Le Nexus 4 intègre un modem 4G/LTE

La carte mèreLa carte mère

Le Google (LG) Nexus 4, le nouveau smartphone de la gamme Nexus, est vendu par Google comme un appareil 3G : quadribande en 2G (850, 900, 1800, 1900 MHz), il ne supporte officiellement que 5 bandes en 3G (850, 900, 1700, 1900, 2100 MHz) et peut donc atteindre au mieux 42 mégabits/s, la limite du HSDPA+ « Dual Carrier / H+ ».

Une puce Qualcomm... 4G

Pourtant, le démontage d'iFixit montre que le modem choisi par LG est une puce Qualcomm, la MDM9215. Et cette puce, selon Qualcomm, supporte parfaitement la 4G (LTE). Elle prend en effet en charge la norme 2G, la norme 3G (HSPA+ Release 8, soit 42 mégabits/s) mais aussi la Release 9 du LTE, la norme utilisée dans beaucoup de pays et qui permet d'atteindre 100 mégabits/s.

Bien évidemment, la présence de la puce n'implique pas directement un support de la 4G : toute la partie radio varie en fonction des pays et des bandes de fréquence. L'exemple type est l'iPhone 5 : s'il intègre lui aussi une puce Qualcomm compatible LTE, il existe trois variantes de l'appareil et les bandes de fréquences supportées varient en fonction des appareils, ce qui le rend par exemple incompatible avec la 4G française.

La raison du « bridage » de Google n'est pas très claire, mais on peut supposer qu'elle est liée au prix de l'appareil : le Nexus 4 est vendu à un prix assez faible au regard de ses performances (300 € dans sa version 8 Go) et LG a peut-être eu des contraintes au niveau du prix des composants à intégrer.