Accueil » Actualité » Pénurie de CPU 14 nm : les Coffee Lake jusqu’à 61% plus chers

Pénurie de CPU 14 nm : les Coffee Lake jusqu’à 61% plus chers

Un retour à la normale pas avant 2019 ?

Image 1 : Pénurie de CPU 14 nm : les Coffee Lake jusqu’à 61% plus chers

Intel fait actuellement face à une pénurie de processeurs en 14 nm, qui a récemment poussé l’entreprise à revenir sur la gravure en 22 nm pour certains de ses chipsets. D’après Guru3D, cette situation se traduit déjà sur le prix des CPU, qui commencent petit à petit à voir leur prix monter. HWI a relevé le prix actuel des processeurs Coffee Lake, chez plusieurs revendeurs européens, comparé celui affiché en début de mois. On note une augmentation de leur coût allant jusqu’à 61% (Core i3-8100) et d’environ 20 à 40% pour les produits les plus prisés (i7-8700k, i5-8600k, i5-8400 etc..).

Intel ouvre une nouvelle usine

Image 2 : Pénurie de CPU 14 nm : les Coffee Lake jusqu’à 61% plus chers

D’après nos confrères anglophones de Tom’s Hardware.com, la pénurie est générale et touche aussi bien les produits de bureau grand public (comme les Intel Core), les plateformes mobiles (processeurs U) ou bien les CPU pour serveurs (comme les Xeon). L’ampleur de la situation est telle que, pour accélérer sa vitesse de production, Intel a ouvert une nouvelle usine au Vietnam en charge des tests et du contrôle de processeurs fraichement produits (le test des CPU est l’une des phases les plus longues du processus de production).

Malgré ces efforts, le PDG de Micron s’attend à voir une diminution des ventes de PC OEM et de différents composants. Il explique que cette baisse de la demande aurait également un impact sur la mémoire NAND et la DRAM (bien que Samsung semble essayer de contrôler la situation) et pense qu’il est possible que la pénurie dure jusqu’au printemps 2019.