Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Le jeu, son moteur et ses réglages graphiques

Image 1 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Six ans après DiRT 3, Codemasters vient de lancer le quatrième opus de sa célèbre licence de jeux de rallye : DiRT 4. Toujours basé sur son moteur « maison » EGO, mais en version 4.0 (déjà utilisé dans F1 2015, F1 2016 ou F1 2017), ce jeu nous promet des courses de rallye classiques, de rallycross ou encore de landrush, le tout avec une cinquantaine de véhicules. Multi-plateformes (le jeu est disponible sur PC Windows, mais également sur PlayStation 4 et Xbox One), DiRT 4 reste toutefois limité à DirectX 11. Voyons comment ce jeu s’en sort avec notre panel de huit cartes graphiques de milieu de gamme…

Configurations minimum et recommandées

La fiche Steam de DiRT 4 nous donne les configurations minimales et recommandées par l’éditeur pour obtenir une expérience de jeu agréable. Sur le papier, le jeu est assez peu gourmand en ressources, que ce soit CPU, GPU ou mémoire vive. Une configuration âgée de plusieurs années pourrait donc à priori se montrer suffisante pour jouer à DiRT 4 dans des conditions acceptables.

Configuration
Minimum
Recommandée
Processeur
Intel Core i3 Series
ou
AMD FX Series
Intel Core i5-4690
ou
AMD FX-8320
Mémoire
4 Go
8 Go
Carte graphique
GeForce GT 440
ou
Radeon HD5570
GeForce GTX 780
ou
Radeon R9 390
Système d’exploitation
Windows 7, 8.1, 10
64-bits obligatoire
Windows 7, 8.1, 10
64-bits obligatoire
Espace disque
50 Go
50 Go
Audio
Compatible DirectSound
Compatible DirectSound

Image 2 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPUDo a barrel roll

Options graphiques

Les options graphiques sont très nombreuses, presque trop : tout est configurable aux petits oignons. Cinq profils permettent fort heureusement de simplifier la vie à ceux qui ne veulent pas s’embêter : Ultra, Elevé, Moyen, Bas et Très Bas. Différents modes d’antialiasing (CMAA, MSAA voire EQAA avec les Radeon) et de filtrage anisotropiques sont également proposés.

Image 3 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPUImage 4 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Image 5 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPUImage 6 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Élevé / Ultra

.iframeContent-784 {width:711px;height:400px;border:0;}

.iframeContent-789 {width:711px;height:400px;border:0;}

La qualité est bien entendu meilleure en Ultra, mais le mode Elevé ne sacrifie finalement que peu de détails. Tout au plus certains reflets et certaines transparences sont moins détaillées, et les ombres sont simplifiées au loin.

Moyen / Élevé

.iframeContent-785 {width:711px;height:400px;border:0;}

.iframeContent-790 {width:711px;height:400px;border:0;}

En qualité moyenne, ce sont les textures qui souffrent le plus, en particulier au niveau de la route. Les ombres et lumières lointaines sont également impactées, surtout au niveau des arbres.

Bas / Moyen

.iframeContent-786 {width:711px;height:400px;border:0;}

.iframeContent-791 {width:711px;height:400px;border:0;}

Ombres et reflets sont les principaux touchés lorsque l’on diminue encore la qualité et que l’on passe en Bas. La qualité visuelle du jeu reste tout de même globalement agréable et pas si éloignée que ça du niveau supérieur.

Très Bas / Bas

.iframeContent-787 {width:711px;height:400px;border:0;}

.iframeContent-792 {width:711px;height:400px;border:0;}

Là par contre, c’est le jour et la nuit. Tout est simplifié au maximum, le jardinier a tondu la pelouse, les arbres ont perdu une partie de leurs aiguilles et même les spectateurs sont rentrés chez eux ! Les sacrifices visuels sont clairement bien trop élevés dans ce mode, à réserver aux Radeon HD 5850 ou aux nostalgiques de Sega Rally 2…

Méthode de test et cartes choisies

Configuration de test

CPU

Image 7 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Core i5-6500

  • core i5-6500

    87.12€

  • 87.12€

    Voir l’offre
  • 88.11€

    Voir l’offre
  • 89.98€

    Voir l’offre
  • 108.08€

    Voir l’offre
  • 149.98€

    Voir l’offre


Carte mère
(Socket 1151)

Image 8 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Asus Z170-Deluxe

  • asus z170-deluxe

    24.37€

  • 24.37€

    Voir l’offre
  • 25.01€

    Voir l’offre
  • 29.07€

    Voir l’offre
  • 54.25€

    Voir l’offre
  • 61.10€

    Voir l’offre


RAM

Image 9 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

8 Go DDR4-2133 KLEVV

Image 9 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

8 Go DDR4-2133 KLEVV


SSD pour le système

Image 11 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Crucial MX200 500 Go

