Mini Test : souris Corsair Ironclaw RGB, des formes, du volume, de la précision

Une souris gaming tout confort pour les grosses mains.

7/10

Corsair Ironclaw RGB

59,99€
On aime
  • Excellente finition
  • Capteur irréprochable
  • Logiciel accessible et complet
  • Glisse remarquable
  • Tarif intéressant
On n’aime pas
  • Exclusivement pour droitiers
  • Grosse et très galbée
  • 18000 dpi pour quoi faire ?
  • Pas de roulette débrayable
  • Crans de la roulette pas assez marqués
Verdict :

Depuis déjà quelques années, Corsair parvient à sensiblement baisser les tarifs de ses souris gamer et l’Ironclaw RGB s’inscrit dans ce mouvement. À moins de 60 euros, elle intègre la majorité des fonctions indispensables aux joueurs et conserve une finition de haut niveau avec, notamment, une excellente qualité de glisse. On regrette que la molette soit si peu crantée, ce qui risque d’handicaper les amateurs de FPS. Regret également sur l’absence de bouton « sniper », mais pour le reste c’est un quasi sans faute. Le capteur Pixart PMW3391 est remarquable de précision et le logiciel CUE signé Corsair permet toutes les fantaisies. Rien à dire du côté du rétroéclairage – sobre et efficace – ou des boutons : de type Omron, ils sont très réactifs et devraient résister à l’épreuve du temps.

plus
Forme Pour droitier
Connexion filaire
Interface USB 2.0
Capteur Optique
Résolution maximale 18000 dpi, ajustable
Taux de rapports USB 1000 Hz
Nombre de boutons 7, tous programmables
Molette Oui, simple
Rétro-éclairage Oui, RGB
Câble 1,8 m
Dimensions 130x80x45 mm
Poids 105 g