Accueil » Dossier » Test disques durs : 88 modèles professionnels et pour les NAS testés

Test disques durs : 88 modèles professionnels et pour les NAS testés

2 : Le protocole de test 3 : Le meilleur des modèles professionnels 4 : Test : les débits des modèles professionnels 5 : Test : les IOPS des modèles professionnels 6 : Test : les températures des modèles professionnels 7 : Test : la consommation des disques durs professionnels 8 : Tableau récapitulatif : les modèles professionnels 9 : Le meilleur des modèles pour les NAS 10 : Test : les débits des modèles pour NAS 11 : Test : les IOPS des modèles pour NAS 12 : Test : les températures des modèles pour NAS 13 : Test : la consommation des modèles pour NAS 14 : Tableau récapitulatif : les modèles pour NAS

Introduction

Pourquoi traiter deux catégories dans le même comparatif ? Parce que les usages sont très proches, et que certains disques durs sont même présents dans les deux catégories.

Les disques durs professionnels

Un disque dur « professionnel », c’est quoi ? Un disque dur destiné aux serveurs et autres solutions de stockage en masse. Les modèles professionnels se distinguent des modèles grand public sur plusieurs points, comme la vitesse de rotation, l’interface ou le format physique.

Pour la vitesse de rotation, si des modèles à 5 400 tpm ou 7 200 tpm existent, une bonne partie des modèles tournent à 10 000 tpm ou 15 000 tpm. La vitesse de rotation permet des débits élevés et un temps d’accès faible, au détriment de la consommation, des nuisances sonores et de la température. Dans le monde professionnel, deux interfaces coexistent : le SAS (l’équivalent série du SCSI) et le SATA, pour le stockage pur. Enfin, une partie des disques durs professionnels est en format 2,5 pouces « SFF ». Les modèles « SFF » (Small Form Factor) sont plus épais que les disques durs 2,5 pouces grand public (15 mm contre 9,5 mm généralement) et nécessitent une tension de 12 V. Ce format permet de diminuer le temps d’accès moyen et augmenter la densité dans les serveurs, au détriment de la capacité finale, ce qui explique qu’il existe aussi des disques durs professionnels en 3,5 pouces.

Les disques durs pour les NAS

Si techniquement un NAS (ou un serveur d’entrée de gamme) accepte n’importe quel disque dur SATA, les constructeurs proposent depuis quelques années des disques durs dédiés à ces appareils. Il y a généralement deux gammes, une s’oriente vers la performance, l’autre vers la consommation. Dans les deux cas, les disques durs sont considérés par les constructeurs comme plus fiables et sont prévus pour fonctionner en permanence, ce qui n’est pas le cas d’un disque dur grand public.

Image 1 : Test disques durs : 88 modèles professionnels et pour les NAS testésRED, la gamme phare de WDDans le premier cas, on retrouve des disques durs semi-professionnels, comme les Seagate Constellation ou les WD Se : des disques durs rapides, dérivés des modèles haut de gamme en grand public, qui existent parfois d’ailleurs dans plusieurs interfaces (SAS, SATA). Ils sont intéressants pour ceux qui veulent de la performance et de la capacité dans le même disque dur, par exemple pour équiper un NAS 2 baies.

Dans le second cas, on trouve les disques durs qui misent sur l’efficacité énergétique, tout en offrant des performances correctes. Il s’agit des gammes NAS HDD de Seagate, ou des WD RED de Western Digital. Ce sont des disques durs à 5 400 tpm ou 5 900 tpm, qui consomment et chauffent peu, avec des firmwares adaptés à un usage dans un NAS. Le temps d’accès est par exemple artificiellement augmenté pour limiter les nuisances sonores. Ils sont parfaits pour un NAS 4 baies ou pour ceux qui font du RAID et veulent des disques durs fiables.

On trouve aussi, même si ça reste assez rare, des modèles 2,5 pouces. En effet, la capacité actuelle est intéressante pour les NAS (jusqu’à 2 To dans une épaisseur standard), les performances correctes et la consommation bien plus faible que celle d’un modèle 3,5 pouces. Dans les faits, certains NAS proposent même des baies adaptées.

Dans le comparatif, nous avons inclus 88 disques, et affiché les résultats d’environ 79 d’entre eux. Une partie des disques durs que nous avons testés n’est en effet pas nécessairement adaptée aux usages classiques. Un modèle chiffré matériellement, même s’il a des avantages, est rarement utilisé dans un NAS grand public, tout comme un disque dur de 73 Go, même s’il est performant, trouvera difficilement sa place dans un serveur moderne.

Dans cette mise à jour de notre comparatif de disques durs, nous avons ajouté plusieurs modèles :
– Toshiba MD04ABA400V 4 To
– Western Digital Purple 6 To
– WD Red 6 To
– WD Red Pro 4 To

Nos autres comparatifs :

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Le protocole de test
  3. Le meilleur des modèles professionnels
  4. Test : les débits des modèles professionnels
  5. Test : les IOPS des modèles professionnels
  6. Test : les températures des modèles professionnels
  7. Test : la consommation des disques durs professionnels
  8. Tableau récapitulatif : les modèles professionnels
  9. Le meilleur des modèles pour les NAS
  10. Test : les débits des modèles pour NAS
  11. Test : les IOPS des modèles pour NAS
  12. Test : les températures des modèles pour NAS
  13. Test : la consommation des modèles pour NAS
  14. Tableau récapitulatif : les modèles pour NAS