Accueil » Dossier » Rétrospective : 30 ans de consoles portables » Page 9

Rétrospective : 30 ans de consoles portables

1 : Les Game & Watch 2 : Le Game Boy de Nintendo 3 : La Lynx d'Atari 4 : La TurboExpress // PC Engine GT de NEC 5 : La Game Gear de Sega 6 : La Nomad de Sega 7 : Le Game Boy Pocket et le Game Boy Light 8 : La SNK Neo Geo Pocket 10 : La Neo Geo Pocket Color de SNK 11 : Le Game Boy Advance de Nintendo 12 : La GP32 de Game Park 13 : La N-Gage et la N-Gage QD de Nokia 14 : Le Game Boy Advance SP de Nintendo 15 : La Zodiac de Tapwave 16 : Le Game Boy Micro de Nintendo 17 : La DS et la DS Lite de Nintendo 18 : La PSP de Sony 19 : La GP2X de Game Park 20 : La Gizmondo de Tiger Telematics 21 : La DSi et la DSi XL de Nintendo 22 : La PSP Go! de Sony 23 : La 3DS de Nintendo 24 : La « NGP » de Sony

Le Game Boy Color de Nintendo

Image 1 : Rétrospective : 30 ans de consoles portables

Premier vrai successeur du Game Boy, le Game Boy Color est une version améliorée de la console phare de Nintendo. Comme son nom l’indique, il est bien évidemment capable de travailler en couleurs. La console est essentiellement un Game Boy en plus rapide : le processeur atteint 8 MHz, la mémoire est doublée.

Nintendo Game Boy Color
Date de sortie (Japon/Europe)
21 octobre 1998 // 23 novembre 1998
CPU
Sharp LR35902
Type de CPU
8 bits
Fréquence CPU
4,19 MHz // 8 MHz
RAM
32 kio
Mémoire GPU
16 kio
Définition maximale
160 x 144
Nombre de couleurs
56 couleurs parmi 32 768
Type d’écran
LCD réflectif
Diagonale de l’écran
2,6 pouces
Éclairage
Aucun
Stockage
Cartouche ROM
Capacité maximale
1 Mio
Connectivité réseau
Game Link
Connectivité réseau
Port infrarouge
Son
1 sortie jack 3,5 mm stéréo
Alimentation
2 piles AA

Point intéressant, la gestion des jeux varie beaucoup. Premièrement, Nintendo a installé dans la console des paramètres pour une centaine de jeux phares, qui seront « colorisés » automatiquement. Deuxièmement, une partie des jeux fonctionnent sur Game Boy classique et sur Game Boy Color — par exemple certains jeux Pokemon. Ils prennent en charge la couleur, mais pas le mode permettant d’atteindre 8 MHz avec le processeur. Enfin, certains jeux tirent totalement parti du Game Boy Color en utilisant toutes ses capacités au détriment de la rétrocompatibilité Game Boy.

Sommaire :

  1. Les Game & Watch
  2. Le Game Boy de Nintendo
  3. La Lynx d'Atari
  4. La TurboExpress // PC Engine GT de NEC
  5. La Game Gear de Sega
  6. La Nomad de Sega
  7. Le Game Boy Pocket et le Game Boy Light
  8. La SNK Neo Geo Pocket
  9. Le Game Boy Color de Nintendo
  10. La Neo Geo Pocket Color de SNK
  11. Le Game Boy Advance de Nintendo
  12. La GP32 de Game Park
  13. La N-Gage et la N-Gage QD de Nokia
  14. Le Game Boy Advance SP de Nintendo
  15. La Zodiac de Tapwave
  16. Le Game Boy Micro de Nintendo
  17. La DS et la DS Lite de Nintendo
  18. La PSP de Sony
  19. La GP2X de Game Park
  20. La Gizmondo de Tiger Telematics
  21. La DSi et la DSi XL de Nintendo
  22. La PSP Go! de Sony
  23. La 3DS de Nintendo
  24. La « NGP » de Sony