50 To sur bande magnétique

Hitachi Maxell et l’Institut technologique de Tokyo ont annoncé le développement d’une bande magnétique d’une densité de 69,8 Mbits/mm² pour un total de 50 To.

Nouvelle méthode de fabrication

Les Japonais battent donc le record annoncé en janvier dernier par IBM et Fujifilm (cf. « Une bande magnétique de 35 To »). Pour arriver à leurs fins, les ingénieurs se sont éloignés de la méthode visant à enrober les particules magnétiques, ce processus ne permettant pas des blocs magnétiques de 10 nm ou moins. Ils ont combiné les technologies de Maxell portant sur le design de la bande et une méthode pulvérisant les éléments magnétiques dessus.

Plus de stockage que jamais

Hitachi ne parle pas encore de commercialisation. Il est, en tous les cas, intéressant de voir les progrès réalisés en moins de quatre ans où l’on ne parlait même pas du téraoctet (cf. « Fujifilm, IBM : une cartouche de 700 Go »). Pour rappel, les bandes magnétiques sont encore utilisées par les entreprises et les gouvernements comme solution de sauvegarde ou d’archivage. Les données sur une bande ont en principe une durée de vie plus longue que sur un disque, le support consomme moins et est moins sujet à des pannes mécaniques.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
12 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • mdc888
    Quand on voit les robots de sauvegarde qu'ils doivent mettre en place au CERN... Avec des bandes de cette tailles, ils pourraient faire de sacré économies.
    Mais est-ce judicieux d'avoir autant de données sur une seuls bande ?
  • shooby
    je me posais aussi la question !
  • ultrabill
    Quel est le débit lecture/écriture des systèmes à bande, comme ça ?