Accueil » Actualité » Vidéo : le supercalculateur Summit mobilisé pour combattre le coronavirus

Vidéo : le supercalculateur Summit mobilisé pour combattre le coronavirus

Des chercheurs ont eu recours au supercalculateur le plus puissant du monde pour effectuer quelques simulations.

L’épidémie de coronavirus a causé l’annulation de plusieurs évènements, comme l’I/O 2020 de Google et la GTC de NVIDIA. Mais nos systèmes informatiques auront peut-être leur revanche et contribuent activement à lutter contre le virus. S’il y a quelques jours, on vous a invité à mettre votre PC à disposition de la recherche, les supercalculateurs assument eux-aussi leur part de travail. À commencer par le plus puissant d’entre eux : Summit. Le Laboratoire national d’Oak Ridge (ORNL) annonce en effet avoir réquisitionné le supercalculateur, fort de 27 648 GPU Volta et 9216 CPU (pour un total de 220 800 cœurs CPU), afin d’accélérer les recherches sur une protéine capable de contrer le coronavirus.

Jeremy Smith, directeur de l’ORNL, explique : « Summit était nécessaire pour obtenir rapidement les résultats de simulation dont nous avions besoin. Cela nous a pris un jour ou deux alors que cela aurait pris des mois sur un ordinateur normal. Nos résultats ne signifient pas que nous avons trouvé un remède ou un traitement contre le coronavirus de Wuhan. Nous espérons toutefois que nos résultats éclaireront les études futures et fourniront un cadre que les expérimentateurs utiliseront pour mieux étudier ces composés. Ce n’est qu’alors que nous saurons si l’un d’entre eux présente les caractéristiques nécessaires pour atténuer ce virus ».

AMD : un supercalculateur El Capitan dix fois plus puissant que le meilleur supercalculateur actuel

Des pistes à explorer

Image 1 : Vidéo : le supercalculateur Summit mobilisé pour combattre le coronavirus

L’ORNL a simulé le comportement de plus de 8000 composés protéiques différents et leur capacité à se lier au virus. L’équipe a retenu 77 composés médicamenteux intéressants. L’objectif de ces recherches et de trouver un moyen de bloquer une protéine présente sur le virus. Celle-ci « trompe » le récepteur ACE2 des cellules pulmonaires et permet au virus de les infecter. Selon les chercheurs, il serait possible de contrer l’action de cette protéine en y fixant une autre protéine.

Image 2 : Vidéo : le supercalculateur Summit mobilisé pour combattre le coronavirus

Source : Tom’Hardware US