Accueil » Actualité » Le supercalculateur Polaris embarque 560 processeurs AMD EPYC et 2240 GPU NVIDA A100

Le supercalculateur Polaris embarque 560 processeurs AMD EPYC et 2240 GPU NVIDA A100

Un mélange de processeurs EPYC de deuxième et troisième générations, les EPYC 7532 et EPYC 7543.

Le 25 août dernier, l’Argonne National Labs (ANL) du département américain de l’énergie (DOE) et Hewlett Packard Enterprise (HPE) ont dévoilé un nouveau supercalculateur : Polaris. À l’instar de Perlmutter, il embarque du matériel NVIDIA et AMD : 560 processeurs AMD EPYC de deuxième et troisième générations (Rome et Milan) et 2240 GPU NVIDIA A100.

Image 1 : Le supercalculateur Polaris embarque 560 processeurs AMD EPYC et 2240 GPU NVIDA A100

Dans son communiqué (en anglais), HPE précise que ce supercalculateur a pour but de « préparer les charges de travail critiques pour les futurs systèmes exascales » ; la firme ajoute qu’il va « permettre aux scientifiques et aux développeurs de tester et d’optimiser les codes logiciels et les applications afin de s’attaquer à toute une série de projets d’IA, d’ingénierie et de science prévus pour le prochain supercalculateur exascale, Aurora, une collaboration conjointe entre Argonne, Intel et HPE ». Aujourd’hui, AMD a également publié un communiqué, en français cette fois, pour mettre en avant sa contribution pour ce supercalculateur. L’entreprise précise que « Polaris utilisera des processeurs AMD EPYC 7532 et EPYC 7543 pour proposer environ 44 petaflops de puissance de calcul en pointe en mode double précision : c’est jusqu’à 4x plus rapide que le plus performant des supercalculateurs actuels de l’ANL ».

Le nombre de supercalculateurs AMD dans la liste TOP500 a plus que doublé en 6 mois

Pas de retard pour Polaris…

AMD ajoute que « Polaris se donne pour objectif de permettre aux scientifiques et chercheurs de préparer leurs applications et contenus pour le supercalculateur Aurora de l’ANL, un supercalculateur de classe exaflopique animé par des processeurs et GPU Intel. Ce dernier était initialement prévu pour 2021 ». Effectivement, le supercalculateur Aurora a pris du retard en raison des difficultés d’Intel avec son nœud 7 nm. Pour sa part, « Polaris sera livré et installé ce mois-ci et sera mis en production dès le début 2022 ».

Enfin, AMD en profite pour rappeler « qu’il est le seul concepteur de CPU et GPU à avoir été sélectionné pour être au cœur de deux des trois systèmes exaflopiques du DOE. Actuellement, AMD aide le DOE dans la préparation des chercheurs et scientifiques pour son troisième supercalculateur de classe exaflopique ».

NVIDIA présente le supercalculateur Cambridge-1, le plus puissant du Royaume-Uni

Source : DP AMD