Accueil » Actualité » NVIDIA : les ventes de GPU chutent de 26 %, les clients attendraient-ils les RTX 4000 ?

NVIDIA : les ventes de GPU chutent de 26 %, les clients attendraient-ils les RTX 4000 ?

Le marché des cartes graphiques dédiées pour ordinateurs fixes à son plus bas niveau depuis deux ans.

Le dernier rapport du Jon Peddie Research concernant les GPU et CPU révèle une baisse assez importante des ventes au cours du second trimestre 2022. Les ventes de CPU ont diminué de 7 % par rapport au trimestre précédent, et de 33,7 % en glissement annuel. Les livraisons globales de GPU ont chuté de 14,9 % par rapport au trimestre précédent. AMD limite la casse avec une baisse de 7,6 % ; Intel suit avec une diminution de 9,8 %. La baisse est plus spectaculaire du côté de NVIDIA : -25,7 %.

Image 1 : NVIDIA : les ventes de GPU chutent de 26 %, les clients attendraient-ils les RTX 4000 ?
Crédit : JPR

NVIDIA perd ainsi 3 points de parts de marché par rapport aux trimestres précédents. Rappelons que les données ci-dessous englobent à la fois les GPU dédiés et les iGPU, d’où la domination d’Intel. Néanmoins, les analystes du JPR s’attendent toujours à un taux de croissance annuel de 3,8 % pour les GPU au cours de la période 2022-2026. Ils estiment ainsi le nombre d’unités à la fin de cette période à 3 103 millions. En outre, ils pensent que la pénétration des GPU dédiés (dGPU) dans les PC augmentera au cours des prochaines années pour atteindre un niveau d’environ 30 %.

Image 2 : NVIDIA : les ventes de GPU chutent de 26 %, les clients attendraient-ils les RTX 4000 ?
Crédit : JPR

Pour en revenir aux GPU dédiés, les fabricants ont écoulé 10,37 millions de cartes desktop ce trimestre. C’est une baisse de 22,6 % par rapport au précédent. Ce volume n’avait plus été aussi faible depuis le deuxième trimestre 2020. Gageons que les acheteurs guettent des baisses de prix importantes sur les gammes actuelles (GeForce RTX 3000 et Radeon RX 6000) ou attendent simplement les GPU de nouvelle génération (Ada Lovelace pour les GeForce RTX 4000 et RDNA 3 pour les Radeon RX 7000).

AMD prévoit des GPU à 700 W de TDP en 2025…

Commentaires

Jon Peddie, président de JPR, analyse : « Ce trimestre a enregistré des résultats globalement négatifs pour les fournisseurs de GPU, par rapport au trimestre précédent. Les événements mondiaux tels que la poursuite de la guerre en Ukraine, la manipulation par la Russie de l’approvisionnement en gaz de l’Europe de l’Ouest, et la tension que ces événements ont engendrée, ont freiné l’économie européenne ; le Royaume-Uni est en récession avec une inflation élevée. Les prévisions n’ont jamais été aussi difficiles et, par conséquent, nos prévisions et celles des autres seront fréquemment révisées à mesure que de nouvelles données apparaîtront ».

L’auteur du rapport, assez optimiste pour son pays et pour le moins partial, ajoute : « Les États-Unis ont réussi à faire adopter des lois importantes, telles que l’allègement des prêts étudiants, un projet de loi renforcé sur le contrôle du climat avec des dispositions majeures pour les sources d’énergie alternatives, et le projet de loi CHIPs tant attendu. Toutes ces mesures de relance et d’investissement dans les infrastructures placeront les États-Unis dans une position beaucoup plus favorable pour la décennie à venir et plus longtemps encore. »

Obtenir un GPU NVIDIA Ampere coûte 300 dollars de plus qu’autrefois

Source : JPR