Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

AMD K10 : l'architecture du renouveau ?

AMD K10 : l'architecture du renouveau ?
Par

Depuis 2003 et l’introduction de son architecture K8, AMD a bénéficié d’une réussite sans précédent. Si cette situation n’est franchement pas surprenante sur le marché grand public auprès duquel le K6 et surtout le K7 avait déjà instauré une certaine crédibilité, elle l’était franchement plus sur le marché professionnel où jusqu’ici Intel régnait en maître absolu. Et avec ce nouveau marché s’ouvrait à AMD un tout autre univers où certes les volumes restent relativement faibles mais où les marges sont considérables. Bref tout allait pour le mieux pour la firme de Sunnyvale et ce n’est pas la concurrence avec les multiples déclinaisons de l’architecture Netburst qui allait la pousser dans ses derniers retranchements.

Mais cette situation a aussi conduit AMD à un certain relâchement, les modifications de l’architecture K8 restant incrémentales : à part quelques ajustements au niveau de la mémoire cache et du contrôleur mémoire intégré, l’architecture est restée pratiquement inchangée depuis ses débuts. Oh évidemment au milieu de ces mornes mises à jour nous avons eu droit à l’apparition des processeurs dual-core mais encore une fois l’architecture n’avait pas été bouleversée. L’occasion était trop belle pour Intel de tenter de reprendre la couronne des performances.

Cela était d’autant plus facile que la firme disposait déjà d’une architecture moderne, résultant de modifications majeures apportées à la vénérable architecture P6 et qui avait connu un énorme succès sur le marché des ordinateurs portables. Après une nouvelle série d’améliorations conséquentes l’architecture Core 2 était née et depuis son apparition il y a un an la situation s’est nettement dégradée pour AMD qui, battu sur le terrain des performances pures, devait de nouveau se rabattre sur des baisses de prix pour rester concurrentiel. De plus engluée dans une fusion compliquée avec ATI, les affaires semblaient bien mal engagées pour AMD. Le dernier espoir : l’architecture K10 combinant l’intégration de 4 cores sur une puce à des améliorations enfin significatives au niveau de l’architecture interne des cores. La première véritable mise à jour majeure de l’architecture K8 s’avèrera-t-elle suffisante pour lutter avec l’ogre Core 2 dont la révision Penryn est déjà attendue ?