Windows 10 : bientôt 5 éditions en fonction de la puissance du PC ?

Aujourd'hui, les choses sont simples, puisqu'il existe deux versions de Windows : Familiale et Professionnelle. Le tout récent Windows 10 S, avec lequel on ne peut installer que les applications disponibles sur le Windows Store, n'est présent que sur le Surface Laptop (et les futurs Always Connected PC), et il n'est pas commercialisé. Dans deux mois, l'offre va s’agrandir - si on en croit les affirmations du site Guru3D : Microsoft proposerait cinq nouvelles versions du système, destinées au grand public. Celles-ci seront spécialement prévues en fonction du niveau de puissances de vos composants, qu'ils soient d'entrée de gamme, de milieu de gamme ou haut de gamme.

Pourquoi faire simple ?

Les cinq versions devraient s'appeler Entry, Value, Core, Core+ et Advanced. Il est "amusant" de remarquer que pour les deux premières, seuls des processeurs Intel (Atom, Celeron et Pentium) sont cités. Elles seront adaptées aux machines dotées de 4 Go de mémoire, un petit SSD ou un petit disque dur et un écran 14,1 pouces maximum.

A l'opposé, la version Advanced sera conçue pour les processeur très performants, Intel Core i9 ou i7 (mais avec au moins 6 cœurs) ou encore AMD Threadripper. Les puces légèrement moins sophistiquées, comme les Core i7 et AMD FX / Tizen 7, pourront faire tourner Windows Advanced, pour peu que les configurations soient dotées de 16 Go de RAM et d'un écran 4K. Les prix annoncés par Guru3D sont de 25, 45, 65, 86 et 101 dollars. Enfin, plusieurs inconnues demeurent, comme les spécifications associées à la version Core, la possibilité ou non d'installer une version ne correspondant pas à son matériel, ou encore le sort réservé à la version Familiale...

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
8 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • chermositto
    On peut aussi constater que l'appellation Core est plus Intel que AMD. Naturellement à notre époque Microsoft pouvait difficilement appeler une version "Core intel inside".
    mais on sent qu'on en était pas loin.
  • delphi_jb
    Quid d'une migration hardware ? L'OS change en fonction (et avec lui, son prix) ?
  • TNZ
    Effectivement, comme c'est sujet à licence, la gestion de l'évolution hardware du poste pose problème.
    Un truc tout con, en rajoutant de la mémoire, on peut se retrouver aux limites de ce que la licence windows autorise et ne pas pouvoir utiliser la RAM supplémentaire.

    Perso, je préfère me poser la question : comment fait on la même chose sous Linux ?
    Au moins on en se prend pas la tête sur les versions. Après c'est sur les distrib' ... mais bon, ça reste du cosmétique à mon sens, une histoire d'emballage du même truc GNU.