  • crucial mx200 500 go

    50€

  • 50€

    Voir l’offre
  • 272.36€

    Voir l’offre


ContrôleurIntel PCH Z170 SATA/600 
Alimentation

Image 12 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Cooler Master G450M


Boîtier

Image 13 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Cooler Master HAF XB EVO

OS
Système d’exploitationWindows 10 x64 Pro 1703 (15063.413)
Pilotes
NVIDIA GeForce Game Ready 382.53
AMD Radeon Crimson Edition 17.6.2

Image 14 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPUNous avons une nouvelle fois repris notre configuration milieu de gamme, représentative de celle utilisée par la grande majorité des joueurs, pour tester les principaux jeux du marché. Le suivi des configurations des utilisateurs de Steam, l’actuelle plus grosse plateforme de jeu PC, permet de nous renseigner (chiffres de mai 2017) :

  • Windows 10 64 bits représente un peu moins de la moitié du marché (49,05).
  • 8 Go de RAM pour 36,13 % des joueurs (notre configuration en possède 16 Go).
  • La définition Full HD est utilisée par 47,61 % des joueurs, mais 22 % sont encore en 1366 x 768. Le QHD ne concerne que 2 % des joueurs, et la 4K est encore et toujours anecdotique. Nous testerons donc en 1920 x 1080 pixels.
  • Les CPU à 4 cœurs équipent près de la moitié des configurations (48,79 % plus exactement). En toute logique, notre configuration embarque donc un CPU Intel quad-core de milieu de gamme.

Image 15 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPUPreums !

Le choix des cartes graphiques

Nous avons choisi 8 cartes graphiques pour ce test. Principalement des cartes entrée/milieu de gamme, potentiellement les plus répandues sur le marché. Voici les cartes en compétition :

Image 16 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Asus GeForce GTX 1060 STRIX OC 6 Go

Image 17 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

XFX Radeon RX480 Core 8 Go

La Radeon RX 480 « Core » de XFX étant désavantagée par ses fréquences d’usine face à une Asus Strix OC dotée d’un GPU à 1645 MHz, nous l’avons overclockée (+4%) au niveau d’un modèle haut de gamme, soit 1340 MHz pour le GPU (les fréquences mémoires restent inchangées à 2 GHz).

Image 18 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Gigabyte GeForce GTX 1060 WF2OC-3GD 3 GB

Image 19 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

MSI RX470 Gaming X 4G

Ces deux cartes sont à l’entrée du milieu de gamme (!), la Radeon RX 470 est théoriquement avantagée par son gigaoctet de mémoire supplémentaire.

Image 20 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

MSI GTX 970 GAMING 4G

  • msi gtx 970 gaming 4g

    149.99€

  • 149.99€

    Voir l’offre

Image 21 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

XFX Radeon R9 390 8G

Les GTX 970 et R9 390 sont en fin de vie, mais restent encore très présentes dans les PC des joueurs, pour quelques mois encore. Nous les avons donc choisies pour leur présence dans les machines gaming, moins pour leur prix et leur disponibilité, très variables.

Image 22 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

MSI Radeon RX460 2Go OC

Image 23 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

PNY GeForce GTX 1050 2Go

Nous avons enfin ajouté deux cartes d’entrée de gamme afin de savoir si elles sont suffisantes pour faire tourner les titres les plus récents.

Image 24 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPUMais il avait dit de tourner à gauche !

Protocole de test

Nous effectuons toutes les mesures avec l’outil PresentMon et le GUI programmé par notre testeur allemand Igor Wallossek, qui permet d’effectuer de nombreuses mesures simultanées, sans compter la génération de graphiques très précis.

Pour que les performances des cartes graphiques soient vraiment représentatives de la réalité, nous prenons soin de les faire chauffer avant de relever nos mesures. En effet, la majorité des cartes graphiques ont une fréquence qui se stabilise avec la température de leur GPU, et faire des mesures dès les premières minutes de fonctionnement conduirait à constater des performances supérieures à la réalité.

Nous effectuons donc un premier « run » afin de chauffer la carte, puis nous relevons les mesures de ses performances lors de la séquence de test. Pour les options graphiques, nous avons testé le jeu en Full HD, avec les réglages Ultra avec 8x MSAA et 16x AF, puis en Elevé avec 4x MSAA et 8x AF.

Image 25 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Benchmarks : FPS, frametime et fluidité réelle

Séquence de bench

DiRT 4 ne possède pas de benchmark intégré, nous avons donc du choisir nous même une séquence de jeu et la reproduire avec toutes les cartes graphiques. Notre choix s’est porté sur un parcours de rallye créé pour l’occasion, grâce au générateur de spéciales intégré, sur la carte du Pays de Galles. Relativement riche au niveau de la végétation, cette carte est assez stressante pour le matériel, occasionnant plus de baisse de framerate qu’une course complexe sur circuit avec d’autres voitures (ce qui nous a plutôt surpris).

