • Smartphone Asus Zenfone 11 Ultra…
    1,012.87€
  • 1,012.87€
    Voir l’offre
  • 1,017.99€
    Voir l’offre
  • 1,019.01€
    Voir l’offre
  • 1099€
    Voir l’offre
  • 1099€
    Voir l’offre
  • 1099€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • Très bonnes performances
  • Dalle LTPO 1 – 120 Hz et jusqu'à 144 Hz en jeu
  • Très bonne autonomie
  • Enfin un écran grand format
  • Coque de protection incluse
On n’aime pas
  • Charge filaire et sans fil quelque peu limitées
  • Pas de reconnaissance faciale 3D
Verdict :

Le Asus Zenfone 11 Ultra est un bon smartphone ultra haut de gamme, mais pas exempt de défauts. Pour conclure, nous dirons qu’Asus propose certes, un smartphone très intéressant, mais le côté “Ultra” est un peu difficile à trouver sur tous les points. La charge sans fil à seulement 15W, l’absence de chargeur dans la boite et de reconnaissance faciale 3D, tout cela est dommage. Cependant, les performances sont excellentes, l’écran est également une réussite et l’appareil photo n’est pas mauvais.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !