Accueil » Dossier » Rétrospective : 30 ans de consoles portables » Page 6

Rétrospective : 30 ans de consoles portables

1 : Les Game & Watch 2 : Le Game Boy de Nintendo 3 : La Lynx d'Atari 4 : La TurboExpress // PC Engine GT de NEC 5 : La Game Gear de Sega 7 : Le Game Boy Pocket et le Game Boy Light 8 : La SNK Neo Geo Pocket 9 : Le Game Boy Color de Nintendo 10 : La Neo Geo Pocket Color de SNK 11 : Le Game Boy Advance de Nintendo 12 : La GP32 de Game Park 13 : La N-Gage et la N-Gage QD de Nokia 14 : Le Game Boy Advance SP de Nintendo 15 : La Zodiac de Tapwave 16 : Le Game Boy Micro de Nintendo 17 : La DS et la DS Lite de Nintendo 18 : La PSP de Sony 19 : La GP2X de Game Park 20 : La Gizmondo de Tiger Telematics 21 : La DSi et la DSi XL de Nintendo 22 : La PSP Go! de Sony 23 : La 3DS de Nintendo 24 : La « NGP » de Sony

La Nomad de Sega

Image 1 : Rétrospective : 30 ans de consoles portables

Parlons d’une console portable qui n’a jamais quitté officiellement les États-Unis, la Sega Nomad. La Game Gear était une Master System adaptée partiellement au marché des consoles portables, la Nomad est une Megadrive adaptée totalement au marché des portables. Si la Game Gear adoptait un format de cartouche différent et gérait l’écran de façon différente de sa grande soeur, la Nomad acceptait les cartouches de la Megadrive, pour une compatibilité (presque) totale.

Sega Nomad
Date de sortie (États-Unis)
13 octobre 1995
CPU
Motorola 68000
Type de CPU
16 bits
Fréquence CPU
7,67 MHz
RAM
64 kio
Mémoire GPU
64 kio
Définition maximale
320 x 224
Nombre de couleurs
64 couleurs parmi 512
Type d’écran
LCD
Diagonale de l’écran
3,25 pouces
Éclairage
rétroéclairage
Stockage
Cartouche ROM
Capacité maximale
4 Mio
Connectivité réseau
Port manette
Son
1 sortie jack 3,5 mm stéréo
Alimentation
6 piles AA

La console, énorme, souffrait du même problème que la Game Gear : une consommation élevée. Avec six piles AA, on dépassait difficilement 3 heures de jeu. Pour le reste, la console pouvait se connecter à un téléviseur via un câble optionnel et il était même possible de jouer à plusieurs en branchant une manette sur la console. Sortie uniquement aux États-Unis, la console n’accepte — logiquement — que les jeux américains, même si dans les faits les jeux sortis avant 1993 passent sur la console, le zonage n’étant apparu qu’à partir de cette année là. Au rang des curiosités, la console accepte les jeux Master System via un adaptateur, mais pas les jeux Game Gear (l’autre portable de Sega) : cette dernière dispose d’une palette de couleur plus grande.

Sommaire :

  1. Les Game & Watch
  2. Le Game Boy de Nintendo
  3. La Lynx d'Atari
  4. La TurboExpress // PC Engine GT de NEC
  5. La Game Gear de Sega
  6. La Nomad de Sega
  7. Le Game Boy Pocket et le Game Boy Light
  8. La SNK Neo Geo Pocket
  9. Le Game Boy Color de Nintendo
  10. La Neo Geo Pocket Color de SNK
  11. Le Game Boy Advance de Nintendo
  12. La GP32 de Game Park
  13. La N-Gage et la N-Gage QD de Nokia
  14. Le Game Boy Advance SP de Nintendo
  15. La Zodiac de Tapwave
  16. Le Game Boy Micro de Nintendo
  17. La DS et la DS Lite de Nintendo
  18. La PSP de Sony
  19. La GP2X de Game Park
  20. La Gizmondo de Tiger Telematics
  21. La DSi et la DSi XL de Nintendo
  22. La PSP Go! de Sony
  23. La 3DS de Nintendo
  24. La « NGP » de Sony