DiRT 4 : Séquence de bench

Performances selon le niveau de détails – 1080p

Voyons d’abord l’impact des différents réglages disponibles avec la carte la plus puissante et le modèle le moins rapide de notre panel, à savoir la Radeon R9 390 et la RX 460 2G. Compte tenu des sacrifices visuels trop importants que le mode Très Bas impose, nous l’avons écarté.

Sans surprise, plus les réglages graphiques sont élevés, plus les performances diminuent. Mais là où il suffit de descendre en High avec la R9 390 pour être totalement jouable, il faudra descendre en Medium voire en Low avec la RX 460 2G !

Qualité Ultra (max) – 1080p

Le jeu étant supposé tourner sur des configurations plutôt raisonnables, nous avons décidé de tester en Full HD avec la qualité la plus élevée possible, soit le réglage « Ultra », avec filtres 8x MSAA et 16x AF.

Surprise : la Radeon R9 390 est devant la RX 480 ! Les GeForce GTX 1060 6G et GTX 970 luttent quant à elles face à la RX470. La GTX 1060 3G est un cran derrière, elle n’atteint pas les 30 images par seconde en moyenne. Il est tout simplement impossible de jouer avec les GTX 1050 2G et RX460 2G avec de tels réglages, mais ce n’est pas vraiment surprenant compte tenu de la faible puissance de ces deux cartes…

Qualité Elevée – 1080p

Il faut descendre en qualité élevée – et avec des réglages 4xMSAA et 8x AF – pour que DiRT 4 commence à devenir jouable sur les GTX 1050 2G et RX 460 2G, même si cette dernière est encore un cran derrière sa concurrente. Les autres cartes dépassent à tout moment les 60 images par seconde, mais seule la R9 390 atteint la barre des 90 images par seconde de moyenne.

Qualité Ultra + EQAA (Radeon) – 1080p

DiRT 4 propose avec les Radeon un mode d’antialiasing encore plus poussé que le MSAA : l’EQAA (Enhanced Quality Anti Aliasing). Inutile de dire que ce mode stresse encore plus les cartes graphiques, mais nous avons voulu savoir dans quelle mesure en opposant du 8x MSAA à du 8f16x EQAA.

Seule la R9 390 dépasse les 40 images par seconde en moyenne avec de tels réglages. Il n’est bien entendu toujours pas possible de jouer avec la RX460 2G, et même la RX470 – voire la RX480 dans une moindre mesure – montrent des signes de faiblesse.

Ressources CPU, RAM, VRAM

Occupation processeur

Image 42 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Une chose est sure : DiRT 4 ne stresse pas vraiment notre processeur quad-core, et ce, quels que soient les réglages graphiques utilisés. On notera tout de même que les réglages Elevés sont un peu plus gourmands en ressources CPU que les réglages Ultra (normal, vu le gain en images par seconde en mode Elevés).

Par curiosité, nous avons voulu savoir si le niveau de l’intelligence artificielle avait une influence sur l’occupation CPU. Le jeu propose quatre niveaux d’IA, et pour corser un peu le tout, nous avons changé de séquence de test pour aller sur une course de type rallycross, avec cinq autres véhicules sur la piste.

Image 43 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Deux constats sautent aux yeux : l’occupation CPU est légèrement supérieure avec ce type de parcours (et la présence de cinq autres véhicules sur le circuit), et le niveau de difficulté n’a absolument aucune conséquence sur l’occupation CPU.

Occupation mémoire vive

Image 44 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Les GeForce semblent consommer un peu plus de mémoire système que les Radeon, mais la différence reste raisonnable. Le niveau de détail n’a en revanche absolument aucun impact.. A ces valeurs, il faut bien entendu retrancher la quantité de RAM consommée par le système et les services (1,9 Go environ). DiRT 4 est donc plutôt économe en utilisation mémoire.

Occupation mémoire graphique

Image 45 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPUBien qu’il ait entre 6 et 8 Go à sa disposition dans notre test d’occupation VRAM, le moteur du jeu se contente d’en utiliser une quantité sensiblement inférieure, la « faute » peut être à des textures trop peu détaillées. De plus, les GeForce sont plus économes que les Radeon, pour un résultat graphique équivalent.

Conclusion

Image 46 : Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPUS’il est, comme promis, possible de jouer avec une petite configuration à DiRT 4, surtout grâce à sa faible occupation CPU, les modes graphiques les plus élevés sont tout de même réservés aux possesseurs de cartes graphiques récentes et/ou assez puissantes. Heureusement, le nombre d’options disponibles est tout simplement impressionnant, et tout le monde devrait y trouver son bonheur.

Le moteur graphique du jeu n’est pas forcement extraordinaire et les graphismes sont… disons… sympathiques, sans plus. On aurait quand même apprécié un peu plus de détails et de particules, et des ombres/lumières un peu plus travaillées. On peut d’ores et déjà parier qu’un futur patch devrait venir corriger ces quelques défauts de jeunesse, avec pourquoi pas un pack de textures enfin à la hauteur du mode Ultra ?

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !